//img.uscri.be/pth/793222968e7303052f9fce7e47c88ce27e297f4f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le corridor

De
83 pages

Avancer, progresser, toujours plus loin, toujours plus haut… objectif de tous. Et toutes les belles choses de la vie, les plus signifiantes, que l’on oublie en route, qui y pense ?… Jusqu’au jour où…

Publié par :
Ajouté le : 16 juin 2011
Lecture(s) : 0
EAN13 : 9782748116526
Signaler un abus

Le corridorAlbert BarillØ
Le corridor
TH ´TRE' manuscrit.com, 2001
ISBN: 2-7481-1653-4 (pourle fichiernumØrique)
ISBN: 2-7481-1652-6 (pour le livreimprimØ)Avertissement de l Øditeur
DØcouvertparnotrerØseaudeGrands Lecteurs(libraires,revues,critiques
littØraires etde chercheurs),ce manuscritestimprimØ telunlivre.
D Øventuelles fautesdemeurentpossibles;manuscrit.com,respectueusede
lamiseenformeadoptØeparchacundesesauteurs,conserve,àcestadedu
traitement de l ouvrage, le texte en l Øtat.
Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com
5bis, rue de lA’ sile Popincourt
75011 Paris
TØlØphone:0148075000
TØlØcopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.comACTEI:LA R VOLTE
La musique monte en douceur dans l obscuritØ qui
s Øtablit dans la salle. C’est le dØbut du premier mou-
vement, Allegro, de La Jeune Fille et la Mort, de Schu-
bert. UnmomentencoreetlerideauselŁvesurunescŁne
danslapØnombre,alorsqu unjetdelumiŁrevaprØciser
quelques marches, à l extrØmitØ gauche de la scŁne, en
hautdesquellessetrouveunpetitpalier. Avantdelavoir,
nous entendons d abord la voix de Dessa.
DESSA : Ah, vous voil !
Venant d une porte supposØe l , mais que nous ne
voyons pas, apparaissent, d’abord Dessa, que suit
Prima, à laquelle l autre tend son avant-bras :
DESSA : Appuyez-vous sur mon bras. Et faites
attention en descendant.
SansfaireunpasniobtempØrer,Primaregardeautour
d elle :
PRIMA:Commec estsombre…Etjesuislasse…
Elledescenddeuxmarches,tendlamainversunerampe
quin existepas,s Øtonne: Iln yapasderampe? Sßr
que je vais me caser la figure !
7Le corridor
Dessa qui s est empressØe pour se trouver à sa hau-
teur, dit gentiment :
DESSA : Oh ! Vous n iriez pas bien loin. Elle lui
tend à nouveau son avant-bras : Tenez, appuyez-vous
donc… C’est moi la rampe ! L’autre le fait. Elle
rit faiblement de sa plaisanterie, puis : Encore trois
marches et nous y sommes.
Prima prenant prØcautionneusement appui sur
l avant-bras de Dessa, elles descendent les quelques
marches. A mesure qu elles avancent, la scŁne se fait
moins sombre, pour se trouver ØclairØe par une lumiŁre
parcimonieuse alors qu elles arrivent en bas. Ce sera
suffisant pour nous permettre de mieux discerner les
deux femmes.
Dessaestsans ge. Ellepourraitavoirvingt-cinqans,
oucinquante. Sasilhouetteestmenue,s’ils’endØgagede
l assurance. Son teint h ve accentue son aspect austŁre.
Elle est vŒtue d une robe neutre, de couleur grise, qui la
laissesansformes. C estpresqueuntablierdeconcierge.
Le mŒme tablier, gr ce à sa ceinture de plus en plus
serrØe,prendraformeaucoursdelapiŁce,pourdevenir,
verslafin,unerobepresquecoquettequilaisseradeviner
des formes sØduisantes.
Prima est dans la bonne cinquantaine et mŒme un
peu plus. Elle a dß Œtre trŁs jolie et est encore belle.
Elle est vŒtue avec recherche, ØlØgance. Une fois encore
elle regarde autour d elle, surprise. Le dØcor, que nous
voyonsmieuxmaintenant,n aeneffetrienderØjouissant.
Devant nous, vers la gauche, assez avancØ sur la
scŁne, un grand et vØtuste canapØ. Un peu en retrait, et
pluscentrØes,unetableetdeuxchaisesbanales. Aufond
et à droite, un vaste paravent aux couleurs passØes qui,
plus tard, servira d Øcran pour des projections un peu
8