De la littérature à la philosophie du sujet

De
Publié par

A notre époque, il ne suffit plus de se plonger sans concepts dans les merveilleuses cavernes des textes littéraires. Il faut aussi réfléchir sur le sujet, à la lumière de ce que philosophie et sciences de l'homme des XX-XXI° siècles nous ont apporté sur lui, et tenter ainsi une première mise en continuité et en cohérence de "la pensée de la littérature" et de la pensée philosophique". Le roman est aux avant-postes de cette quête de l'intériorité, comme le montrent les exemples ici choisis de La Montagne magique, ou des principaux chefs-d'oeuvre de Faulkner.
Publié le : mercredi 1 septembre 2010
Lecture(s) : 141
Tags :
EAN13 : 9782296265455
Nombre de pages : 289
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
       
Critiques Littéraires Collection dirigée par Maguy Albet Dernières parutions AnnaMarie NAHLOVSKY,La femme au livre. Itinéraire d'une reconstruction de soi dans les relais d'écriture romanesque (Les écrivaines algériennes de la langue française), 2010. MarieRose ABOMOMAURIN,Tchicaya ou l'éternelle quête de l'humanité de l'homme, 2010. Emmanuelle ROUSSELOT, Ostinato, LouisRené des Forêts. L'écriture comme lutte, 2010. ConstantinFROSIN,L'autre Cioran, 2010. Jacques VOISINE,Au tournant des Lumières (17601820) et autres études, 2010. Karine BENACGIROUX,L’Inconstance dans la comédie duXVIIIe siècle, 2010. Christophe Désiré Atangana Kouna,La symbolique de l’immigré dans le roman francophone contemporain, 2010. Agata SYLWESTRZAKWSZELAKI,: l’identitéAndreï Makine problématique, 2010. Denis C. MEYER,Monde flottant. La médiation culturelle du Japon de Kikou Yamata, 2009. Patrick MATHIEU,Proust, une question de vision, 2009. Arlette CHEMAIN (Textes réunis par),« LittératureMonde » francophone en mutation, 2009. Piotr SNIEDZIEWSKI,Mallarmé et Norwid : le silence et la modernité poétique en France et en Pologne, 2009. Raymond PERRIN,Rimbaud : unpierrotdansl’embêtement blanc. Lecture de La Lettre de Gênesde 1878, 2009. Claude MAILLARDCHARY,Paul Eluard et le thème de l’oiseau, 2009. Idrissa CISSÉ,Césaire et le message d’Osiris, 2009. Christine RAMAT,Valère Novarina. La comédie du verbe, 2009. David N’GORAN,Le champ littéraire africain, 2009. Carlos ALVARADOLARROUCAU,Ecritures palestiniennes francophones. Quête d’identité en espace néocolonial, 2009. Gabriella TEGYEY,Treize récits de femmes (19171997), de Colette à Cixous, 2009. Christopher BOUIX,L’épreuve de la mort dans l’œuvre de T.S. Eliot, Geroges Séféris et Yves Bonnefoy, 2009. Françoise J. LENOIR JAMELOT,Stéréotypes et archétypes de l’altérité dans l’œuvre romanesque de Stendhal, 2009. Gisèle VANHESE,Par le brasier des mots. Sur la poésie de Jad Hatem, 2009.
 
       
     
