Du vague des frontières

De
Publié par

Le présent recueil d'études invite ses lecteurs à suivre quelques textes littéraires dans leur survol à travers les frontières des espaces littéraires, pour franchir ensuite les frontières des langues sources et des langues cibles, pleines de tensions et de relations conflictuelles, que le traducteur-lecteur s'efforce d'équilibrer. Les analyses et les réflexions y déploient les rapports entre l'espace et les arts, les arts et les littératures, les textes et leurs traductions.
Publié le : dimanche 1 novembre 2015
Lecture(s) : 1
Tags :
EAN13 : 9782336395340
Nombre de pages : 146
Prix de location à la page : 0,0090€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
&
Anikó Ádám
Du vague des frontières
Littératures, langues&espaces
Série RETINA Collection Eidos
Du vague des frontières
ème Ce livre est le 70 livre de la
dirigée par François Soulages & Michel Costantini Comité scientifique international de lecture Argentine(Silvia Solas, Univ. de La Plata), (Alberto Olivieri, Univ. Fédérale de Bahia,),Bulgarie(Ivaylo Ditchev, Univ. de Sofia St Clément d’Ohrid),Chili(Rodrigo Zuniga, Univ. du Chili, Santiago),Corée du Sud(Jin-Eun Seo (Daegu Arts University, Séoul),Espagne(Pilar Garcia, Univ. Sevilla),France(Michel Costantini & François Soulages, Univ. Paris 8),Géorgie(Marine Vekua, Univ. de Tbilissi),Grèce(Panayotis Papadimitropoulos, Univ. d’Ioanina),Japon(Kenji Kitamaya, Univ. Seijo, Tokyo),Hongrie(Anikó Ádam, Univ. Pázmány Péter, Egyetem),Russie(Tamara Gella, Univ. d’Orel),Slovaquie(Radovan Gura, Univ. Matej Bel, Banská Bystrica),Taïwan(Stéphanie Tsai, Unv. Centrale de Taiwan, Taïpei) Série RETINA3 François Soulages (dir.),La ville & les arts11 Michel Gironde (dir.),Les mémoires de la violence 12 Michel Gironde (dir.),Méditerranée & exil. Aujourd’hui13 Eric Bonnet (dir.),Le Voyage créateur 14 Eric Bonnet (dir.),Esthétiques de l’écran. Lieux de l’image 17 Manuela de Barros,Duchamp & Malevitch. Art & Théories du langage 18 Bernard Lamizet,L’œil qui lit. Introduction à la sémiotique de l’image 30 François Soulages & Pascal Bonafoux (dir.),Portrait anonyme 31 Julien Verhaeghe,Art & flux. Une esthétique du contemporain 35 Pascal Martin & François Soulages (dir.),Les frontières du flou36 Pascal Martin & François Soulages (dir.),Les frontières du flou au cinéma37 Gezim Qendro,Le surréalisme socialiste. L’autopsie de l’utopie38 Nathalie ReymondÀ propos de quelques peintures et d’une sculpture39 Guy Lecerf,Le coloris comme expérience poétique40 Marie-Luce Liberge,Images & violences de l’histoire41 Pascal Bonafoux, Autoportrait. Or tout paraît42 Kenji Kitayama,L’art, excès & frontières43 Françoise Py (dir.),Du maniérismeà l’art post-moderne 44 Bernard Naivin,Roy Lichtenstein, De la tête moderne au profil Facebook 48 Marc Veyrat,La Société i Matériel. De l’information comme matériau artistique, 1 49 Dominique Chateau,Théorie de la fiction. Mondes possibles et logique narrative 51 Patrick Nardin,Effacer, Défaire, Dérégler... entre peinture, vidéo, cinéma e 55 Françoise Py (dir.),Métamorphoses allemandes & avant-gardes au XX siècle 56 François Soulages & Sandrine Le Corre (dir.),Les frontières des écrans 57 Agathe Lichtensztejn,Le selfie aux frontières de l’egoportrait 58 François Soulages & Alejandro Erbetta (dir.),Frontières & migrationsAllers-retours géoartistiques & géopolitiques 60 François Soulages & Aniko Adam (dir.),Les frontières des rêves 61 M. Rinn & N. Narváez Bruneau (dir.),L’Afrique en images. Représentations, idées reçues62 Michel Godefroy,Chirurgie esthétique & frontières de l’identité 63 Thierry Tremblay,Frontières du sujet. Une esthétique du déclin 64 Stéphane Kalla Karim,Les frontières du corps & de l’espace. La métaphysique de Newton65 Marc Veyrat,Never Mind, De l’information comme matériau artistique, 2 66 Vladimir Mitz,La transgression des frontières du corps. La chirurgie esthétique 67 Bernard Salignon,Frontières du réel. Où l’espace espace 68 Dominique Chateau,L’art du fragment. Frontières apparentes & frontières souterraines69 Pierre Kœst,Aux frontières de l’Humain. Essai sur le transhumanisme 70 Aniko Adam,Du vague des frontières. Littératures, langues & espacesSuite des livres publiés dans la CollectionEidosà la fin du livre Publié avec le concours de
Anikó Ádám
Du vague des frontières
Littératures, langues & espaces
ème Ce livre est le 46 de
Sous la direction de François Soulages FONDEMENTS DES FRONTIÈRES géoartistiques & géopolitiques, géoesthétiques & géothéoriques François Soulages (dir.),Géoartistique & Géopolitiques. Frontières,Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2012 Gilles Rouet & François Soulages (dir.),Frontières géoculturelles & géopolitiques,Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2013 Gilles Rouet (dir.),Quelles frontières pour quels usages ?,Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2013 François Soulages (dir.),Mondialisation & frontières. Arts, cultures & politiques, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2014 Éric Bonnet & François Soulages (dir.),Lieux & mondes. Arts, cultures & politiques,Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2015PROBLÈMES des Frontières géoartistiques & géopolitiques François Soulages (dir.),Biennales d’art-contemporain & frontières,Paris, L’Harmattan, coll. Local & Global, 2014 Benoît Blanchard,Circulations & frontières. La Polynésie des Biennales, Paris, L’Harmattan, coll.Local & Global, 2015 Pedro San Ginès & François Soulages (dir.),Fronteras, Conflictos & Paz, Granada, Edición de la Universidad de Granada, Colección Eirene Instituto de la Paz y los Conflictos, 2014 Pedro San Ginès & François Soulages (dir.),Frontières, Conflits & Paix, Granada, Edición de la Universidad de Granada, L’Harmattan, Colección Eirene Instituto de la Paz y los Conflictos, 2014 François Soulages, Alejandra Niedermaier & Alejandro Erbetta (dir.),La experiencia fotográfica en diálogo con las experiencias del mundo, Buenos Aires, Cuaderno 59, 2015 François Soulages & Alejandro Erbetta (dir.),Frontières & migrations. Aller-retour géoartistiques & géopolitiques, (dir.), Paris, L’Harmattan, coll.Eidos, série RETINA, 2015 François Soulages & Sandrine Le Corre (dir.),Les frontières des écrans, Paris, L’Harmattan, Coll.Eidos, Série RETINA, 2015 Suite des titresFrontièresà la fin du livre © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris . http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07663-8 EAN : 9782343076638
IntroductionLe traducteur et le lecteur des textes littéraires flottent entre deux univers, interprètent et font passer des mentalités, des visions d’une communauté à l’autre, d’une culture à l’autre. Ils représentent un certain danger pour les communautés et les cultures en question qui, pour survivre, sont contraintes de résister à l’uniformisation, à la mondialisation, et à l’ouverture de leurs frontières. Le traducteur-lecteur menace une culture plus où moins fermée dans la mesure où il interprète et il transfère à sa manière des symboles, des allusions, des affections, des références, bref des contenus et des formes partagés par une seule communauté ; il les décode, les transforme pour que les informations de toute nature de la culture source puissent être reçues et comprises par la culture cible. Le décodage et l’interprétation des résonances et des références affectives et mentales demandent au traducteur et au lecteur, dans le cas optimal, une connaissance parfaite de tous les éléments, de tous les aspects de la mentalité qui font fonctionner le langage du texte à comprendre et à traduire. Cette entreprise se révèle souvent difficile, presque impossible qui oscille entre harmonie et dissonance d’une langue à l’autre et qui mène le traducteur-lecteur à privilégier tantôt certains aspects, tantôt d’autres en articulant l’interprétation et la traduction autour des temps forts (c’est-à-dire ceux où il tâche de tout
5
comprendre et de tout traduire) et des temps faibles (où il doit témoigner d’une certaine souplesse). Cette démarche, selon Efim Etkind, consiste à « établir la dominante (et) choisir au plus juste ce qui doit être sacrifié » car « la pratique interprétative et traductrice est une pratique potentiellement critique (de mise en crise), en tant qu’elle est une activité seconde, dédoublée, nécessairement 1 réflexive ». Cependant, bien qu’inévitable, la traduction ne garantit rien au lecteur ; elle ne certifie pas de perfection et reste à jamais insuffisante. Tout comme la langue d’ailleurs, dont elle n’est qu’une forme de base. Georges Mounin, il y a quarante ans déjà, a tenté d’esquisser une théorie de la traduction partant des théories linguistiques de son époque, et a cherché à prouver « pourquoi et comment, et surtout dans quelle mesure et dans quelles limites, l’opération pratique des traducteurs est 2 […] relativement possible . » Le fait que les langues s’articulent autour de visions du monde différentes et que les civilisations sont en partie impénétrables, appelle à penser que tout effort pour transmettre ces visions et ces mentalités serait impossible. Notre théoricien résout ce dilemme en révélant la théorie des universaux et en l’élargissant vers le domaine de l’ethnographie. Sa conclusion nous démontre que le traducteur qui ne s’est pas fait aussi l’ethnographe de la communauté dont il traduit la langue, est un traducteur incomplet étant donné que l’accès aux significations véhiculées par une langue n’est possible qu’à travers la connaissance des phénomènes culturels localisés dont les mots sont les symboles. Comme nous l’enseigne Claude Lévy-Strauss, la société occidentale 3 était la seule à avoir produit des ethnographes , et nous pouvons ajouter : des traducteurs.
1  Efim Etkind,Un art en crise. Essai de poétique de la traduction poétique. Lausanne, Age d'Homme, 1982, p. 12.2  Georges Mounin,Les problèmes théoriques de la traduction, Paris, Gallimard, 1963, p. 191.3 Tristes tropiques, Paris, Plon, 1965, p. 420.
6
Le présent recueil d’études propose d’abord à ses lecteurs de suivre quelques textes littéraires dans leur survol à travers les frontières des espaces littéraires pour franchir ensuite les frontières des langues sources et des langues cibles pleines de tensions et de relations conflictuelles que le traducteur-lecteur s’efforce d’équilibrer.
7
Frontières des espaces littéraires
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.