Abrégé de myologie, ou Description succincte de presque tous les muscles extérieurs du corps humain , destinée aux jeunes chirurgiens des armées de Sa Majesté l'Empereur et Roi, par Ch.-Fréd. Geiger,...

De
Publié par

Beaucé (Paris). 1812. 16 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : mercredi 1 janvier 1812
Lecture(s) : 14
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

.~MM~~ extérieurs du corps humain • des-
i ee" jeunes Chirurgiens des armées dé
té l'Empereur et Roi.
- F H ï. D. GEIGER, D. M. J.
MUSCULUS FRONTALIS. Principe: aux apo-
physes internes des orbites de l'os du iront. Progrès : droit
en haut jusqu'à la suture coronale, où il se divise et se
tourne en dehors. Terminaison : dans la peau du front
en recouvrant le crâne par une expansion aponévroti-
que, qui se termine ensuite dans les muscles occipitaux.
Action: il ride la peau sur le front.
MUSCULUS TEMPORALIS, selt Croiaphites.
Pr. : est demi-circulaire à la partie extérieure de l'os du
front, et à la partie du milieu des os pariétaux, sur la
partie écailleuse de l'os des tempes, et sur l'aile de l'os
sphénoïde. Pgr. : vers le bas, au-dessous du zygoma, dont
il remplit toute la cavité. Term. : par un fort tendon à.
l'apophyse coronale aiguë de la mâchoire inférieure.-
Act. : il attire la mâchoire inférieure vers la supérieure,
et sert particulièrement pendant la mastication.
MUSCULUS ORBICULARIS PALPEBR ARUM.
Pr. : sur l'apophyse nasale de la mâchoire su périearc ;
OUL sur le grand angle intérieur des orbites. Pgr. : sur le
11 1
( 2 )
bord supérieur et inférieur de l'orbite, ou il forme, pout
ainsi dire, deux arcades. Terr/i. : après avoir tourné
autour des orbites, il finit où il a commencé, à la ma-
nière de tous les muscles qui servent de sphincter. Act. :
il étrécit les paupières, ainsi que la peau qui entoure les
yeux , action par laquelle il presse un peu le globe de
l'œil.
MUSCULUS TRIANGULARIS NASI. Pr. : le
même que le précédent. Pgr. : sur les côtés du nez,
vers le bas. Terrn. : sur le cartilage inférieur et mobile i,
du nez , dont quelques fibres se propagent dans d'autres
muscles de la iàce. Act. : il élargit les narines, en tirant
la p.'au en haut. ;,.,
MUSCULUS ORBICULARIS NASI. Pr. : de la
partie extérieure des narines. Pgr. : obliquement passant
sur la pointe du nez. Term. : il se réunit avec son op-
posite. Act. : il comprime les narines.
MUSCULUS LABII SUPERIORIS PROPRIUS.
Pr. : il est difficile à exprimer; on pourrait le regarder
en quelque façon comme faisant partie du muscle trian-
gulaire.
MUSCULUS CONSTRICTOR, seu Sphincter oris.
Pr. : de differens autres muscles qui se trouvent pro-
ches, surtout du buccinateur et du zygomatique majeur.
Pgr. : sur la lèvre supérieure et inférieure. Term.: dans les
angles de la bouche. Act. : il contracte la bouche.
MUSCULUS DEPRIMENS COMMUNIS, seu
triangularis menti. Pr. : au bord inférieur de la mâchoire
jnfërieure, par des fibres minces et larges. Pgr. : vers le
haut où les fibres se rapprochent davantage, et forment,
pour ainsi dire, un triangle. Term. : dans les angles des
lèvres. Act, : il tire les angles des lèvres vers le bas.
MUSCULUS DEPRIMENS PROPRIUS , seu
quadratus menti. Pr. ; le même que le précédent. Pgr. ;
( 3 )
i *
en haut, cependant de manière que ses fibres S CÍltrC"
croisent avec celles de son opposite. Term. : au bord de
la lèvre inférieure. Act. : il déprime la lèvre inférieure.
MUSCULUS MASSETER. Pr. : au bord inférieur
de l'os zygoma , et à l'apophyse zygomatique de l'os des
tempes avec des fibres charnues considérables. Pgr. :
extérieurement sur l'angle de la mâchoire infericure.
lerm. : a l'angte inférieur de la même mâchoire. Act. :
il tire la mâchoire inférieure fortement contre la supé-
rieure.
MUSCULUS BUCCINATOR. Pr. : près les alvéoles
des dents mollaires de la mâchoire inférieure et supé-
rieure. Pgr. : obliquement en avant. Term. ; dans les
angles de la bouche et en-dessous du muscle constricteur
des lèvres. Act. : il tire les angles de la bouche en ar-
rière, et fait agir les toues, surtout pendant la mastica-
tion.
MUSCULUS ZYGOMATICUS MAGNUS. Pr. : à
l'apophyse postérieure de l'os zygoma. Pgr. : ohliquement
descendant d'arrière en avant. lèrm. : aux angles des
lèvres. Act. : il tire la bouche de côté en arrière vers
l'oreille , surtout pendant le rire.
MUSCULUS STERNO-HYOIDEUS. Pr. : en
haut du sternum, où cet os s'articule avec la clavicule.
Pgr. : obliquement ascendant au col et vers l'intérieur.
Term. : au milieu de la base de l'os hyoïde. Act. : il tire
l'os hyoïde en bas.
MUSCULUS STERNOCLEIDMASTOIDEUS.
Pr. : en partie au sternum à la partie supérieure, et en
partie à l'extrémité antérieure de la clavicule. Pgr. : au
col, obliquement ascendant vers le dehors. : à
l'apophyse zygomatique de l'os tempérai. Act. : il tire la
tôte en avant et de côté,
, ( 4 )
MUSCULUS SCÀLENUS. Pr. : ce sont, pouf
ainsi dire , trois ou' quatre muscles ; ils proviennent
du bord supérieur de la première et deuxième ver-
tèbres. Pgr. : à côté du col obliquement ascendant et en
arrière. Term. : aux apophyses transversales des vertèbres
du col. Act, : d'incliner le col en avant et de côté. ,
- MUSCULUS PECTORALIS MINOR, seu denta-
tus. Pr. /'antérieurement à là deuxième, troisième et
quatrième côte. Fgr. : obliquement ascendant en dehors.
Term. : au procès coracoïde de l'omoplate. Act. : il
tire l'omoplate en avant et en bas.
MUSCULUS PECTORALIS MAJOR. Pr. : à la
partie extérieure de la clavicule, et au bord latéral du ster-
num, où s'affermissent les cartilages intercostaux. Pgr. :
obliquement sur les côtes. Term..à la partie supérieure
de l'humérus sur la ligne raboteuse qui se trouve à quatre
travers de doigt à-peu-près au-dessoas de la tête de cet
os. Act. : il approche le bras vers la poitrine , et le porte
un peu en haut.
MUSCULUS SERATUS MAJOR. Pr. : aux huit
ou neuf côtes supérieures, par autant d'extrémités den-
telées. Pgr. : obliquement sur les côtes. Term. : à l'angle
pbtus Inférieur de l'omoplate. Act. : il tire l'omoplate en
ayant.
MUSCULUS RECTUS ABDOMINIS. Pr. : k
la symphyse de l'os pubis. Pgr. : droit en haut ; il y a.
particulièrement à remarquer que la partie de son mi-
lieu est, moyennant trois ou quatre-tendons transver-
saux, pour ainsi dire partagée en autant de muscles dif-
férens, où, entre/les deux muscles de l'abdomen,. on
remarque un tendon blanc , au milieu duquel se
trouve le nombril; et en raison de la blancheur de ce
tendon , on nomme l'endroit qu'il occupe la ligne blan-
che. Term, : aux trois vraies côtes inférieures. Act. ; d'in-
r
-- (5) - .- -1
ckner le corps en avant, de garantir les viscères du
bas-ventre, d'accélérer la digestion, favoriser les éva-
cuations alvines, contribuer à la respiration, et de ren-
forcer la voix et les cris, etc.
