Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'homme de cuivre

De
152 pages
Ce recueil de 5 nouvelles raconte les souffrances morales et physiques des mendiants et malheureux quelque part en Afrique. Tirant leur substance de la fiction et du fantastique, elles décrivent surtout l'exploitation des enfants, comme celle du petit Alpha Youla dit Kiridi. Une autre raconte la liaison entre Makalé, épouse d'un pauvre militaire, avec Sory, un jeune premier, comptable de son état. Plus loin, nous est contée l'odyssée d'une lampe-tempête depuis sa fabrication dans une usine en Chine jusqu'à sa mort dans une décharge publique...
Voir plus Voir moins
Bali Banka GNAAMA
L’HOMME DE CUIVRE
Recueil de nouvelles
L’homme de cuivre
Encres Noires Collection fondée par Maguy Albet et Emmanuelle Moysan La littérature africaine est fortement vivante. Cette collection se veut le reflet de cette créativité des Africains et diasporas. Dernières parutions N°380, Aristote KAVUNGU,Il ne s’est presque rien passé ce jour-là, 2015. N°379, Tiémoko Rémy SERMÉ,Pleurs dans la nuit, 2014. N°378, Baba HAMA,Kalahaldi, 2014. N°377, Faustin KEOUA-LETURMY,Coupe le lien !, 2014. N°376, Joseph Bakhita SANOU,Il était une fois aux Feuillantines,2014. N°375, Marie-Ange EVINDISSI,Les exilés de Douma. Tempête sur la forêt. Tome III,2014. N°374, Aurore COSTA,Folie blanche et magie noire. Nika l’Africaine,tome IV, 2014. N°373, Kouka A. OUEDRAOGO,La tragédie de Guesyaoba, 2014. N°372, Kanga Martin KOUASSI,La signature suicide, 2014. N°371, Ayi HILLAH,L’Exotique, 2014. N°370,Salif KOALA,Le cheval égaré, 2013.N°369, Albert KAMBI-BITCHENE,Demain s’appelle Liberté, 2013 N°368, Diagne FALL,Mass et Saly. Chronique d’une relation difficile, 2013. N°367, Marcel NOUAGO NJEUKAM,La vierge de New-Bell, 2012. N°366, Justine MINTSA,Larmes de Cendre, 2012. N°365, Ralphanie MWANA KONGO,La boue de Saint-Pierre, 2013 N°364, Usmaan PARAYAA BALDE,Baasammba maa Nibe nder koydol, 2012. N°363, Stéphanie DONGMO DJUKA,Aujourd’hui, je suis mort, 2012. N°362, Néto de AGOSTINI,Immortels souvenirs, 2012. N°361, Epi Lupi ALHINVI,Pays Crépuscule, 2012. N°360, Elie MAVOUNGOU,Les Safous, 2012.N°359, Cosmos EGLO,Du sang sur le miroir, 2012. N°358, AYAYI GBLONVADJI Ayi Hillah,Mirage, Quand les lueurs s’estompent, 2012. N°357, Léonard Wantchékon,Rêver à contre-courant,2012. N°356, Lottin Wekape,J’appartiens au monde, 2012. N°355, Kolyang Dina Taïwé,rupture ou les déboires d’une La conversion,2011. N°354, Blaise APLOGAN,Gbêkon, je journal du prince Ouanilo, 2011.
Bali Banka Gnaama L’homme de cuivre Recueil de nouvelles
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05434-6 EAN : 9782343054346
DÉDICACE
À tous mes amis d’enfance de Dalaba
AVANT-PROPOS
La nouvelle, de l’italien «novella» se définit comme un récit généralement bref et de construction drama-tique (unité d’action). Elle présente des personnages peu nombreux. Leur psychologie n’est étudiée que dans la mesure où ils réagissent à l’événement qui fait le centre du récit. Comme exemples, nous pouvons citer entre autres en Europe : les nouvelles asiatiques de Gobineau, les nouvelles de Balzac, de Stendhal, de Mérimée, de Maupassant et de Sartre, les contes et nouvelles en vers de La Fontaine, etc. En Afrique noire, nous mentionnerons les nouvelles d’Ousmane Sembène (Voltaïque,Véhi Ciosane,le Mandat, Niiwam et Taaw), d’Henri Lopes (Tribaliques), de Tchicaya U Tam’Si (La main sèche), de Bernard Dadié (Les jambes du fils de Dieu), etc. À tort ou à raison, la nouvelle occupe une place de choix dans la littérature universelle. De nombreux au-teurs le mentionnent. Voltaire dans le siècle de Louis XIV, fait la remarque désobligeante suivante : «Après avoir lu cette étrange anecdote dans ces Mémoires manuscrits, qu’on dit faits avec soin par un courtisan qui n’avait presque point quitté Louis XIV pendant quarante ans, je ne lassai pas d’être encore en doute : je m’informai (…).Enfin, je sus que ces Mémoires du marquis de Dangeau, qu’on regarde comme un mo-