Belle

De
Publié par

BELLE On a grandi avec … On s est nourri avec… D ou ca vient? On ne veut plus le savoir !! Aujourd’hui on l évite, aujourd’hui on l esquive. Aujourd’hui on fait avec.
Quand l amour m appelle je fuis sans ...
Publié le : vendredi 18 février 2011
Lecture(s) : 72
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
BELLE
On a grandi avec …
On s est nourri avec…
D ou ca vient? On ne veut plus le savoir !!
Aujourd’hui on l évite, aujourd’hui on l esquive.
Aujourd’hui on fait avec.
Quand l amour m appelle je fuis sans détour
J essaye de l oublier mais dans ses bras il m entoure.
Elle ne fait que m exciter et il n a pas son pareil.
Et même si je la fait fuir ; je lui dirai quand même ;
Putain ce que t es belle
Ca la gêne, elle est belle, ça la gèle, il la gêne…
Putain ce qu’elle est belle…
Ca me gêne que ca la gèle, mais si belle…
Ho putain ce que t es belle… !!
Il nous a tous blessé,
Maintes fois retirer mes ailes !
Alors comme un humain,
Je marche comme un pantin.
Je tente de le combattre,
Elle tente de s’en débattre
L’amour nous aime, on le déteste.
En cause ; nos plaies ouvertes…
Alors on refuse de parler d‘un avenir
Et si je sais que le pire reste à venir…
Je me blottis dans encore ses bras
Et tant pis si on y croit pas
Quand l amour m appelle je fuis sans détour
J essaye de l oublier mais dans ses bras il m entoure.
Elle ne fait que m exciter et il n a pas son pareil.
Et même si je la fait fuir ; je lui dirai quand même ;
Putain ce que t es belle
Ca la gêne, elle est belle, ça la gèle, il la gêne…
Putain ce qu’elle est belle…
Ca me gêne que ca la gèle, mais si belle…
Ho putain ce que t es belle… !!
Elle est belle, elle est belle…
Pour te tromper il n a pas son pareil !
On garde les pieds sur terre, bien avant l’âge !
Le cœur vidé comme cette bouteille.
Regarde en l’air, si mon ange veille.
Si l alcool tombait du ciel ;
Je courrais nu dans toutes les rues
La gueule ouverte.
Elle est belle, elle est belle…
J’attends l espoir dans son regard.
C’est la prière que je fais pour elle… belle !
Quand l amour m appelle je fuis sans détour
J essaye de l oublier mais dans ses bras il m entoure.
Elle ne fait que m exciter et il n a pas son pareil.
Et même si je la fait fuir ; je lui dirai quand même ;
Putain ce que t es belle
Ca la gêne, elle est belle, ça la gèle, il la gêne…
Putain ce qu’elle est belle…
Ca me gêne que ca la gèle, mais si belle…
Ho putain ce que t es belle… !!
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'antagonie

de editions-gallimard

Mathilda

de les-classiques-du-38