Arresté par forme de règlement par les capitaines du régiment de Monsieur de Maigneulx

De
Publié par

[s.n.]. 1640. 30 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : dimanche 1 janvier 1640
Lecture(s) : 4
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 31
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

INVENTAIRE
F2S0SÎ
F
A
1
A R RESTE' PAR FORME
de Règlement par les Capitaines
du Regimenc de Monfieur de
Maigneulx :
f' /,y r ",
i. hx A fi iiti.'nôrc 4'C'jO'
Premierement ce qui confifte le fait des Car-
-.0ocmmein- .1 '-\.
commandemens d'honneur.
P P. I-M 1ER.
!B
'EXERCICE ce fera dans LE
Rcgirtient tout d'vnc mcfmc
methode,afin qu'il rtly aye point
de différence de l'inftruâion
que recourent les Soldats.
il. En l'abfencc du Melhe
de Camp le Lieutenant Colonel commande-
ra en tous Jeslieux où il fe trouuera, quoy quo
fa Compagnie n'y fuft pas, & pourra choifit
vne fois en vn tout du Rcgiment vnc occafion
s'il y veut aller,fans que pourtant que cela puif-
fe faire tort au rang deceluy à qui c. efioit à y
aller,maLsaurafontour à la premicre fois.,
L^Lieutenant Colonel marche toufiours
*
à la teile, quoy que le McftrcdeCàmproîf au
Regiment, mais auec les Capitaines tenans la
droitte, & ne marcher point autrement, quoy
que le Meftre de Camp foitabfent : Vn Capi-
taine commandant le Regiment aura lesmef-
mes Priuileges que le Lieutenant Colonel, à
la refcruc qu'il ne peut commander vn corps
du Regiment, fi fa compagnie n'eft dans ce
corps en lieu de garnifon; car à la compagnie
il peut commander par tous les quartiers ôc
encore à la garnifon, il y peut commander en
vnfeul cas, qui en, s'il eftoit obligé de quitter
fa garnifon pour aller à celle de la Colonelc à
faute d'autres Capitaines, comme il fera dit
en Ton lieu.
XII. Vn Capitaine ou autre Officier ayant
efté deftaché hors du Camp du Regiment,
quoy qu'il n'aye rien fait, & mefme rentré fans
marcher,fon tour cft pafsé: Et encor quad il fc
txouue abfent à l'heure que ce fait le comman-
dement pour peu eflojgné qu'il fuft, il faut
qu'il attende que tout aye acheué, &que fon
tour reuienne, le mefme en eft en marchant,
qu'eftans campez, le tour d'vn abfent par com-
mifïîon du Regiment ne fe porte point pour
la fadion d'honneur.
mr. Tous les commandemens d honneur
cccommenccnt toufiours par la telle,il ce^cft
* -
qu'il y ait deux Capitaines cSmandez à la fois
en ce cas, rvn prend l'vn à la tefte & l'autre à
la queue, ainfi de plusgrand nombre3comme
quand le Regiment fera deux ou plufieurs
bataillonsapres que ceux qui les doiuent com-
mander, eftans les plus anciens, du refte il fera
pris autant de latefte que de la qxieuë , mais
pourtant cet ordre ne pourra cmpcfcher que
lesCapitaines ne foiétpartagez également dans
chaque bataillon, & nonobftant le rang des
Compagnies mèneront les leur au bataillon,
où ils yront, le mefme ordre fe tiendra en tous
commandements pour les autres Officiers, fi
ccn'cftaux gardes de fatigue, ou il en efi au-
trement.
., v. Commandement ou bien garde d'hon-
neur, cft tout ce qui regarde la conferuation
de quelque porte contre les ennemis, où de les
attaquer en quelque maniere que ce foit:
côme par exemple mener desgens deftachcz à
la tefleou à la queuë de l'armée,aller pour em-
porter quelque Chafteau ou Eglife, que tien-
dront les cnncmis,ou eftre mis parmi des efca-
drons, ou en quelque embufcade, fur l'appa-
rence devoir les ennemis, garder vne porte
contre le fecours, aller pour lecourir des gens
attaquez, ou que l'on appréhende qui le foit,
aller aux efeortes des foui âges, & toutes autres
4
fortes de conuois de guerre, & qui concerne
les affaires generales de l'armée.
Tout ce qui regarde les gardes des tran-
chées & toutes autres fortes d'attions qui re-
garde , ou attaquer les ennemis , ou confcr-
uer contre eux en Tefpacc d'vne garde ou
le tem ps que met à reuenir vn party d'où il
fera allé chercher les ennemis, car autrement
c'eft vne refidence, & non vne garde.
VI. C'eft encore fanion d'honneur que de
recognoiftre. vn paffage ou, marers, vne bref-
che ou autre endroit de cette nature, mener
vn fecours dans vne place affichée, où foy
mcfmc s'y ietter dedans: Mais comme cècy
va plufiofi à choifir vn homme qui fçache fe
feruir des moyens pour faire reûflîr ces chofes
ouautre de cette nature, que d'aller par rang
de Régiment en ces rencontres feulement, fi
le Regiment reçoit cet ordre, il fcra choifi vn
homme par tous les Capitaines & Officiers
commandans des Compagnies, fans que pour
ce choix aucun foit interefsé en fon honneur.
Qiand ie parle des Capitaines comme chefs
de refolution,l"entends que le MefiredcCamp
l'oit abfent, car eflant prcfcnt, il peut d'autho-
rité faire ce choix, & par tout ailleurs, il peut
beaucoup, mais il confidere toujours la prati-
que du Regiment.
5
vi î. Les gardes de tranchées font toutes
factions d'honneur , ou les plus anciens qui
ont commiffion du Regiment, choifiront les
premiers les poftes qu'ils eftimeront les plus
honorables. Et en fuite ceux d'a pres iufqu'àcc
que tous les aye occupée en vne mefme garde,
chacun fe pouffant les vns les autres, felon le
degré du rang, & afin que chacun y foit autant
les vns que les autres, le temps de vingt-qua-
tre heure, fi la garde ne durc-que cela fera par-
tagé en autant de temps que l'on iugera pour
faire que tous ayent efié aux pofteS/les plus
eftimées honorables.
Pour les Soldats, il n'y aura que les plus a-
uancez que l'on releuera, & les Srrgens de
mcfme, pour le temps que l'on doit demeurer
fans cfire rcleué : Il fe doitiuger au nombre
d hommes qu'il yaura dans le Régiment.
Silanuitil faut fortirvn bataillon ou quel-
quenombred'hommes de la tranchée, il fera
pris des Capitaines ou autres Officiers de ce
qui fera à la queuë de la tranchée, & les pre-
miers à qui c'eftoit à aller à la tefte, & s'il y en
a deux de chaque charge, ce fera vn de la tefte,
& vnde la queuë.
Si ce pendant que le Regiment fera en gar-
de, il ferait quelque attaque ou logement, ce
fera au Capitaine & Officier qui aura l'endroit
6
le plus proche d'où fe fera rattaque ou loge-
ment, & par où il faudra fortir, mais pour ceux
qui le deuront fouftenir feront pris en mefme
façon qu'il eft dit, en cas que l'on fortift la nuit
vn bataillon hors de la tranchée, & ceux à qui
c'eft les premiers à auoir la tefte de la tranchée
s'il n'y au oit qu'vne partie du Régiment en gar-
de, & qu'il falluft en faire venir de l'autre par-
tie pour garder quelque porte degarny , ou en
faire autre chofe, ceux qui feront comman-
dez feront les premicrs, & cela leurferacom-
pté pour rang, & ne pourront choifir à l'autre
garde.
Ceux qui défia feront dans la tranehéc fe-
ront preferez à ceux-cy, y venant auec des
hommes pour fecours à choifir, de donner ou
releucr vn qui aura fait vn logement.
Si par mal-heur il arriuoit quvn Officier
commande pour le feruice du Roy, ou pour
l'intereft du corps fuft pris des ennemis, fera
contribué detout le corps pour fa rançon.
Le Lieutenant Colonel ou Capitaine com-
mandant, peutaller entoutes les poftesordon-
ner, ou le Major de fa part, & non point de
portes particulières.
Il fera permis à chaque fiege d'auifer la mé-
thode de la garde; mais à la premiere que fera
le Regimenc afin de regler le tout félon le
7 - - ---
nombre d'Officiers & de Soldats félon le lieu
que ce fera, & combien apparemment, il peut
durer de gardes pour le Régiment.
vin. Lcsgardesdefatigues cecommance-
ront tonfiours par la queue, quoy ,qu'il y ait
pluficurs Capitaines & Officiers pour la faire,
& le tour ne s'en perd point pour eftreabfent,
fi ce n'et f par commnuonduChef ou du Re-
giment, ces gardes font ordinairement la gar-
de du canon, ou des viures de la Cauallerie
dans vn lieu ouuert de quelque fort ou redoute
és lignes du Camp, quelque conuois particu-
liers, la tefie du quartier ou autres endroits d'i-
ccluy, & ainfi de tout ce que l'on garde pluftoft
par forme que par apparence d'y craindre l'en-
nemy.
ix. Il y a encorcs les gardes extraordinai-
res qui font ce qui apparemment ne peut ce
rencontrer en vne année femblable chofe qu-
vnc fois ou deux, comme laiffer des hommes
conlmandez, ou mefme des compagnies en-
tières en quelque ville ou chafieaux) ou autre
forts, & tous endroits pour y feiourner.
Aller aux recreuës, quand il y a des Offi-
ciers ordonez pour l'affaire pour tout le corps,
ou bien en général , quoy que ce foit, ou cha-
cun eft bien aife d'en eftre exempt, toutes ces
chefcs de cette natu rc fe tireront au fort ; mais
- ,- --'--------'" .-., -- ,¡
s
le commandant en fera exempt, s'il veu*, com-
me aufli ceux qui ont charge publique.
x. Vn Capitaine mene en garde ou à l'oc-
cafion, & en toute faétion depuis cinquante
hommes iufques à cent : Vn Lieutenant de.
puis trente-cinq iufques à cinquante: Vn En-
feigne depuis feize iufques à trente-cinq: Et
vn Sergent depuis fîx iufques à feize.
Six vingts hommes doiucnt efire menez par
deux Capitaines ,& à proportion d'Officiers,
s'il y a plus de douze Capitaines au Régi-
ment.
xi. Quand vn Capitaine fera de garde en
quelque endroit que ce foir, s'il yavn Lieute-
nant ou autre Officier deftachéxle ce qu'il cô-
mande, il peut aller à la pofte de cet Officier
changer & ordonner tout ce qu'il aduifera bon
cftre, ayant àrefpondre de ce quil luy a eflé
donné du corps.
XII. Partout où fera-Ic Regiment, ou par-
tic d'iceluy, paix ou guerre, il fe fera garde &
fera au choix des Capitaines d'y entrer, quand
ce fera eux qui ordonneront la garde , mais
bien tous les autres Officiers y entreront cha-
cun felon fon rang de charge & d'ancienneté,
commençant par la tefte, il fera de la difpo-
fition du commandant le Regiment d'ordon-
ner la force de la garde, & de la façon ou par
Compagnie
9
- -. B
Compagnie ou gens commandez, & nul ne
pourra fc difpenfcr de coucher au corps de
garde, ny difpenfer autruy que du consente-
ment du commandant le Regiment ou quar-
tier.
XIII. Si le Regiment fait pluficurs corps
de gardes apres que le plus ancien aura pris
le corps de garde nommé par le commandant
le plus honorable, les autres fe tireront au
fort, mais les Officiers qui y commanderont
les hommes ne tireront pas, ains les plus an-
ciens & fuperieursen charge commanderont
lescorps degarde-, & les autres Officiers fc-
ront départis par rang de bataillon.
xiv. Les gardes qui fe font deuant vn
Général, ou perfonne de mefme condition)
ou confideration ,s'il s'y en trouuc,, il y doit
aller des Capitaines, mais non deuant vn Ma-
refchal de Camp, quand mefme il comman-
deroit en Chef, ces gardes ne font Comprifes
dans celle d'honneur, quov quelle le foit en
vne autre (orte, faifant differencede fadfcion
de guerre à celles qui ne font que de parade.
L'Enfeigne Colonel commance) en-
core qu'il y ait, ou n'y ait pas de Capitaine,
mais auec luy n'entre point de Lieutenant.
LQrs que le Drapeau blanc cft chez le
General ou ailleurs en feurcté, l'Enfcignc
10
Colonel peut efirc commandé aux-fadions
de guerre,mais non autrement, & on ne com-
mande iamais de Lieutenant auecluy , & nul
autre Enfeigne ne doit eftre commandé fi
fon Drapeau n'eft chczle General ou ailleurs
cnfeuretc, fi ce netten vn Campfixe pour
plufieurs jours, comme à vn fiege ou autre
fejour,
x v. Si TEnfeignc Colonel eftoit abfent
vn iour de combat, le plus ancien Capitaine
en charge après le-commandant, porterait
le Drapeau blanc en toutesies autres rencon-
tres au plus ancien en degré Enfeigne, & fi
tous auoient leurs Drapeaux, au plus ancien
en charge Lieutenant, excepté celuyde la
Meftre de Camp,
xvi. Si l'on ce rencontre en quelque lieu
où l'on iuge qu'il foit à propos de faire des
rondes ou patrouilles, ce rencontrant l'infé-
rieur en charge donnera le mot au fuperieur,
& do mcfme fera référée à l'ancienneté Ce
trouuantégaux en charge.
Et tous le doiuent au commandant & au
Capitaine quicommandera la garde.
Le Major allant vifitant les corps de gar-
de,ou fur les ramparts, ou ailleurs pour la pre-
mière: fois de la nuit, tous les Caporaux ou
Sergéns luy donneront l'ordre, & mcfme en
III
prcfence des Capitaines &-autres Offisiersj
cfiant pour voir fi, le mot cft de mefmcaux
corps de garde qu'il a efté donné à. la place,
maisaprcs cette premiere fois il le doit au C a-
pitaine, mais tous les autres Officiers eftat en
ronde ou patrouille, & rencontrant, le Majoc
faifant mefme chofe, luy doiuent le mot,
eftant naturellement dernier Capitaine , &:
par ainfi a le commandement fur tous ceux
qui ne le font pas mefme pardcfîusleX ieute-
nant de la Meftre de Camp , à qui ce. degré:
d'honneur a efté concedé par grâce en quel-
que Régiment.
xvu. Le Regiment rft-ant en bataille pour
cornbattrelcsciinem.is, ou marcher en cette
forme, dix Lieutenans feront à la queue) fça-
uoircinq delatefte & cinq delà queue, faut
que ceux qui deuront eftre commandez,ny,
pourront eftre mis, mais les plus proches da
leur rang en leur place, & de mefrne fera de
piufieurs bataiuons.à proportion du nombre
des Officiers qu'il y aura en chacun. -
Quand il y auradeuxbataillûnSjleMeftrede
Câp fera au fécond, fi deux Lieutenans font
en garde. enfemble, & qu'il faille feparer les
hommes en deux portes, le premier choilit^
msis le fécond pour cela ne doit point ren-
dre compte au premier, comme fi c'eftoic vu

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.