C'est la faute à Voltaire !

De
Publié par

Le verbe est l'essence de l'existence : condensant pensées, sentiments et convictions, la force des mots agit comme une boussole. Dans un monde qui perd ses repères et tend à disqualifier toute force de transcendance, ce patrimoine littéraire fait partie de nous-même : face au virtuel, à l'image et au paraître, il garde sa puissance d'imagination et de suggestion de l'indicible. Les citations de ce livre sont organisées à partir de trois questions essentielles : Que puis-je savoir ? Que dois-je faire ? Que m'est-il permis d'espérer ?
Publié le : lundi 1 juillet 2013
Lecture(s) : 23
EAN13 : 9782336670515
Nombre de pages : 232
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Daniel Mandon
C’est la faute à Voltaire !
Du bon usage des citations
C’est la faute à Voltaire !
Du bon usage des citations
Du même auteur
Les barbelés de la culture ème 2 pGLWLRQ )pGHURS /\RQ  
Culture et changement social Chronique Sociale, Lyon - 1990
Trouble Fête, la fête éclatée miroir d’une société Jean-Pierre Huguet éditeur - 1990
La question identitaire, Saint-Étienne métamorphosée ? Préface de J. Barrot, Edit. TV and CO - 2008
La question sociale, le laboratoire politique stéphanois Préface de Ph. Seguin, Edit. TV and CO - 2008
La question laïque, les chocs culturels stéphanois Préface de Michel Durafour, Edit. TV and CO - 2009
Daniel Mandon
C’est la faute à Voltaire !
Du bon usage des citations
L’HARMATTAN
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00915-5 EAN : 9782343009155
« Je n’ai pas plus fait mon livre qu’il ne m’a fait. Livre consubstantiel à son auteur. »
Montaigne Essais, livre II, chap.18
À mes petits enfants, Calixte, Cécile, Alexandre, Clotilde, Pierre
Ab imo pectore
« La pensée vole et les mots vont à pied» Julien Green
Prologue À demi-mot, l’indicible
Dans un monde sans véritables repères, saturé de messages, un bouquet de citations empruntées aux grands classiques, à des auteurs célèbres ou à des personnalités plus ou moins connues, voudrait répondre au besoin de se raccrocher à des idées, des valeurs, de nouvelles perspectives, en un PRW G¶DOOHU j O¶HVVHQWLHO &H ÀRULOqJH G¶H[SUHVVLRQV HW d’aphorismes, condense des pensées, des convictions, des sentiments, des aspirations. En quelque sorte, desmots de vie.
Ces citations éclairent notre vie quotidienne, réveillent nos âmes endormies, font surgir passions et sentiments enfouis. En somme, desmots anti-maux, quiparlent d’eux-mêmes, une grammaire pour la vie. La force des mots, cependant, nous laisse libres de les interpréter, de se les réapproprier, à la manière d’une glose médiévale autorisant ainsi débat, VRXULUH UpÀH[LRQ  XQH PpGLWDWLRQj ÀHXU GH PRWV, libre pour écrire, quand spiritualité et humour font bon ménage !
Se référer aux textes fondateurs des tragiques grecs, de la Bible, de la littérature latine, des classiques européens, comme à ceux des auteurs contemporains et des grands penseurs de l’humanité, peut servir de boussole, de point de rendez-vous pour nos contemporains, jusqu’à QRXV FRQIRUWHU GDQV FHW DUW VL GLI¿FLOH GXvivre ensemble. Egrener ces citations est une manière de s’effacer devant un
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.