Le Polyèdre

De
Publié par

Ce recueil représente juste une petite balade solitaire au vingtième siècle. Promenade non projetée, et sans prétentions initiales. On y trouve des tas de choses dans le désordre, qui vont des fantaisies assez joyeuses de l'adolescence, (assez fumeuses et maladroites aussi parfois), aux tristesses de l'âge mûr, avec même certaines connotations philosophiques. L'auteur a éprouvé l'envie de regrouper ces élans par catégories approximatives, catégories qui ne respectent nullement l'ordre chronologique, encore qu'il se dégage de l'ensemble obtenu une tendance naturelle d'évolution, au fil des textes, vers un vieillissement progressif, qu'il préfère appeler maturation.
Publié le : lundi 20 juin 2011
Lecture(s) : 149
EAN13 : 9782304016888
Nombre de pages : 173
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Le Polyèdre
3
Maurice Picard
Le Polyèdre
Poésie
5
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-01688-8 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304016888 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-01689-5 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304016895 (livre numérique)
6
.
8
Préambule
PREAMBULE
Ce recueil représente juste une petite balade solitaire au vingtième siècle. Promenade non projetée, et sans prétentions initiales. On y trouve des tas de choses dans le désordre, qui vont des fantaisies assez joyeuses de l’adolescence, (assez fumeuses et maladroites aussi parfois), aux tristesses de l’âge mûr, avec même certaines connotations philosophiques. J’ai éprouvé l’envie de regrouper ces élans par catégories approximatives, détaillées dans la Table qui suit ce préambule, catégories qui ne respectent nullement l’ordre chronologique, encore qu’il se dégage de l’ensemble obtenu une tendance naturelle d’évolution, au fil des textes, vers un vieillissement progressif, que je préfère appeler maturation. Ces poèmes m’ont beaucoup accompagné tout au long de ma vie, fruits spontanés et imprévisibles de mes pulsions, de mes envies, de mes réflexions, fruits que j’ai longtemps dissimulés à l’extérieur pendant ma vie active, dans un monde où l’appellation de « poète »
9
Le Polyèdre
était plutôt synonyme de farfelu inconséquent et fumeux, incompatible avec la science, la rigueur et le sérieux. Je me suis tout de même risqué, surtout en fin de vie active, à dévoiler certains élans, et j’ai été comblé par la fleur qui m’a été décernée en 1998 par l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse. Se trouver ainsi honoré par la plus ancienne société littéraire d’Europe, de plus de six siècles d’âge, et même si c’est à un niveau infiniment plus modeste, à la suite de poètes comme Ronsard, Victor Hugo, Lamartine, Mistral, et j’en passe, ne m’a pas été du tout insupportable, au point que je vais imiter Fabre d’Eglantine, en signant cette présentation, Picard de Violette.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.