Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Publications similaires

ci présente certainement une autre spécificité, un autre intérêt.
plus dans l’histoire de l’écriture congolaise d’expression française.
besoins et envolées littéraires. Pour saisir la portée et la complexité
respectant ce qu’ils ont dans leur amour propre. »
Confidences et révélations littéraires
Sathoud et Henri Djombo.
Né au Congo-Brazzaville,  est journaliste et critique littéraire. Il est l’auteur, entre autres, de « œuvre d’Henri Lopes », in (L’Harmattan, 2002).
Apollinaire Singou-Basseha
CONFIDENCES ET RÉVÉLATIONS LITTÉRAIRES
Henri Lopes,
Sony Labou Tansi,
Matondo Kubu Turé,
Alain Mabanckou,
Ghislaine Sathoud
et Henri Djombo
Confidences et révélations littéraires
Apollinaire Singou-Basseha
Confidences et révélations littéraires
Henri Lopes, Sony Labou Tansi, Matondo Kubu Turé, Alain Mabanckou, Ghislaine Sathoud et Henri Djombo
Du même auteur « Cri du silence », inPour Edith, poésies et Témoignages,Paris, L’Harmattan, 2009. Récit d’une mémoire confisquée, suivi des Maux de la terre, Brazzaville, Ed. Lemba, 2006. Des pieds et des mains pour un homme, Brazzaville, Ed. Lemba 2003. « Chronologie de la vie et œuvre d’Henri Lopes », inHenri Lopes une écriture d’enracinement et d’université, Paris, L’Harmattan, 2002. Les Maux de la terre, Brazzaville, Ed. Lemba, 2001. « Chronologie de la vie et œuvre de Sony Labou Tansi », in Sony Labou Tansi ou la quête permanente du sens, Paris, L’Harmattan, 1996. « Une nouvelle génération de poètes », inNotre librairie, littérature congolaise,n° 92–93, Paris, 1988. © L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99682-3 EAN : 9782296996823
A Elisabeth Makamona A Mireille Nganga Je sais maintenant que tu existes, et j’existe aussi. Au professeur Mukala Kadima-Nzuji Pour la critique littéraire.
J’écris parce que la vie me déroute, j’écris parce que j’ai peur de la mort. J’écris pour apprendre à penser… Henri Lopès