//img.uscri.be/pth/9859ac85ff05bf628a7f56105731ab0824c1eaa9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,25 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Attila, reine des Belges ou l'Odyssée d'une mère

De
92 pages
Dans une maternité de Bruxelles, Jacqueline, enceinte de deux ans et demi ne parvient pas à accoucher. Impuissant, le docteur Schoubben appelle une chamane wallonne à la rescousse. Pour dénouer ce noeud mystérieux, la chamane plonge dans la mémoire de Jacqueline, à la recherche de son histoire familiale. Commence alors une incroyable galerie de portraits...
Ce monologue autobiographique, écrit à plusieurs mains, raconte, dans un style qui fait la place belle à l'imaginaire, l'histoire de Marie-Elisabeth Cornet et de ses familles belges et hongroises : celle d'une adoption peu ordinaire.
Voir plus Voir moins

Attila, reine des Belges
ou l’Odyssée d’une mère

Lucernaire – L’Harmattan
Directeurs de collection :

Philippe Person et Denis Rolland

Cette collection publie les œuvres programmées au théâtre du Lucernaire. Déjà parus
Martine THINIERES, Les Mauvaises, 2010. Alexandre DUMAS, Cie de l'Ange d'Or, Les Mohicans de Paris (adaptation pour le théâtre de Patrick Chevalier), 2010. Laurence FEVRIER, Suzanne. Une femme remarquable, 2009. Nic MAZODIER, méli-mélo-drames, 2009. Vincent COLIN (adaptation du roman de Franz KAFKA), Amerika, 2009. Hervé DEVOLDER, Jupe courte et conséquences, 2008. Jacques HADJADJE, Adèle a ses raisons, 2007.

Marie-Élisabeth Cornet Laurent Dubost Samuel Légitimus

Attila, reine des Belges
ou l’Odyssée d’une mère

© L’Harmattan, 2010 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-12460-8 EAN : 9782296124608

AVERTISSEMENT

Le spectacle Attila, reine des Belges est inspiré de la vie de Marie-Elisabeth Cornet et de celle de sa famille, dont il raconte les tribulations avec une fidélité libérée de tout souci de réalisme. Le plateau est nu, seulement habillé d’un rideau blanc tendu en fond de scène, au centre. La comédienne compose tous les personnages avec son corps, sa voix, et la cape réversible qu’elle utilise tour à tour comme jupe, poncho, foulard, bandage, étole, lange, ventre…

PERSONNAGES JOUÉS

CAROLE : JACQUELINE : LA COMEDIENNE : FELICITE : NICOLE : AMAMA : RANDALL : JEAN-LUC : LILLA : ATTILA : BELA : IRINA : VAN KAKKEBROEK : AUTRUCHE : JOSEPH STALINE : LE CREATEUR :

Chamane de Wépion, Femme enceinte, Comédienne belge, Bras droit de Dieu, Mère belge, Grand-mère hongroise, Douanier américain, Douanier belge, Mère hongroise, Truie hongroise, Petit garçon hongrois, Productrice russe, Commandant de bord belge, Autruche africaine, Un chef d’état dérangé, Lui même.

PERSONNAGES ÉVOQUÉS

LE Dr SCHOUBBEN : SES PATIENTES : MICHEL : DOUDOUNE : LA VIERGE MARIE : DES CONCEPTS : GABOR : JANOS : LASZLO : MARICA : SŒURS DE LILLA : MARCHE-ARRIÈRE : DES RÉFUGIÉS.

Obstétricien Bruxellois, Des femmes enceintes, Mari de Jacqueline, Mari de Nicole, Mère de Jésus, Bébés à naître, Père de Lilla, Frère de Lilla, Mari de Lilla, Mère de Lilla, Deux petites filles, Un boy.

LE PÈRE DE NICOLE : Un danseur mondain,

LES 12 FILS DE LILLA : Imre, Pal, Matthias… UNE MÈRE ADOPTANTE,

LA CLINIQUE

Carole, la chamane wallonne, entre par le fond de la salle, tout en s’adressant à une infirmière imaginaire, derrière la porte. CAROLE. Est-ce que le docteur Schoubben est là ? C’est Carole, la chamane… la chamane de Wépion, comme les fraises. Bon, eh bien, je l’attends alors. Elle attend, debout, et salue les spectateurs poliment. M’sieurs Dames. Lorsque le docteur arrive, elle va à sa rencontre. Ah ! docteur Schoubben ! Alors, alors, docteur, comme ça, la science patine ? On a recours aux médecines parallèles ! (Elle lui serre la main.) Bonjour, docteur. Oui, je vous suis… Oh non ! je ne triomphe pas, que du contraire… Enfin vous avouerez, qui aurait dit ça, il y a quelques années ? Hein ? Une chamane à l’hôpital !… Carole au C.H.U. ! Comme quoi les parallèles peuvent se rejoindre… Elle avise le public. Oh, vous avez du monde en salle d’attente ! Ils traversent le public, en marchant sur les fauteuils.
9