Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Aritz : L´héritage de Cnossos - 2

De
52 pages

La BD parle de trois amis qui se retrouvent confrontés à quelqu’un de malhonnête qui s’efforce de restaurer de façon tyrannique l’ancien royaume minoen par le chaos et la terreur. L’histoire contient labyrinthes et Minotaures, dans une perspective mythologique. On nous présente également une esquisse générale de la culture crétoise actuelle : modes de vie, habitudes de consommation, fêtes populaires… Tout cela, pris dans son ensemble, est le prétexte d´un argument complexe, où le lecteur, ravi, pourra se perdre –sans danger– à l’instar des personnages qui se perdent dans le labyrinthe de Mustoyori. Ces pages nous ramènent à Homère et à d’autres auteurs Hellènes. Cette fantaisie épique qui évoque l’Odyssée et tant d’autres vieilles histoires, nous rajeunit et nous pousse à rechercher parmi les livres perdus, ces vieux mythes qui ont alimenté l’imagination de l’humanité.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

racle ! ennemieóneux.´ ´´ne te fie pas des nouveaux pèlerins venus d’au-delà de l’égée. tu verras ton
oh sybille ! oh, grand dessein divin ! me voici ici prêt à entériner ton verdict. quel sort est réservé à mon projet ?
´en mer, fidèle serviteur.´ sétt-rceangqeuerdreé je dois crain des s ? où se trouvent-ils actuellement ?
bon à rien ! cornichon ! brute ! sauvage !
… en mer…
que tu es sot, joxé ! comment as-tu pu faire heurter le bateau sur le seul récif qu’il y avait en mer ?
c´est que… lecapitainemádit que je pouvais tenir le gouvernail …
c´est très facile, eider : en laissant le courant nous entraîner nous arriverons sur la côte crétoise.
et il ne t’est pas venu à l’idée que le courant pourrait nous conduire au large tête de linotte ?
eh bien, je suis de retour, donc ça ne me gêne pas de vous ame-ner sur la côte…
euh… on pourrait dire que ce fut un accident…
et comment allons-nous en sortir ?
ne vous en faites pas, les enfants. nous trouverons sûrement une manière de nous sauver.
eider a raison, joxé. cette fois-ci tu as exagéré.
yasul ! on peut savoir que font des touristes à la dérive qui se battent ?
bonjour, et merci beaucoup de nous aider.
láccident a été de t´emmener avec nous, joxé !
parce que tu as passé la moitié du voyage à pleurer pour qu´il te laisse faire !
je crois que la meilleure manière d´éviter des problèmes c´est de laisser joxé ici !
c’est qu’il mérite une autre dérouillée !
aïe !
eh, aritz, défends-moi un peu…
pas de violence sur notre mer !
un pêcheur ! nous sommes sauvés !
quand je vous ai vus je me suis inquiété, vous savez ? après les dernières disparitions…
disparitions ?
depuis quelques semaines sept touristes ont déjà disparu dans l´île. nous sommes tous inquiets.
en plus, nous sommes en époque de sécheresse. il ná pas plu depuis quatre mois et nous sommes préoccupés.
enfin, la terre ! fini la dérive en mer !
je comprends.
dites, merci beau-coup. je ne sais pas ce que nous ferions sans votre aide.
vous auriez pro-bablement noyé votre ami. hé, hé…
terre ! teeeerrrre !
qu´est-ce qui lui prend, à celui-là ?
rien, ne fais pas at-tention…
ça va pas non ? cessez de faire bouger la barque !
mais tu savais bien qu´on se dirigeait vers la terre, imbécile !
oh, non !
qu´est-ce qui tárrive maintenant ?
le tourisme est très impor-tant en crète.
ne regardez pas, ne regardez pas !
non, non, non !
mais qu´est-ce que tu as vu ?
vous voyez cette fille là-bas ?
celle qui va avec le type chauve ?
c´est une fille sympa, mais…
oh non, elle vient par là !
quoi ?
oui, celle-là.
qui c´est ?
idoia askun-ze !
de pampelune, mais il vaut mieux que tu ne la connaisses pas…
mais quoi ?
allons-nous en !
eh, mais je veux la connaître !
youpi !
ne regarde pas- ne regarde pas- ne regar-de pas ! allons-nous en tout de suite !
idoia ´´la peste´´ ?
et qui est idoia askunze ?
ouais…
pas question. allons-nous en !
allez, entrez là-dedans !
oui, mon-sieur !
pas question. comment entrerions-nous chez des inconnus ?
nous parlions de la beauté de cette maison…
vous êtes étran-gers ?
pas de problème, en crète tout le monde est bienvenu. vous voulez une coupe de ´´raki´´ ?
ces crétois commencent à me plaire !
ne restez pas debout, asseyez-vous…
j´espère que ´´l´imbécile´´ en question ce n´est pas moi, mademoiselle ?
allez, entre là-dedans !
oooo !!!
je peux aussi vous servir un peu de ´´suvlakiá´.
ce n´est pas de refus.
mais quel imbécile !
non, non… c´est que… euh… excusez-moi, mais…
oui… pardonnez notre entrée intempesti-ve…
vous êtes pêcheur ?
je suis agricul-teur. en réalité je devrais être en train de travailler, mais avec la séche-resse il n´y a pas grand chose à faire…
il est bon ce ´´raki´´… à la crète !
eh bien, eh bien !!!
joxé, arrête donc de boire !