//img.uscri.be/pth/6947ed2eb58408d4c07ab6fbdef54aeeea0ccff1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La Bounty

De
310 pages
L'officier William Bligh, âgé de 33 ans, reçut le commandement d'un navire de Sa Majesté Britannique : La Bounty. Sa mission : recueillir des plants d'arbres à pain à Tahiti et les transporter aux Antilles anglaises, afin d'obtenir une nourriture abondante pour les esclaves. Mais intempéries, détours, retards, jusqu'aux délices de Tahiti, et la violente mutinerie du retour ; les 5800 kilomètres que parcoururent Bligh et ses fidèles dans une chaloupe minuscule avant d'arriver à Timor au prix de souffrances inimaginables, firent de cette expédition une épopée dramatique et quasi-romanesque.
Voir plus Voir moins
Lieutenant William Bligh
La Bounty Voyage à la Mer du Sud (1787-1789)
Traduit de l’anglais et annoté par Paul de Deckker
LA BOUNTY
Mondes OcéaniensCollection fondée par Paul de Deckker Les sciences humaines ont contribué à la perception des réalités passées et présentes des communautés et des sociétés du Pacifique Sud. Le croisement des approches – sociale, culturelle, politique, historique, juridique ou économique – doit conduire à un nouvel effort théorique et méthodologique. Il permettra d’affiner l’analyse de sociétés traditionnelles de l’Océanie, confrontées aux mutations engendrées de l’extérieur ou induites de l’intérieur. Cette collection accueille des ouvrages et des essais traitant des archipels du Grand Océan dans cette logique et cette perspective. DéjàparusAntoine LECA et Bernard GILLE,Histoire des institutions de l’Océanie française. Polynésie, Nouvelle-Calédonie, Wallis & Futuna, 2009. Robert BERTRAM,Gouverner la Nouvelle-Calédonie, 2008. Sophie CAZAUMAYOU,Objets d’Océanie, 2007. Viviane CRETTON,Négocier le conflit à Fidji.2007. Bernard RIGO,Conscience occidentale et fables océaniennes ou La dynamique de la contradiction, 2004. Dominique PECHBERTY et Epifania TOA,Vivre la coutume à ‘Uvéa (Wallis). Tradition et modernité à ‘Uvéa, 2004. François GARDE,Les institutions de la Nouvelle-Calédonie, 2001. Claire LAUX,Les théocraties missionnaires en Polynésie,2000. Jean-Jo SCEMLA,Les cahiers Morillot ou la vie très exotique du boucher Poncelet, 1999. Annie BAERT,Le Paradis Terrestre, un mythe espagnol en Océanie, 1999. Jérôme CAZAUMAYOU et Thomas DE DECKKER, Gabriel Païta : témoignage Kanak, 1999. Hamid MOKADDEM,L'échec scolaire calédonien, 1999.Jean-Marie LAMBERT, La nouvelle politique indigène en Nouvelle-Calédonie,1999. Paul DE DECKKER et Laurence KUNTZ,La bataille de la coutume. Ses enjeux pour le Pacifique,1998.
Lieutenant William Bligh LA BOUNTY Voyage à la Mer du Sud (1787-1789) Traduit de l’anglais et annoté par Paul de Deckker
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05217-5 EAN : 9782343052175
VOYAGE À LAMER DU SUD Entrepris par ordre de S. M. Britannique pour introduire, aux Indes Occidentales, l’arbre à pain et d’autres plantes utiles. À bord de la frégate de Sa Majesté La Bounty Sous le commandement du LieutenantWilliam BlighAvec une relation de la révolte à bord de son vaisseau et le voyage subséquent d’une partie de l’équipage, dans la chaloupe du navire de TOFOA, une des îles des Amis, jusqu’à TIMOR, un établissement hollandais des Indes Orientales. Avec des insertions du Journal de bordrédigé parW. Bligh16 août 1787-14 mars 1789
Prolégomènes Nouvelle-Zélande, 1976 à l’université d’Auckland, le Pr. David Pitt accueille dans son département de sociologie Paul de Deckker comme assistant,Lecturer in sociology, puis quelques années plus tard il sera nommé maître de conférence,Senior lecturer. Paul enseignera dans la langue de Shakespeare l’histoire et l’anthropologie du monde insulaire dans le Pacifique. Tout naturellement il découvre les grands voyages de circumnavigation de Bougainville, Cook, Dumont d’Urville, Duperrey, d’Entrecasteaux, Lapérouse, Le Maire, Baudin et tout particulièrement un Français d’origine belge : Jacques-Antoine Moerenhout (1797-1879). En 1997, soit deux cents ans après la naissance de J.-A. Moerenhout, Paul décide de rédiger la biographie de ce personnage à la vie hors du 1 commun . Au début des années 80, à la bibliothèque d’Auckland, Paul découvre un fac-similé du Journal de bord du capitaine William Bligh ainsi que celui de son récit deVoyage à la Mer du Sud. Alors, il décidera de traduire les deux recueils. En 1982, après notre séjour néo-zélandais de six années passé en famille, nous rentrons en France. En attendant sa nomination au poste de Professeur associé d’histoire à l’université de Jussieu-Paris VII, Paul décide alors, avec sa mère d’origine irlandaise Mary-Joséphine l’Estrange-De Deckker, de traduire cette relation : « Voyage à la mer du Sud entrepris par ordre de Sa Majesté » rédigé par le capitaine William Bligh à bord de laBounty,ainsi que le « Journal de bord du capitaine William Bligh » afin qu’il puisse y introduire certains longs passages de ce livre de bord pour mieux éclairer certains aspects que Bligh voulut parfois mettre sous silence. En 1983, les traductions sont suspendues : Mary-Jo part pour l’Australie rejoindre ses deux autres fils Patrick et Peter installés à Canberra.
1 Paul de Deckker,Jacques-Antoine Moerenhout (1797-1879) Ethnologue et Consul, Papeete, Aux vents des Iles, 1997, 406 p.
9