Du même auteur Poétique du corps.L’image du corps chez Baudelaire et Henri Michaux,Éditions Peter Lang, Berne, 1988 Corps et roman.Thomas Mann, Dylan Thomas, Marguerite Yourcenar, Balzac, Éditions Honoré Champion, 1998 Famille et littérature.; O’Neill et Thomas ; Faulkner et Zola Mann et Galsworthy Ionesco ; Musil et Tournier,Éditions Honoré Champion, 2005 Introduction à la philosophie de la littérature.La littérature dans les limites de la simple raison,Honoré Champion, 2009 Littérature : Musique de chambre(nouvelles),Librairie SaintGermaindesPrés, 1978. © L’Harmattan, 2010 57, rue de l’EcolePolytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 9782296128231 EAN : 9782296128231
$$
Avantpropos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 La contrée des poètes Ouvertures De Quincey, du récit poétique au poème en prose. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Psychopathologie de la communication dansAurélia. . . . . . . . . . . . . . . . . .25Baudelaire Corps et métaphore dans l'œuvre de Baudelaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .41Baudelaire, parfums et mémoire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .51Henri Michaux Henri Michaux, poète et peintre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 59 Michaux et l'indéterminé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 71 Michaux et l'allusion autobiographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 81 Michaux anthropologue, à propos deVoyage en Grande Garabagne. . . . . 93 Aspects du mythe animal chez Kafka et Henri Michaux. . . . . . . . . . . . .. 109 Permanences Hermétisme et sens chez Dylan Thomas. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .119 Paul Valéry et« Mon Faust ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129. . . . . La contrée du romanLa montagne magique Regards croisés dansLa montagne magique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141La nourriture dansLa montagne magique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147Maîtres et disciples dansLa montagne magique.155. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Autour de Faulkner Interdit et transgression dansCrime et châtimentetLumière d’août. . . . .165 Ambiguïté ethnique et troubles identitaires chez Faulkner : Light in August etAbsalom, Absalom !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .175 Faulkner,Absalon, Absalon !et Richard Millet,L'amour des trois sœurs Piale. . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183. . . . .
La contrée de la pensée L'espace psychanalytique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193 Les errances du Moi, de Montaigne et Descartes à Ricœur. . . . . . . . . . . . 205 Le corps comme objet culturel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 219 De quel sujet parle la littérature ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .231 Littérature et intersubjectivité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .243 Origine des textes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 287
8
(
Les vingtdeux essais qu’on va lire s’étendent sur une vingtaine d’années et sont pour la plupart des communications faites à des congrès ou des articles destinés à des volumes collectifs. Ils ont été peu retouchés, et j’ai choisi, aussi souvent que possible, de leur laisser le style qui rappelle les circonstances de leur écriture et de leur prestation orale. Ils présentent cependant une double série de convergences. D’abord, les textes sont regroupés par grands massifs : la poésie moderne y est représentée en trois temps ; d’abord aux origines du poème en prose, avec De Quincey et Nerval ; puis par l’incontournable moment baudelairien qui inaugure à tous égards la sensibilité poétique moderne ; ensuite, par un ensemble de textes sur Michaux, chez qui fusionnent la plupart des problématiques de la poésie en prose au XXe siècle ; enfin par l’exploration de deux œuvres poétiques majeures du XXe siècle, celle de Dylan Thomas ; celle de Paul Valéry, vue ici à travers son ultime chefd’œuvre,Mon Faust.La contrée du roman est explorée à travers deux ensembles romanesques,La montagne magique,envisagée en ellemême et pour elle même dans sa souveraine grandeur ; l’œuvre de Faulkner, envisagée en elle même, certes (Light in August,etAbsalom ! Absalom !) mais aussi mise en relation avec Dostoïevski, en amont, avec Richard Millet, en aval. Le temps n’est plus où la critique littéraire se tenait, timorée, à l’écart des enjeux théoriques et philosophiques. Comme elle n’est pas séparable, pour moi, d’une réflexion sur de nombreux problèmes théoriques, j’ai choisi de consacrer les cinq derniers articles à la pensée du sujet, ayant toujours en vue l’écriture littéraire du sujet, mais tentant de l’éclairer par tout ce que la philosophie et certaines sciences de l’homme nous ont apporté depuis des siècles sur ce sujet, et plus particulièrement aux XXe et XXIe siècles. Qui ne verrait dans ce recueil qu’une enfilade de textes divers laisserait échapper l’essentiel. Je n’ai pas à désigner cet essentiel à la place du lecteur ; ce serait le priver de son inaliénable part de liberté. Mais un même ensemble de préoccupations soustend chacun de ces textes pris individuellement, et le recueil pris collectivement. Qu’il me soit cependant permis de dire que toute œuvre littéraire contient une pensée implicite du sujet. Il n’est donc pas illégitime, après avoir tenté de la mettre en évidence dans quelques œuvres précises, de la reprendre au niveau théorique à la lumière de ce que les pensées auxquelles je viens de faire référence nous ont apporté sur le sujet. C’est la seule justification que je puisse avancer pour expliquer la constitution de ce volume.
Pouvonsnous résoudre les problèmes qui ont donné les positions réductionnistes extrêmes, du côté des sciences, et la phénoménologie, l’herméneutique et l’humanisme triomphants, du côté des lettres et des sciences humaines ? 1 Pouvonsnous réparer la faille entre les deux camps ?
1 Edelman, Gerald M.,La science du cerveau et la connaissance,tr. J.L. Fidel,Éd. Odile Jacob, 2007, p.95.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.