Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers

De
Publié par

fcTfl
%r>
V
r
/

ENCYCLOPÉDIE,
o u
DICTIONNAIRE RAISONNÉ
.
DES SCIENCES,
TROISIEME EDITION.
DES ARTS ET DES MÉTIERS,
TOME QUATRIEME.
I C l
ENCYCLOPÉDIE,
u
DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES ARTS ET DES MÉTIERS,
PAR UNE SOCIÉTÉ DE GENS DE LETTRES.
Mis en ordre et publié par
M.
DES SCIENCES,
TROI
**=
Et quant a la partie Mathématique, par M.
Tantum
DIDEROT; D'ALEMBERT.
,
\
S
I
E
ME ÉDITION.
ferîes junffuntque f>oi(er Ttr.iùm de tnedio fumfrtis xccedlr honirii
HORAT.
TOME QUATRIEME.

A GE
Chez
Jean-Léonard Pellet,
N E r E,
Imprimeur de
la
A
Chez
la
N EU T C U AT E L,
DCC.
L
République.
SOCIÉTÉ TYPOGRAPHIQUE.
M.
XX VI IL
ADAlflS
ENCYCLOPÉDIE,
o
u
DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES
»
9
—= ^DES ARTS ET
=
DES MÉTIERS
»»
A U
U
,
A V
mot allemand
(
Ge'og. )
qui veut dire la plaine , qui , dans ce fens , eft le
&
nom
propre de pluiieurs coubourgs, châteaux vents peu confidérables
&
de l'empire , auffi-bien que celui de quelques-uns des environs de Caflel , de Munich
* valeur dans la compofition des mots , c'eft un fon fimple non dipthongue ; il ne diffère de celui de la voyelle o , qu'en ce qu'il eft un peu plus ouvert quant à fa valeur dans le difcours , voye\ l'article
,
AU
& autres villes.
Gram.
)
(
C. A.
fa
)
(
Quant à
&
:
borné à l'oueft par le royaume dArla mer au ...
Publié le : vendredi 7 janvier 2011
Lecture(s) : 82
Nombre de pages : 800
Voir plus Voir moins

