Les Bouffons

De
Publié par

Patrice, tueur assermenté et Jacques, nettoyeur de cadavres, se retrouvent par hasard dans une ruelle sordide. Comment deux personnes qui n'avaient rien à se dire ont-elles fini par s'entretuer ? Dans cette pièce, l'auteur s'interroge sur les fondements de l'égalité et sur la survie de la notion de différence en démocratie, ainsi que sur la nature profonde de l'Homme en société. Et c'est en choisissant de créer un monde absurde, image extrapolée du nôtre, qu'il décide d'esquisser une réponse.
Publié le : mardi 10 avril 2007
Lecture(s) : 108
Tags :
EAN13 : 9782304003321
Nombre de pages : 101
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Les Bouffons Sébastien Meyer
Les Bouffons

Pièce de théâtre






Éditions Le Manuscrit © Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-00332-1 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304003321 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-00333-8 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304003338 (livre numérique) Les Bouffons


THÉÂTRE

Jacques : Jacques est un homme de 82 ans,
pour qui la chirurgie plastique a fait des mira-
cles : il semble n’en avoir que 20. Il est habillé
d’un pantalon de ville noir, de chaussures cirées
et d’une chemise blanche. Il porte dans sa main
droite une mallette en cuir.

Patrice : Patrice est un jeune homme de 20 ans.
Habillé d’un pantalon de ville noir, d’un man-
teau noir et d’une chemise blanche, il se tient
toujours droit (excepté à la fin de la pièce).

Deux hommes de jeune âge, se ressemblant, habillés
de façon pratiquement identique (un manteau noir, des
chaussures cirées et un pantalon de ville chacun), se trou-
vent sur scène. L’un a une mallette noire et fait quelques
pas imprécis sur le plateau, l’autre se contente de rester
très droit et de regarder devant lui, face au public. Sur
scène il n’y a que deux cônes de chantier rectangulaires
en béton et un décor en taule ondulée. Ce pourrait être
une rue. L’un des deux personnages s’exclame après
deux minutes de silence. Les deux hommes ne se regar-
dent pas.

Jacques
Tu es en avance…
9 Les Bouffons
Patrice
Plaît-il ?

Jacques
Je dis : tu es en avance.

Patrice le regarde un instant puis détourne à nouveau
les yeux pour scruter l’horizon droit devant lui. Après
un bref instant, il lâche d’un ton lassé :

Patrice
Bien, j’en suis heureux.

Jacques
Elle ne t’a pas encore descendu ?

Patrice
De quoi ?

Jacques
(regardant autour de lui)
L’emplacement est bien choisi, chapeau.

Patrice
(toujours sans le regarder)
Mais de quoi parlez-vous ?

Jacques
Une impasse, et puis, à cette heure-ci tout le
monde mange.
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Edgar Paillettes

de les-editions-quebec-amerique