Actualité de la sociocritique

De
Publié par

Sortir l'ancienne analyse idéologique de ses impasses, situer la socialité du texte au principe même de sa mise en forme, penser la textualisation comme un rapport créatif et dynamique avec des discours, des représentations, des langages, se distinguer ainsi radicalement de la sociologie de la littérature, telles sont les bases fondamentales de la sociocritique exposées dans les travaux de Claude Duchet, d'Edmond Cros, de Pierre V. Zima ou Régine Robin.
Publié le : mercredi 1 mai 2013
Lecture(s) : 13
EAN13 : 9782296536296
Nombre de pages : 263
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sous la direction de Patrick MAURUS
Actualité de la sociocritique
Actualité de la Sociocritique
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00308-5 EAN : 9782343003085
Actualité de la Sociocritique
Actes du symposium international 14-15-16 décembre 2011 Paris, Inalco Centre d’étude et de recherche sur les littératures et les oralités (CERLOM) Centre de recherche interuniversitaire en sociocritique des textes (CRIST)
L’Harmattan
Préface
TABLE DES MATIÈRES
1. Lectures,in texto veritas
Penser le social dans le témoignage littéraire : Au sujet deJan Karskide Yannik Haenel.MICHAELRINNIda Faubert : Ti-Louis et la résurrection de Lazare.CHRISTIANENDIAYENous étions des êtres vivants ou le théâtre de l'entreprise.ANNE-MARIEDAVIDCartographie d’une révolution ratée. SurUn navire de nulle part d’Antoine Volodine.MÉLANIELAMARRE
2. La sociocritique à travers les âges Sociocritique et prose d’idées. Fonctions et modulations de l’amitié dans le « roman » de la Terre de Saint-Just.GENEVIÈVEBOUCHER
Le 18 Fructidor de Joseph Fiévée : Frédéric ou les circonstances d’un coup manqué.GENEVIÈVELAFRANCE
3. Mémoire, ville, histoire
Sociocritique et histoire culturelle. Pour une lecture du roman français en régime gaullien. SARAHSINDACO
Écrire la Commune. Un paradoxe ?CHARLESGRIVELLa polyphonie mémorielle du roman : microlecture d’un échange entre Swann et le prince de Guermantes.YANHAMEL
13
21
32
45
59
72
83
98
109
L'institutionnalisation des langages littéraires. PIERREV. ZIMA
237
8
158
Approche sociocritique d'un champ culturel. EDMONDCROS
5. Concepts et traverses théoriques
123
251
Approche sociocritique de la fabrication mémorielle. Pour une prise en compte de l’investissement générique et médiatique. DJEMAAMAAZOUZI 141
L’ethnocritique aujourd’hui. JEAN-MARIEPRIVAT& MARIESCARPA
173
4. Langages, textes et médias
Propositions sociocritiques et flâneries dans les mégapoles contemporaines. RÉGINEROBIN
209
190
6. Mouvances du texte
La Vierge Marie, le tiroir, l’annuaire téléphonique, Joseph Nye et le concept d’imaginaire social. PIERREPOPOVIC
Y a-t-il une pensée sociocritique de la traduction ? Un dialogue Duchet – Meschonnic. PATRICKMAURUS
Sur un chronotype romanesque de l’entre-deux-guerres. CLAUDIABOULIANE
PREFACE Sortir l’ancienne analyse idéologique de ses impasses sans en oublier l’héritage, situer la socialité du texte au principe même de sa mise en ordre, penser la textualisation comme un rapport créatif et dynamique avec des discours, des représentations, des savoirs, des langages, se distinguer ainsi radicalement de la sociologie de la littérature (qu’elle soit sociologie de la vie littéraire, de la création ou de la lecture), telles sont les bases fondamentales de la sociocritique, exposées à des titres divers dans les travaux de Claude Duchet, Edmond Cros, Pierre V. Zima ou Régine Robin. Cette sociocritique a aujourd’hui quelque quarante ans, puisque Claude Duchet en a condensé les propositions initiales dans un article qui a valeur d’acte fondateur: « Pour une sociocritique ou variations sur un incipit », dans la revueLittérature1, 1971, p. 5–14. Depuis lors, elle a essaimé au niveau international, pris racine(s) ici et là, ici ou là, bivouaqué dans des groupes et des « écoles » au destin variable (École de Paris VIII, Institut international de sociocritique de Montpellier, École de Montréal, Centre de recherches interuniversitaire en sociocritique des textes), donné lieu à nombre d’œuvres fortes, engendré ou influencé des spécialisations ou des relations spécifiques (sociogénétique, épistémo-critique, traductologie), mobilisé en les discutant des ressources théoriques (sémantique historique, analyse du discours, sémiotique, narratologie, etc.), pris appui sur des pensées de la littérature lui permettant de raffiner et d’enrichir son approche sociosémiotique (Goldmann, Adorno, Benjamin, Bakhtine, Brecht, Angenotet al.). Ce court résumé le laisse entendre à lui seul : la sociocritique possède un fonds considérable d’idées, d’élaborations conceptuelles, de tentatives, de lectures, de propositions, de résultats, de démarches qui sont co-intelligibles parce qu’elles relèvent d’un même perspective critique. Ce faisant, la sociocritique se considère comme héritière de tout cela, et si elle se réserve le droit d’effectuer des sélections dans cet héritage, elle ne se situe pas moins, par sa nature même, en aval de recherches, de succès, d’échecs, de questions que ses propres questions ne peuvent que réveiller. Le symposium international « Actualités de la Sociocritique » de décembre 2012 à Paris avait pour but de prendre acte des chemins parcourus, de faire le point sur les recherches actuelles et de dégager les voies (voix) les plus prometteuses. Associant le devoir d’inventaire et l’imagination prospective, il a essayé de conjuguer communications théoriques, lectures monographiques, présentations de travaux en cours et débats en tables rondes. A la réévaluation critique de concepts (sociogrammes, cotexte, sujet culturel, idéosème, situation sociolinguistique, transfert culturel, triade, sociolecte, discours social, chronotopes, imaginaire social, intertextualité,
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.