MUSCULUS OBLIQUE DESCENDENS AB-
DOMINIS. Pr. : aux huit côtes inférieures. Pgr. ;
obliquement descendant de postérieur en antérieur, où il
se termine par un fort tendon, dans lequel se trouve, au-
dessus de la partie honteuse, une ouverture oblongue -
que l'on a coutume de nommer l'anneau du bas-ventre,
et àr travers lequel passe chez les hommes le corcton
spermatique, et chez les femmes, les ligarnens ronds.
Term. : aux bords supérieurs de l'os des îles et pubis".
Act. : celui - ci et le précédent, ainsi que les autres
muscles de l'abdomen , compriment un peu le bas-ven-
tre, et l'incline en différentes directions.
- MUSCULUS TRAPEZIUS. Pr. : au milieu de l'6s
occipital et de toutes les apophyses des vertèbres du
col , ainsi qu'aux sept premières vertèbres dorsales.
- Pgr. : aussi bien de haut en has , que de bas en haut,
et du milieu latéralement en dehors. Term. : les fibres
descendantes à la clavicule , les fibres ascendantes sur la
crête de l'omoplate , et les fibres transversales sur l'acro-
mium. Act. : moyennant cette triple direction de ses
fibres, il tire l'omoplate en haut,, en-bas et en arrière.
MUSCULUS RHOMBOIDES. Pre : aux apo-
physes de 'la vertèbre inférieure du col, et de quatre
vertèbres supérieures du dos. obi i « en des-
cendant, Term. : à la base de l'omoplate. Act*. : il tire
l'omp.plate en arrière et un peu en haut.
MUSCULUS LEVATOR SCAPULÆ. Pr..- aux
apophyses de quatre vertèbres supérieures du col. Pgr. ;
obliquement descendant et en dehors. Term'.," à l'angle
(6)
supérieur et aiguë de l'omoplate. Act. : il relève l'omo-
plate et fléchit en même tems le cou vers le côté.
MUSCULUS INFRA SPINATUS. Pr. : au-dessous
de la crête transversale à la base de l'omoplate. Pgr. :
obliquement en dehors. Term. : à la partie supérieure
et postérieure de l'humérus au-dessous de sa têrc. Act.
il éloigne le bras de la,poitrine.
MUSCULUS RODUNTUS MAJOR. Pr. : exté-
rieurement à l'angle inférieur et obtus de l'omoplate.
Pgr. : obliquement en haut et en dehors. Tcrm. : sur les
deux tubérosités qui sont immédiatement au dessous de
la tête de l'os de l'humérus. Act. : il porte le bras en
arrière,
MUSCULUS RODUNTUS MINOR. Pr. : un peu
au-dessus du précédent, et se propage jusqu'au col de
l'omoplate. Pgr. , term. et act. : comme le précédent.
MUSCULUS LONGISSIMUS DORSI. Pr. : de la
crête supérieure et postérieure de l'os des îles, de l'os sa-
crum et des apophyses obliques des vertèbres lombaires.
.Pgr.: selon la longueur du dos , vers le haut. Term. :
aux apophyses transversales des vertèbres du dos et des
lombes, et se joint aussi en haut aux aponévroses du
muscle descendant de la nuque. Act. : il étend le dos et
le tire en arrière.
MUSCULUS SACER , seu transçerso - spinosus
lomborum. Pr. i à la partie supérieure et postérieure de
l'os des îles et de l'os sacrum , et aux apophyses trans-
versales des vertèbres lombaires. Pgr. : en haut et ohlr-
x quement en arrière. Term, : aux apophyses postérieures
de la crête des vertèbres lombaires. Act. : il favorise l'ex-
tension du dos et des lombes.
MUSCULUS LAT1SSIMUS DORSI. Pr. : des
apophyses obliquas des sis vertèbres inférieures du dos.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.