Etrange arc-en-ciel dans le ciel africain

De
Publié par

Dans un village traditionnel de Côte d'Ivoire, les habitants sont confrontés soudain à un événement imprévu : un étrange arc-en-ciel est apparu, pas du tout comme d'habitude ! Soudain, toute la population s'inquiète et cherche à interpréter ce signe du ciel. Arc-en-ciel est un roman consacré à l'amour de la tradition, qui protège de bien des malheurs ceux qui savent la respecter. Il est dédié à la jeunesse.
Publié le : vendredi 8 avril 2016
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782140006906
Nombre de pages : 116
Prix de location à la page : 0,0075€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Jean Claude Kouamé
Étrange arcenciel dans le ciel africain Roman
Les impliqués É d i t e u r
ÉTRANGE ARC-EN-CIELDANS LE CIEL AFRICAIN
Les Impliqués Éditeur
Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire.
Déjà parus
Makosso-Akendengué (Léonard),Notre frère et ami le caméléon, récit, 2016. Versini (Charles),Message corse, récit, 2016. Chanas (Léna Léticée),Autopsie, slam, 2016. Djadal-Rab (Issa Brahim),Hymnes à une Révolution, essai, 2016. Madaule (Jacques),Autobiographie de ma mère, récit, 2016. Gossan (Davy),L’argent.Comment s’en procurer pour de bon ?,2016.Coezy (Ericque),Le pouvoir noir en question, essai, 2016. Êtchian (Amon),Charlie Hebdo,7 janvier 2015 et si les caricatures du Prophète Mohammed n’étaient pas le vrai mobile ?,2016.Gros (Olivier),Moi, je ne t’oublierai pas !, méditations, 2016. Ben Aissa (Ikram),Hommage à la Syrie, essai, 2016.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
Jean Claude KouaméÉtrange arc-en-ciel dans le ciel africain Roman Les impliqués Éditeur
© Les impliqués Éditeur, 2016 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr ISBN : 978-2-343-08201-1 EAN : 9782343082011
PREFACE
Lorsque nous nous sommes rencontrés, l’auteur et moi, plutôt que la forme, c’est le fond riche en vérités de son manuscrit qui m’a accroché. En prêtant main forte au document, j’ai appris, au re-gard de la crise qui secoue notre pays, la Côte d’Ivoire, qu’il nous faut avoir du flair et retourner à certaines va-leurs. Avoir du flair, c’est avoir de la perspicacité, du discer-nement, de la clairvoyance. Et, ce roman nous donne d’avoir cela. Le « monstre » se trouve-t-il à l’Ouest ? L’arc-en-ciel prédit-il le malheur ? L’œuvre répond à ces inquiétudes en précisant tout d’abord que l’arc-en-ciel n’est pas un monstre comme le croient certains ignorants, mais une alliance parfaite de peuples aux couleurs diffé-rentes, belles et égales. C’est cette alliance qui pourrait sauver la Côte d’Ivoire de tout préjugé monstrueux. En-suite, même si pour l’heure, l’Ouest ivoirien est agité, et tout le temps endolori, l’ouvrage ici nous révèle que c’est parce que l’Ouest représente le champ des champs de grands villageois au pouvoir ou non ! Grande fut notre joie de découvrir et de comprendre ce-la quand des élu(e)s mêmes de cette région l’ignorent, et continuent de s’interroger sur les raisons des remous répé-tés chez eux. L’arc-en-ciel partira de l’ouest comme dans le Zanzan, voilà la bonne nouvelle ! Puis, cet arc-en-ciel ne prédit pas le malheur, mais plu-tôt l’expiation de toute hantise de la mort, de la guerre et de la souffrance. Ce roman a le privilège d’exorciser par l’art, l’horreur. Par ailleurs, l’œuvre présente met en valeur des valeurs. Elle renoue avec le passé traditionnel et coutumier. « Quand on ne connaît pas le chemin de l’avant, on revient
7
toujours en arrière », écrivait l’auteur. Notre destin est commun. Pour cela, bien des comportements s’imposent à nous. Pêle-mêle, nous devons éviter d’aigrir les Anciens, mais plutôt les approcher pour connaître la tradition. Cha-cun étant un ambassadeur de sa famille partout où il se trouve, quand on rate l’éducation de base, il faut la rattra-per par l’apprentissage des coutumes et des traditions. Ainsi, notre rêve d’avoir une jeunesse obéissante, que dis-je, un peuple obéissant, deviendra une réalité. Ouangne, l’homme qui était pourtant bien, est devenu adultère, incestueux et suicidaire. Pourquoi ? Parce qu’il s’est laissé vaincre par le mal, la honte et la mort. Or, le bien, le pardon et la vie avaient encore besoin de lui… Le changement de cœur est possible. Dans l’endurance, face aux difficultés actuelles de la vie, pardonnons-nous les uns les autres. Par exemple, le sérieux qui a pu opposer Djatika à sa gigantesque épouse, s’est terminé pour de bon dans l’humour, le rire au nom de l’alliance, l’arc-en-ciel ! Le peuple, comme celui décrit par l’auteur, souffre tou-jours. Alors, que chacun devienne l’espoir de demain en gardant bien à l’esprit que sa vie n’est pas pour faire la vie, mais pour vivre comme il convient de vivre. Faisons tout, nous vous prions, pour notre développement. De-mandons, observons, apprenons, expliquons, travaillons et gardons. Aux femmes, il est recommandé de ne pas soulever votre vieux époux comme un enfant lorsqu’il dort profon-dément même s’il pleut sur lui et même s’il est de petite taille. Il faut le réveiller. Aux jeunes, suivons l’exemple de l’auteur qui dit : « Pourtant jeune, je respecte toute classe d’âge ». Respectons et relevons les défis, ceux qui distillent la vie et non la mort. Aux Anciens qui ont mal fait, supportez la honte, bra-vez-la, et vivez sans vous suicider. La jeunesse aura be-
8
soin de votre expérience pour vaincre le mal qui vous est arrivé. Et, vous saurez que vous étiez un exemple innocent dont s’est servi le Créateur pour éduquer ses enfants en vue d’un lendemain meilleur. Aux peuples d’ici et d’ailleurs, cultivez la paix, l’unité, l’entente, la fraternité et la solidarité comme les Mou-rouwafouês ! Aux lecteurs, enrichissez vos écrivains. Car, ici, les traces de leur misère ont été indiquées. Soutenez-les con-sidérablement ! Enfin, prions : « Ô Dieu Grand et infiniment Puissant, Toi qui nous donnes la vie… L’année est arrivée à sa fin, nous te glorifions, BENIS NOUS ! » . Amen.
9
Dr Raoul DAGAUD
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.