fcTfl
%r>
V
r—/ENCYCLOPÉDIE,
o u
DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES. SCIENCES,
DES ARTS ET DES MÉTIERS,
TROISIEME EDITION.
TOME QUATRIEME.lI CENCYCLOPÉDIE,
u
DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES,
ETDES ARTS DES MÉTIERS,
PAR UNE SOCIÉTÉ DE GENS DE LETTRES.
Mis en ordre et publié par M. DIDEROT;
Et a la partie par M.quant Mathématique, D'ALEMBERT.
Tantum ferîes ,junffuntque f>oi(er
Ttr.iùm de tnedio xccedlr honirii \fumfrtis HORAT.
IT R O S I EME ÉDITION.
**= *»
TOME QUATRIEME.
A G ENEr E,
Chez Jean-Léonard de laPellet, Imprimeur République.
A NEUT CUAT E L,
la SOCIÉTÉ TYPOGRAPHIQUE.Chez
M. DCC. LXXVIILADAlflSENCYCLOPÉDIE,
o u
DICTIONNAIRE RAISONNÉ
DES SCIENCES 9
DES ARTS ET DES MÉTIERS
=^—=» »»
A U A V
àU mot allemand eft borné l'oueft le dAr-par, ( Ge'og. ) royaume
la au fudveut dire la & racan & mer le, ; par ,qui plaine Pe'gu
fens à une chaîne dedans ce eft le l'eft Se, , par montagnesqui ;
nom de au nord le de Kemarat. Cepropre pluiieurs par pays
royauchâteaux & cou- me fait des étatsdu roi de Onbourgs, partie Pégu.
du mufe devents confidérables trouve l'aloës de bon ver-,peu y ,
nis & des rofeaux d'unede auffi-bien , pro-l'empire , que groffeur
celuide des environsde Les rubis en viennent fontCaflelquelques-uns qui, digieufe.
de Munich& autres villes. C. A. fort eftimés de même les chameaux
, que( )
* AU Gram. à fa & les l'on nourrit. Savaleur, ) élephans que y( Quant
dans :la des mots c'eft un eft Ava c'eft une ville aflez,compofition capitale
fon & non il aflez de ruesnefimple grande , peuplée ,dipthongue ; percée
diffère de celui de la o fort droites& d'arbres mais bâtiece, qu'en garnies ,voyelle
eft un ouvert : à fa de maifons toutes de bois fonqu'il peu plus quant ; palais
valeur dans &le difcours l'article eft le feul conltruit de
, royal pierres ,voye\
Article. même très-vafte & trèi-;pafle pour pour
AVA ce d'Afie riche en dorure.§ , ( Ge'og. ) royaume
Tome AIV.
<.2 A V A AVA
A leur teint eft olivâtre fource d'eaux minérales & fa-près , qui , , limpides
les habitans d'Ava font beaux & bien lées ont, qui réputation.quelque (-}•)
faits : les femmes font mais AVAL, dey petites , grand baillage(Ge'ogr.)
dans leur taille & France dans la Franche-Comté il com-agréablement prifes , , ;
blanches l'ordinaire les de deplus , pour , que n'y prend fubdélégations Poligny ,
font les hommes. Elles ont les cheveux Salins d'Arbois de Pontarlier & d'Or-} ,
noirs & s'habillent d'étoffes de coton
, gelet. (C. A.)
&du tilTu de la la c'eft une,plus léger coupe fouferip-AVAL, (Comm.)
A mouvement tion met fur une lettre deplus négligée. chaque qu'on change
font en marchant on ou fur une d'en fournirqu'elles , prétend promefle
quelnudité fe découvre ou fur ac-leur & l'on fur des ordres dmque , qu'une ;
cette immodeftie de billets de nuvéte- fur desajoute que ceptations change;
mens leur fut la fur tous autres a&esautres billets &prefcrite par fagefle ,
leur )d'une fouveraine de fexe de femblable fe iont entrepropre efpece , qui,
un où oudans le nôtre marchands &tempsqui , portoit négocians ; par laquelle
l'horreur à fon comble valeur ou le con-cette d'en la, pareflàya s'oblige payer
ordonnance de ramener aux vues de loientla tenu en cas ne pas acquit-, qu'ils
nature les brutaux s'en tés à ceux les ontécartoient. leur échéance, qui par qui
C'eftLa de ce eft en les ontou fignés.religion pays-là , géné- quiacceptés ,
faire va-ral celle des ou idolâtres une cautiongentons dont pour, proprement
& lesles brachmanes font les loir la la &c.lettrefaquirs , promefle ,
mais il a de donnent ces for-maho- On ceuxbeaucoupprêtres ; y appelle qui
les-métans les &Ava & donneurs u'avalfujets des tes de cautionsparmi , ,,
folidairemencchrétiens en aflez nombre. La tenus defé- fontpetit payerquels
endof-rocité n'eft comme on le dit avec tireurspas , les ,, prometteur*,
il en a n'enleur caractère coûté à feurs & encore; , la qu'ilpeu accepteurs ,
aux Tartares de les dans Vaval. Ordonn.vérité infulter & foit fait mention, pas
mais s'ils n'ont du tir. v.de les la de art.conquérir ; pas i6ji , 33,
1 titre de lavaleur de ce dur & Suivant l'article du vijpeuple courageux,
du moins les donneurs d'avalils en ont même ordonnance ,l'hofpitalité. (-f)
ou AyalaAva rivière être contraints, par corps.(Ge'ûg.) peuvent
leuravaldans la Natolie elle tombe fouferivent&donnentd'Afie dans Ceux; qui
Noire fon nom Turc eft Safari fur les lettres& billets nela mer , peuventpréten-; ,
de difeuflion deSakaria & celui les Grecs & dre ni réclamer le bénéficeou , que
être con-les latins lui donnoient étoit divifion : mais ils d'abordSagaris , peuvent
aA.)ou traints au ainficorps , qu'ilSangarius (C. par payement
* au du Paris.AVACCARI été, petit parlement(Hift. jugénaubot.)
necroît aux Indes & a la courtiers des marchandifesarbre Les peu-, quiqui
dela fleur & la baie du vent aucune lettrefeuille change par, myrte ligner;
la li-un certifierfa baie eft feulement aftrin- aval mais feulement quepeu plus ,
eft véritable. Ordonn.des lettresgnaturegente.
* AVAGE f. m. de art. 1 tit.c'eft le, , , xj.( Jurifprud.) 1673
être de mêmedonne au droit les exé- Il en devraitnom fembleque qu'ilqu'on
& de ban-lèvent ou en ou en natu- à des decuteurs argent changel'égard agens
tit.1 du defur marchandifes. Us n'ont l'article jre, plufieurs que, puifque par
eft détenduni tous il leurce droit les la même ordonnancejours ,pas par-tout ;
leurmais feulement dans ^ lade faire le pourquelques banqueprovinces, change
marché.& certains dejours compte perfonnel. (Cr)
de rivière âAVAILLES de Fran- terme, , oppofé(Ceog.y bourg AVAL, (W)
la Marche fur la font relatifsce dnns rivière de d'amont. Vaval & Yamont, ,
-Vienne à douze lieues nord ôc à laoueft au cours de la rivière ^ofition, , , ,
lade Il a de ce l'aval deune I d'un lieu fur fes bordsLimoges. y près ;bourg

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.