Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Le manège de monsieur Grimm

De
538 pages
Lucas est un garçon banal qui habite une ville banale et mène une existence banale… jusqu’à ce qu’il assiste par hasard à des événements aussi sordides que mystérieux. Dès lors, dévoré par la curiosité, Lucas reviendra chez les Moreau, cette famille qui cache ses secrets derrière une haute haie de cèdres. Qu’est-il arrivé à leur fils, Colin ? De quelle étrange maladie est-il atteint ? Et surtout, qui est Monsieur Grimm ?

Quand l’un des garçons le frôla presque, surgissant de la noirceur elle-même, Lucas comprit qu’il ne pouvait plus rester là. Cette fois, il avait eu de la chance. La prochaine fois ? Peut-être pas.
Ses genoux étaient détrempés. Les muscles de ses cuisses brûlaient. Il avait très peur. La brise se leva. Les épis craquaient de plus en plus. Et de partout, on entendait des brindilles éclater, là où il n’y avait pourtant personne, en apparence… Bien sûr, Lucas ne croyait pas complètement à cette histoire de rats… Mais il faisait un noir d’encre, et le tour de manivelle était donné : son imagination s’emballait et il n’y avait plus moyen de l’arrêter.
C’est ainsi que, ventre à terre, ses mains frôlant le sol, il s’enfonça vers les maisons, se repérant à l’aide d’une haie sombre et noire qui montait dans le ciel, comme un rempart. S’il parvenait à traverser ce rempart, s’il franchissait la douve qui séparait le champ des terrains, Lucas pourrait être chez lui dans dix minutes à peine.
Haletant, épuisé, il s’arrêta devant le fossé desséché. Il avait pu se rendre jusque-là. Il n’avait pas attiré l’attention. Plusieurs fois, il guetta par-dessus son épaule, pour ne voir qu’un puits d’ombres, duquel montaient des échos de voix, certains rapprochés, d’autres lointains. Il les avait semés, pour un temps.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

noires
Du même auteur La Romance des ogres, Édîtîons Québec Amérîque, 2012.
Projet dirigé par MarieNoëlle Gagnon, éditrice Conceptîon graphîque : Nathaîe Caron Mîse en pages : Andréa Joseph [pagexpress@vîdeotron.ca] Révîsîon înguîstîque : Syvîe Martîn et Chantae andry En couverture : © Anna-Marî West / shutterstock.com Québec Amérîque e 329, rue de a Commune Ouest, 3 étage Montréa (Québec) Canada H2Y 2E1 Tééphone : 514 499-3000, téécopîeur : 514 499-3010 Nous reconnaîssons ’aîde înancîère du gouvernement du Canada par ’entremîse du Fonds du îvre du Canada pour nos actîvîtés d’édîtîon. Nous remercîons e Conseî des arts du Canada de son soutîen. ’an dernîer, e Conseî a învestî 157 mîîons de doars pour mettre de ’art dans a vîe des Canadîennes et des Canadîens de tout e pays.
Nous tenons égaement à remercîer a SODEC pour son appuî înancîer. Gouvernement du Québec – Programme de crédît d’împôt pour ’édîtîon de îvres – Gestîon SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Choquette, Stéphane e manège de Monsîeur Grîmm (atîtudes) ISBN 978-2-7644-2962-4 (Versîon împrîmée) ISBN 978-2-7644-3012-5 (PDF) ISBN 978-2-7644-3013-2 (ePub) I. Tître. PS8605.H663M36 2015 C843’.6 C2015-941553-5 PS9605.H663M36 2015 Dépôt éga, Bîbîothèque et Archîves natîonaes du Québec, 2015 Dépôt éga, Bîbîothèque et Archîves du Canada, 2015 Tous droîts de traductîon, de reproductîon et d’adaptatîon réservés © Édîtîons Québec Amérîque înc., 2015. quebec-amerîque.com
STÉPHANE CHOQUETTE
Prologue
?What’s wrong, sweetheart demanda ’Amérîcaîn. a emme rejetaît ses avances pour a seconde oîs depuîs qu’îs avaîent quîtté e bar. a premîère oîs, î avaît essayé de ’embrasser aors qu’ee prenaît pace au voant de sa voîture ; avec es deux mots d’angaîs qu’ee connaîssaît, ee uî avaît suggéré d’attendre d’être arrîvés au mote. Maîntenant qu’îs y étaîent, ee se dérobaît de nouveau. — Je… j’aîmeraîs prendre une douche avant, expîqua-t-ee. I ronça es sourcîs : î ne ’avaît pas comprîse. — Euh… euh, baouîa-t-ee. Comment on dît… shshower ? A showerOh ! , répéta-t-î.don’t need one, You really… — Ouî.Shower.Clean me… Wash me… before…OK ?
I roua es yeux. Avec une petîte moue racoeuse, î ajouta : ?Maybe you’d lîke me to joîn, uh — Cînq mînutes, s’empressa-t-ee de dîre, reer-mant a porte de a sae de baîn et pressant e verrou.Euh… juste…ive mînutes?, OK es robînets se mîrent aussîtôt à couîner. Okay, honey, dît ’Amérîcaîn avec un soupîr. Take your tîme. I se aîssa tomber sur ’édredon rugueux du ît, es bras en croîx, et erma es yeux. I’ll just make myself at home anyways… S’endormît-î pendant queques secondes ? Un grîncement e it sursauter. D’où cea venaît-î ? Dehors ? Ouî… C’étaît son împressîon, du moîns. I des-cendît du ît et écarta e rîdeau de a enêtre. À ’excep-tîon de queques voîtures, aîgnées sous es spots orangés, e statîonnement étaît vîde. astatîon wagonde a emme étaît garée à recuons, juste devant a porte de a chambre. Rîen. Personne. I avaît dû rêver ce bruît. Après une journée exténuante à bord de son camîon, î se sentaît crevé. Au bar, î n’avaît pas cherché de compagnîe, maîs cette emme ne ’avaît pas âché des yeux. I uî avaît aît un petît cîn d’œî, pour rîre, et ensuîte ee s’étaît mon-trée très dîrecte. I ’avaît suîvîe. Pourquoî pas ? Dans a sae de baîn, ’eau de a douche ruîsseaît toujours.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin