Amphibien

De
Chers humains,
J’étais une grenouille.
Jusqu'à votre arrivée.
Bien à vous,
Grenouille
Phin, à neuf ans, a une connaissance encyclopédique du règne animal et de la nature, et le sort de la planète le préoccupe au plus haut point. À l’école comme à la maison, ses questions, sa logique et ses arguments défient l’ordre établi et, plus souvent qu'autrement, déroutent ou exaspèrent les adultes qui l’entourent.
Oui, Phin connaît beaucoup de faits. Pourtant, il ne comprend pas pourquoi son grand-père est mort, ni les raisons qui poussent ce bon à rien de Lyle à le harceler continuellement. Il ne saisit surtout pas pourquoi ses parents ont décidé de vivre séparément. Après tout, il sait très bien que quand les parents primates se disputent, jamais l'un d'eux ne songerait à quitter le groupe !
Un jour son institutrice introduit un nouvel « animal de compagnie » dans la classe : une rainette de White de l'Australie, emprisonnée dans un aquarium ! C'est la goutte qui fait déborder le vase ! Phin et son meilleur ami Bird n'ont plus le choix. Ils doivent agir !
Publié le : lundi 11 mars 2013
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894235317
Nombre de pages : 310
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

19,87 mm
(0,7823 po)
Chers humains,
J’étais une grenouille.
Jusqu’à votre arrivée.
Bien à vous,
Grenouille
Phin, à neuf ans, a une connaissance encyclopédique
du règne animal et de la nature, et le sort de la planète
le préoccupe au plus haut point. À l’école comme à la
maison, ses questions, sa logique et ses arguments
défient l’ordre établi et, plus souvent qu’autrement,
déroutent ou exaspèrent les adultes qui l’entourent.
Oui, Phin connaît beaucoup de faits. Pourtant, il ne
comprend pas pourquoi son grand-père est mort, ni
les raisons qui poussent ce bon à rien de Lyle à le
harceler continuellement. Il ne saisit surtout pas pour -
quoi ses parents ont décidé de vivre séparément…
Après tout, il sait très bien que quand les parents pri -
mates se disputent, jamais l’un d’eux ne songerait à
quitter le groupe !
Un jour son institutrice introduit un nouvel « animal
de compagnie » dans la classe : une rainette de White Carla Gunnde l’Australie, emprisonnée dans un aquarium ! C’est la
goutte qui fait déborder le vase ! Phin et son meilleur
ami Bird n’ont plus le choix. Ils doivent agir ! Amphibien
Avec ce premier roman, Cara G a fait une entrée remarquée
dans le monde littéraire. Elle a reçu non seulement l’éloge de la cri­
Traduction de Myriam Legaulttique, mais le livre a été retenu parmi les meilleurs de l’année et a
été finaliste au prestigieux Commonwealth Writer’s Prize. Amphibien
a été traduit en allemand, en italien et en espagnol. En plus d’écrire,
Gunn travaille comme ergothérapeute et enseigne la psychologie. Elle
vit à Fredericton, au Nouveau Brunswick.
Prise
deparole
Extrait de la publication Roman
PdP_cAmphibien6_130226.indd 1 13-02-26 16:57
ul­nn
www.prisedeparole.ca
Amphibien
Prise de parole
Carla GunnAncrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole
appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au
Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine.
Éditions Prise de parole
C.P. 550, Sudbury (Ontario)
Canada P3E 4R2
www.prisedeparole.ca
La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des
Arts du Canada, le Patrimoine canadien (programmes Développement des
communautés de langue officielle et Fonds du livre du Canada) et la Ville du
Grand Sudbury de leur appui financier. Nous remercions le gouvernement
du Canada de son soutien financier pour nos activités de traduction dans le
cadre du Programme national de traduction pour l’édition du livre.
Book Amphibien.indb 2 13-03-26 15:29Amphibien
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 3 13-02-26 12:14Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 4 13-02-26 12:14Carla Gunn
Amphibien
Roman
Éditions Prise de parole
Sudbury 2013
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 5 13-02-26 12:14Œuvre en couverture : Olivier Lasser, d’après une photo iStock/Oxign
Conception de la couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction
et d’adaptation en langue française réservés pour tous pays.
Copyright © Ottawa, 2013
Cet ouvrage a été originalement publié en anglais par Coach House Books
sous le titre Amphibian de Carla Gunn
Copyright © Carla Gunn 2009
Imprimé au Canada.
Difusion au Canada : Dimédia
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada
Gunn, Carla, 1967- [Amphibian. Français]
Amphibien / Carla Gunn.
Traduction de : Amphibian. Publ. aussi en formats électroniques.
ISBN 978-2-89423-281-1
I. Titre. II. Titre : Amphibian. Français.
PS8613.U57A6514 2013 C813’.6 C2013-900918-3
Gunn, Carla, 1967- [Amphibian. Français]
Amphibien [ressource électronique] / Carla Gunn.
Traduction de : Amphibian. Monographie électronique.
Publ. aussi en format imprimé.
ISBN 978-2-89423-472-3 (PDF).– ISBN 978-2-89423-531-7 (EPUB)
I. Titre. II. Titre : Amphibian. Français.
PS8613.U57A6514 2013 C813’.6 C2013-900919-1
ISBN 978-2-89423-281-1 (Papier)
ISBN 978-2-89423-472-3 (PDF)
ISBN 978-2-89423-531-7 (ePub)
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 6 13-02-26 12:14Bird et moi, nous nous sommes mis dans le pétrin ce
matin. Nous faisions semblant d’être espions, et notre
tâche consistait à déchifrer les messages cryptiques de
enos ennemis. Dans notre classe de 4 année, l’Ennemi
meNuméro Un, c’est M Wardman. Nous étions sûrs
qu’elle avait des alliés secrets, mais nous ne savions
pas qui c’était. Donc, pour résoudre la question, nous
nous sommes mis à noter les instructions données par
meM Wardman. Voici en quoi consistait notre liste au
moment où notre opération clandestine a éclaté au
grand jour :
1. Kelsie, surveille ta langue. (À côté, Bird avait dessiné
deux yeux qui guettaient une langue. Ça m’a paru
plutôt bizarre.)
2. Ryan, cesse de jouer avec ton truc. (C’est ce qu’a dit
meM Wardman à Ryan, qui faisait pivoter sa gomme à
efacer X-Men.)
3. Gordon, c’est l’heure de prendre ton médicament.
La liste a dû glisser de mon pupitre alors que je fixais
du regard une araignée près de la fenêtre. J’espérais
5
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 5 13-02-26 12:14bien que personne de cruel ne remarquerait l’araignée.
Si Lyle l’attrapait, par exemple, il lui arracherait les
pattes une par une. Alors que je pensais à ma
grandmère qui, elle, ne ferait jamais de mal à une araignée,
mon regard s’est détaché de l’insecte pour se fixer sur
quelque chose de plus gros mais de moindre intérêt :
meM Wardman. Elle se tenait là, au-dessus de moi.
Mon cerveau s’est éteint, puis rallumé, et j’ai entrevu
ce qui s’en venait.
– Phin ! a-t-elle dit, tu m’écoutes, ou non ? Pourquoi
regardes-tu dans le vide ?
J’ai ouvert la bouche pour laisser échapper quelque
chose qui n’était pas la vérité, et c’est alors que je
l’ai vue apercevoir la liste. Elle s’est penchée pour
la ramasser, et son mouvement s’est exécuté comme
au ralenti, comme lorsque je feuillette un folioscope
trrrrèèèèès lentement. Quand elle s’est relevée, elle
m’a regardé et a haussé les sourcils, puis elle a regardé
Bird. Elle n’a rien dit, mais je savais que nous étions
dans le pétrin.
meM Wardman n’a pas mis beaucoup de temps à
se venger. Elle a obligé Bird à s’asseoir à l’avant de
la salle et m’a laissé à l’arrière. Toutes les choses de
Bird sont maintenant dans le pupitre de Kaitlyn, et
toutes les choses de Kaitlyn dans le pupitre de Bird.
rKaitlyn n’aimait pas le dessin du D Evil à l’intérieur
du bureau de Bird, donc elle l’a efacé. Pire que ça,
la semaine dernière Kaitlyn a manqué l’école parce
qu’elle avait des poux et je ne suis pas convaincu
qu’elle soit complètement guérie.
Dans mon cofre à crayons, j’ai une méga gomme à
efacer qui dit Une Erreur Grossière. Voilà ce qu’a été
6
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 6 13-02-26 12:14ma journée. Si j’avais une gomme pour efacer la vie,
je travaillerais de haut en bas, en commençant par ce
matin. Mais j’ai l’impression que celui qui a dessiné ce
jour a appuyé très fort sur son crayon et que, même
si je frottais et frottais, il resterait toujours d’afreuses
petites miettes.
Quand je suis arrivé à la maison, ma mère était au
téléphone, sans doute en train d’interviewer quelqu’un
pour un article. Elle est journaliste. Elle travaille dans
un édifice le matin, mais elle est à la maison la plupart
des après-midis. Parfois, à la suite d’une entrevue, elle
est très triste. Elle ne veut pas m’expliquer pourquoi,
elle me dit simplement : « Une histoire difficile, Phin. »
C’est sa façon de dire Ne me parle pas jusqu’à ce que
je sorte de la chambre.
Je me suis écrasé sur le sofa dans son bureau et j’ai
fixé le plafond. J’ai compté les motifs en forme de
visages dans les petites gouttes de peinture. Sept. Dont
un qui ressemblait à une souris.
– Pourquoi fais-tu cette tête, Phinnie ? m’a
demandé ma mère après avoir raccroché.
meJe lui ai expliqué que M Wardman avait placé
Bird à l’avant de la classe et que je me sentais délaissé
à l’arrière avec Kaitlyn et Gordon, qui ne sont même
pas mes meilleurs amis.
– Oh, c’est décevant, mon chéri, mais tu ne penses
pas que ça peut être bien de s’asseoir à côté d’une
nouvelle personne, pour faire changement ?
– Mais je ne veux pas m’asseoir à côté de Kaitlyn.
Je veux m’asseoir à côté de Bird. C’est une des seules
choses qui rendent l’école agréable.
7
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 7 13-02-26 12:14– Je sais que tu n’aimes pas ça, Phin, mais tu peux
t’y faire. Et penses-y bien : l’adversité forge le caractère.
– Mais qu’est-ce que tu veux dire ?
– Eh bien, quand j’avais ton âge, papi m’a raconté
l’histoire d’un homme qui avait trouvé un cocon et
l’avait ouvert avec des ciseaux, espérant ainsi aider le
papillon à voler. Le problème, c’est que le papillon
n’était pas prêt à émerger du cocon et, avec des ailes
toutes ratatinées, il n’a jamais pu voler. Ce que papi
voulait m’enseigner, c’est qu’il est parfois bon de
combattre, que ça développe les muscles.
– C’est peut-être vrai, mais là on me demande un
entraînement excessif.
– Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
– Ou plus faible ou infirme, lui ai-je dit. Et ce qui
te tue, en fait, te rend mort.
– Mais songe à tout le caractère que tu te forges.
– J’en ai déjà assez.
Ma mère a éclaté de rire.
– Oui, en efet, tu ne manques pas de caractère.
J’ai roulé des yeux et je suis monté à ma chambre.
J’ai sorti mes dessins et mes histoires de Reull. Sur
la planète Reull vivent toutes sortes de chats. J’en ai
dessiné un que j’ai nommé le chat électrique et que
personne n’aimerait croiser. J’ai ensuite raconté que,
si tu le prends pour un chat domestique et que tu
l’amènes chez toi, il coupera l’énergie qui alimente la
maison et tu auras le choc de ta vie. Le corps du chat
électrique réagit à divers objets, comme la télévision et
le batteur à œufs. Quand ces objets entrent en contact
avec lui, il transmet une haute tension qui en brûle
8
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 8 13-02-26 12:14le moteur. On ne peut pas garder un chat électrique
comme animal de compagnie.
Mon animal de compagnie se nomme Fiddledee.
C’est une chatte noir et blanc bien poilue, aux yeux
bleus. Je l’ai cherchée dans le garde-robe, où elle a
l’habitude de dormir parmi mes peluches, mais elle n’y
était pas. J’ai allumé la télévision au Green Channel,
qui difuse des émissions sur les animaux et la nature
et l’efet néfaste qu’ont les êtres humains sur l’envi -
ronnement. La vie sur Terre est en grande difficulté.
En grande, grande difficulté. En fait, 25 pour cent
des espèces mammifères figurent sur la Liste rouge des
espèces menacées.
Un peu à cause de ça, ma résolution du Nouvel An
consiste à sauver au moins un animal de l’extinction.
J’ai une collection de moustaches de chat que je garde
dans une boîte d’allumettes. J’ai aussi des plumes de
divers types d’oiseaux, et du poil d’écureuil. De cette
façon, je pourrai au moins conserver leur ADN.
Sur le Green Channel, j’ai vu une émission qui
traitait de la tristesse chez les animaux. En Afrique,
lorsqu’un éléphant meurt, ils sont parfois plus d’une
centaine d’éléphants à surgir de tous les coins et à
claironner autour de l’éléphant mort, la trompe en
l’air. Puis ils couvrent son corps à l’aide de branches.
Souvent, quand un bébé éléphant meurt, sa mère
refuse de quitter la tombe. Les éléphants mères aiment
leurs bébés. Un jour, un homme en Afrique a utilisé
son tracteur pour sortir un bébé éléphant d’un trou de
boue, et la maman s’est précipitée vers lui et a essuyé
la boue de ses vêtements à l’aide de sa trompe.
9
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 9 13-02-26 12:14L’an dernier, quand j’avais huit ans, j’ai fait mes
adieux à Grand-père MacKeamish lors de funérailles
pour êtres humains. Quelques mois plus tôt, j’avais dit
au revoir à mon papa. Mais il n’est pas mort. Même
si j’ai parfois l’impression qu’il l’est.
Aujourd’hui, après les heures de classe, je n’ai pas
traîné dans la cour de récréation, comme j’ai parfois
l’habitude de le faire. Bird était rentré chez lui avec
sa mère et comme j’avais vu Lyle près de la cage à
grimper, je n’avais pas la force nécessaire pour risquer
de me faire harceler. Ma mère dit que Lyle est le
fils de crétins à l’esprit étroit, et que je devrais m’en
éloigner. Elle dit que, tout au long de ma vie, je
rencontrerai de ces crétins malsains. Pourquoi me torture-
t-elle ainsi ? Les Lyle de ma vie vont grandir et grandir,
et ça, c’est censé me rassurer ?
Parfois j’ai de très, très mauvaises pensées au sujet
de Lyle, du genre
fais-toi-dévorer-par-des-vautourset-prends-feu. Un jour, je lui ai dit póg mo thóin. Ça
signifie embrasse mon tu-sais-quoi, en langue gaélique.
J’avais appris ça de mon grand-père. Lyle m’a regardé
d’un air confus. Il ne parle pas gaélique.
La raison pour laquelle je croyais ne pas avoir assez
de force pour risquer un afrontement avec Lyle, c’est
meque je pensais encore à l’irritation de M Wardman
à mon égard aujourd’hui. Ça s’est passé dans la classe
de mathématiques. Nous devions répondre à des
questions de logique. D’abord, nous avons lu l’affirmation
suivante : « Paula a donné 47 bonbons le jour de la
Saint-Patrick. » Et celle-ci : « Paula a reçu 50 bonbons
le jour de la Saint-Patrick. » Puis nous avions à lire dix
10
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 10 13-02-26 12:14affirmations et écrire à côté V pour vrai, F pour faux
ou P pour peut-être. À l’affirmation « Tous ceux qui
ont reçu un bonbon de Paula lui en ont donné un
meaussi », j’ai répondu P pour peut-être. M Wardman
m’a corrigé et a écrit V pour vrai.
meJe ne comprenais pas pourquoi M Wardman avait
fait ça. Je suis donc allé à son bureau et je lui ai posé
la question. Sa réponse, c’était que puisque Paula avait
reçu plus de bonbons qu’elle en avait donné, elle avait
dû recevoir un bonbon de chaque personne à qui elle
en avait donné.
– Mais comment peut-on vérifier ça ?
– Phin, c’est logique. Retourne à ton pupitre et
penses-y davantage, a-t-elle dit.
C’est ce que j’ai fait. J’y ai bien réfléchi, mais à mon
avis ce n’était pas du tout logique. Comment savoir
sans aucun doute que Paula avait reçu un bonbon de
tous ceux à qui elle en avait donné un ?
meJe suis retourné voir M Wardman et je lui ai
dit que j’y avais bien réfléchi, mais qu’à mon avis ça
manquait de logique.
meM Wardman a soupiré.
– C’est pourtant bien logique, Phin. Je vais te
montrer la réponse dans le livre de réponses des
professeurs.
Elle me l’a montrée et, en efet, le livre con firmait
exactement ce qu’elle avait dit.
Je suis retourné à mon siège et j’y ai réfléchi
davantage, mais ça manquait toujours de logique. Pour
m’assurer que tout était clair dans mon esprit, j’ai
dessiné cent bonshommes et j’en ai encerclé
quarantesept, ceux à qui Paula aurait pu donner des bonbons.
11
Book Amphibien.indb 11 13-02-26 12:14Puis j’ai encerclé cinquante diférents bonshommes
pour illustrer les enfants dont Paula aurait pu recevoir
des bonbons. J’ai apporté mon dessin au bureau de
meM Wardman et je le lui ai montré.
Elle a soupiré de nouveau et a levé les yeux au ciel.
– Phineas, a-t-elle dit, il y a cinquante enfants dans
la classe de Paula, et non pas cent. Voilà, c’est assez.
Retourne à ton pupitre, s’il te plaît, et sors ton cahier
de sciences sociales comme l’ont fait tous les autres.
meM L’Oiseau sera ici dans un instant.
Je voyais bien qu’elle était fâchée, alors j’ai regagné
mon siège. Sa colère m’avait mis en colère à mon tour,
et je me disais que la feuille d’exercice était un cac (le
mot gaélique pour décrire une chose que la plupart
des gens produisent une fois par jour).
J’ai retrouvé ma bonne humeur à la vue de
meM L’Oiseau. La mère de Bird travaille en tant que
Tumbody dans plusieurs écoles à travers la ville. Elle
est entrée dans la classe vêtue d’un drôle de chapeau et
habillée en costume de pouce géant. Elle avait plutôt
l’air d’une grande arachide, à mon avis.
Elle a donné à chaque élève une feuille de papier et
nous a demandé de presser le pouce sur un tampon
encreur et de faire des empreintes. Ça m’a fait penser
à la vie des prisonniers, sauf que notre prison à nous,
c’est l’école. J’ai ajouté des yeux et des moustaches à
mon empreinte et je l’ai transformée en chat. Bird a
ajouté des dents à la sienne, et elle ressemblait à je
ne sais pas trop quoi. Puis nous avons découpé nos
empreintes, les avons placées entre des plaques de
plastique rondes et, ainsi transformées en macarons,
nous les avons épinglées à notre gilet.
12
Book Amphibien.indb 12 13-02-26 12:14La mère de Bird nous a dit que nous étions tous
spéciaux, et que nous devrions nous sentir bien dans
notre peau, car chaque personne a sa propre empreinte
et aucun pouce n’est identique à un autre. Je ne savais
pas en quoi cela nous rendait spéciaux, mais je n’ai
rien dit. La peau de chaque ver de terre est dotée d’un
motif qui n’est pas le même que celui d’un autre, et
personne ne considère cela comme spécial. En
regardant le Green Channel, j’ai appris que l’ADN des
êtres humains est à 50 pour cent identique à celui des
vers de terre. Et nous sommes aussi à 50 pour cent
semblables aux bananes.
Après l’afaire Pouce, la classe tirait à sa fin. C’était
un peu gênant de voir Bird et sa mère se rendre à leur
voiture alors qu’elle portait toujours l’habit du gros
pouce. Autant être gêné pour lui, vu que Bird
luimême ne l’était pas. Je crois que je suis même devenu
tout rouge. De toute façon, c’est plus facile pour moi,
car sa peau est foncée et c’est difficile de distinguer
quand il rougit.
Une fois rentré chez moi, j’ai vu que ma mère
travaillait dans son bureau mais qu’elle n’était pas
au téléphone. Le problème de logique me tracassait
encore, donc je lui en ai parlé. Elle était d’accord
meavec moi. Elle a dit que M Wardman avait fait une
supposition qui n’était pas inhérente au problème : elle
avait présumé qu’il n’y avait que cinquante enfants.
– Mais croire sans savoir, c’est croire qu’on a du
poil au cul, non ?
C’est Bird qui m’a appris ça, et lui l’a appris de son
cousin. Ce dernier lui a aussi appris qu’on peut
deviner la grandeur du pénis (sauf qu’il n’a pas employé
13
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 13 13-02-26 12:14ce mot) de quelqu’un en observant la distance entre
l’extrémité de son index et l’extrémité de son pouce
quand ils forment la lettre L. Mais je sais qu’il a tort,
car j’ai vérifié.
Ma mère m’a dit qu’avoir du poil au cul n’est pas
une belle expression, et que je ne devrais pas l’utiliser.
– Mais pourquoi est-ce mal ? Ce n’est pas une
insulte.
Mais je sais pourquoi je ne devrais pas dire ça,
même si je faisais semblant de ne pas le savoir. J’étais
meencore fâché contre M Wardman. J’imaginais son
visage se couvrant de poils ; pas son derrière,
seulement son visage.
Ma mère a dit que parfois les gens, même les
enseignants, font des erreurs. Elle a dit que parfois ce n’est
pas une bonne idée de signifier aux gens qu’ils ont
tort. Elle a dit que parfois il vaut mieux laisser tomber
et tout garder pour soi au lieu de se préoccuper de
ce qui se passe dans la tête de quelqu’un d’autre. Je
dois y réfléchir davantage. Les gens ne veulent-ils pas
savoir quand ils ont tort ? Pourquoi le fait d’avoir tort
ne rendrait-il pas les gens heureux ?
J’ai dit à ma mère que si j’avais tort et que quelqu’un
me donnait la bonne réponse, cela me rendrait
heureux. Elle a dit qu’elle ferait son possible pour me dire
quand j’aurais tort. Je crois qu’elle le fait déjà, et cette
pensée m’a rendu heureux.
Je suis monté à ma chambre pour dessiner et
pour essayer d’oublier si Paula avait reçu ou non
des bonbons de tous les enfants à qui elle en avait
donné. De toute manière, qui donne des bonbons à
la Saint-Patrick ?
14
Book Amphibien.indb 14 13-02-26 12:14J’ai dessiné l’oster, une espèce que chassent les
gorachs, qui eux se croient les êtres les plus intelligents
de l’Univers. Les gorachs chassent l’oster pour son
nez à cinq narines, dans lesquelles ils déposent des
objets, comme des stylos, des crayons, et autres trucs
du genre. Les gorachs aiment aussi utiliser les nez
d’osters comme arroseurs. Ils les font sécher pendant
des semaines et des semaines, puis les enduisent d’une
couche de colle tirée de l’estomac des tussleturtles (une
espèce semblable aux tortues terrestres, mais dotée
d’estomacs protubérants qui les ralentissent davantage
et les rendent très, très sages parce qu’elles ne sont
jamais pressées) pour les imperméabiliser.
L’oster est aujourd’hui disparu. Les autres créatures
de Reull sont très tristes, infiniment tristes. Elles
savent qu’avec la disparition de l’oster, c’est un maillon
de la chaîne de la vie qui est perdu à jamais.
Par la suite, j’ai dessiné la chaîne de la vie qui tient
Reull en place dans l’Univers. Plusieurs maillons de
la chaîne tenaient bon, mais plusieurs étaient cassés.
Si d’autres maillons sont détruits, la planète entière
tombera dans l’espace.
Aujourd’hui, nous avons dû amener Fiddledee chez la
vétérinaire. Elle a du rouge dans son caca, et maman
dit que ce n’est pas un bon signe. La vétérinaire
rs’appelle D Karnes. Elle est très grosse et ses cheveux
tiennent en l’air comme une crinière de lion, ce qui
donne l’impression que son visage est plus grand qu’il
ne l’est réellement.
rD Karnes a écouté les battements du cœur de
Fiddledee, a palpé son corps pour vérifier s’il y avait
15
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 15 13-02-26 12:14des bosses et l’a pesée sur une balance comme celle que
l’on trouve à l’épicerie. Puis elle a pris sa température.
Quand ma mère prend ma température, elle plonge
un instrument dans mon oreille. Puis elle appuie sur
un bouton et l’instrument émet un signal sonore, et
ensuite elle le retire et lit le chifre qui s’y trouve.
rFiddledee n’a pas eu cette chance. D Karnes lui a
mis le thermomètre ailleurs, et je peux affirmer que
ce n’était pas dans sa bouche. Je l’ai tenue tandis que
la vétérinaire faisait cela car c’est moi que Fiddledee
aime le plus, et la vétérinaire a dit que je l’aiderais à
se sentir rassurée.
J’ai fixé Fiddledee du regard, et elle m’a fait penser
à ces chats sur les cartes de fête dont les yeux
exorbités traduisent leur étonnement en apprenant ton
âge. Je pense que je sais maintenant comment les
photographes s’y prennent pour que les chats aient
les yeux exorbités.
Finalement, j’ai pu lâcher Fiddledee. Elle a grimpé
d’elle-même dans sa cage de transport, ce qui m’a
semblé un peu drôle car maman et moi avions mis
beaucoup de temps à l’y faire entrer plus tôt.
rD Karnes a dit qu’elle n’est pas certaine s’il y a
quelque chose qui ne va pas chez Fiddledee. Elle nous
a dit de la surveiller et de la ramener dans un mois,
qu’elle vérifierait si Fiddledee a perdu du poids. Nous
devons aussi observer sa litière pour y déceler d’autre
caca rouge et si oui, lui en apporter pour qu’elle en
fasse l’analyse. J’espère que Fiddledee n’est pas malade.
En sortant de la clinique vétérinaire, nous avons
rencontré un homme que ma mère connaît. Son
chien s’est fait mordre par un autre chien et il doit
16
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 16 13-02-26 12:14recevoir des points de suture. Ma mère m’a présenté
à l’homme, qui s’appelle Brent. Je l’ai salué, mais j’ai
décidé que je préférais parler à son chien, c’est donc
ce que j’ai fait.
Sur le Green Channel, j’ai appris que l’humain peut
vérifier s’il est véritablement le maître de son chien en
mettant un des jouets du chien dans sa propre bouche
et en se promenant avec fièrement. Je pense que ce
serait sufsant de faire semblant de tenir le jouet dans
sa bouche. Si le chien gronde ou chasse l’humain,
l’humain n’est pas le maître. Si le chien ne fait rien ou
s’il veut jouer, l’humain est le véritable maître.
Un autre test consiste à mouiller la nourriture du
chien avec de la salive et à lui en ofrir. Si le chien la
mange, il est soumis, mais s’il gronde et refuse de la
manger, il est dominant. Pour mouiller la nourriture,
il suft de cracher dessus ; il n’est pas nécessaire de la
mettre dans sa bouche.
J’ai caressé la tête de Kooch et je l’ai tapoté dans le
dos et sur le museau, et il me paraissait heureux. Les
chiens soumis donnent l’impression de sourire. Si l’on
veut qu’un chien dominant devienne plus soumis, on
peut former sa bouche en sourire de temps en temps,
ce qui déclenchera peu à peu chez lui un sentiment
de soumission.
Ça fonctionne aussi chez les êtres humains. Si
une personne se fige un sourire sur le visage, elle ne
se sentira pas fâchée ni dominante. J’ai vu ça sur le
Discovery Channel.
Selon certains biologistes, le fait de sourire diminue
le sentiment de dominance chez l’être humain, le
sourire ayant évolué il y a des millions d’années à partir
17
Book Amphibien.indb 17 13-02-26 12:14d’un visage fâché. Celui qui craignait son ennemi
souriait pour montrer qu’il ne constituait pas une
menace. Mais je pense que les humains sont parfois
de grands menteurs. Ils sourient pour faire croire qu’ils
ne sont pas menaçants avant de passer à l’attaque. Par
exemple, Lyle te sourit parfois comme s’il était ton
ami, puis soudainement il t’empoigne par le cou ou
te donne un bon coup de pied dans les jambes. Le
sourire sert seulement à te faire baisser la garde. Ma
mère dit que les gens à son travail utilisent plus ou
moins la même tactique.
Brent portait un gilet vert pâle avec une cravate vert
foncé et violet. Il ressemblait à un lutin, en partie à
cause de tout ce vert et en partie parce qu’il est très
court, beaucoup plus court que ma mère, qui est très
grande pour une femme. Ma mère est un peu plus
grande que mon père, mais elle est bien plus grande
que cet homme nommé Brent.
J’ai eu l’impression que Brent est un de ces adultes
qui n’aiment pas vraiment les enfants, mais qui font
semblant de les aimer. Moi, j’aime les gens qui
n’aiment pas les enfants et ne font pas semblant de les
aimer. Comme M. Byers, le propriétaire du grand
pommier dans lequel je joue avec Bird. Au moins, avec
M. Byers, nous savons que nous devons garder nos
distances. Il n’hésitera pas à nous attraper par l’oreille
et à nous traîner au bureau du directeur, comme il l’a
fait pour Justin, qui est tombé dans sa cour un jour.
Mais dans le cas des gens comme cet homme nommé
Brent, la voix dit : « Je t’aime bien » et « Tu es un gamin
mignon », mais le visage dit autre chose. Il me fait
penser à la tortue-alligator, dont la langue rose vif
18
Extrait de la publication
Book Amphibien.indb 18 13-02-26 12:14Au sujet de l’auteure
En plus d’écrire, Carla Gunn travaille comme
ergothérapeute et enseigne la psychologie. Ses écrits ont
paru dans le Globe and Mail et le National Post, et
ont été difusés sur les ondes de Radio-Canada. Elle
vit à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Amphibien
est son premier roman.
307
Book Amphibien.indb 307 13-02-26 12:1419,87 mm
(0,7823 po)
Chers humains,
J’étais une grenouille.
Jusqu’à votre arrivée.
Bien à vous,
Grenouille
Phin, à neuf ans, a une connaissance encyclopédique
du règne animal et de la nature, et le sort de la planète
le préoccupe au plus haut point. À l’école comme à la
maison, ses questions, sa logique et ses arguments
défient l’ordre établi et, plus souvent qu’autrement,
déroutent ou exaspèrent les adultes qui l’entourent.
Oui, Phin connaît beaucoup de faits. Pourtant, il ne
comprend pas pourquoi son grand-père est mort, ni
les raisons qui poussent ce bon à rien de Lyle à le
harceler continuellement. Il ne saisit surtout pas pour -
quoi ses parents ont décidé de vivre séparément…
Après tout, il sait très bien que quand les parents pri -
mates se disputent, jamais l’un d’eux ne songerait à
quitter le groupe !
Un jour son institutrice introduit un nouvel « animal
de compagnie » dans la classe : une rainette de White Carla Gunnde l’Australie, emprisonnée dans un aquarium ! C’est la
goutte qui fait déborder le vase ! Phin et son meilleur
ami Bird n’ont plus le choix. Ils doivent agir ! Amphibien
Avec ce premier roman, Cara G a fait une entrée remarquée
dans le monde littéraire. Elle a reçu non seulement l’éloge de la cri­
Traduction de Myriam Legaulttique, mais le livre a été retenu parmi les meilleurs de l’année et a
été finaliste au prestigieux Commonwealth Writer’s Prize. Amphibien
a été traduit en allemand, en italien et en espagnol. En plus d’écrire,
Gunn travaille comme ergothérapeute et enseigne la psychologie. Elle
vit à Fredericton, au Nouveau Brunswick.
Prise
deparole
Extrait de la publication Roman
PdP_cAmphibien6_130226.indd 1 13-02-26 16:57
ul­nn
www.prisedeparole.ca
Amphibien
Prise de parole
Carla Gunn

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Amour de louve

de editions-du-boreal

Zaza! 1 - Appelle-moi Zaza!

de les-editions-quebec-amerique

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant