Histoire des artistes noirs du spectacle français

De
Publié par

A la fin XXe siècle, des artistes noirs commencent à se produire dans le spectacle français. Ils s'inscrivent dans le dialogue entre les cultures et dans le questionnement du système républicain universaliste. Le Clown chocolat, Habib Benglia, Féral Benga, Joséphine Baker en sont quelques exemples. Quelle est la situation des artistes noirs de France, leur traitement médiatique et artistique, leur insertion professionnelle ?
Publié le : vendredi 1 juin 2012
Lecture(s) : 37
EAN13 : 9782296494558
Nombre de pages : 166
Prix de location à la page : 0,0096€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Histoire des artistes noirs du spectacle français
Nathalie Coutelet Histoire des artistes noirs du spectacle français Une démocratisation multiculturaliste LHARMATTAN
Du même auteur LethéâtrepopulairedeFirminGémier,Sarrebruck,Editions Européennes, 2010. FirminGémier,ledémocrateduthéâtre,Montpellier,LEntretemps, coll. « Champ théâtral », 2008.
© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96228-6 EAN : 9782296962286
A Ibou et Dibor
REMERCIEMENTS  Jai croisé Habib Benglia pour la première fois lors de mes travaux sur Firmin Gémier, lun des metteurs en scène qui la fait travailler au Cirque dHiver, puis à la Comédie-Montaigne et à lOdéon. Ce fait mavait marquée et jai pu, en particulier grâce à ses filles, Myriem et Marie-Christine, développer mes recherches sur son incroyable carrière. Quelles soient ici remerciées de la confiance témoignée et des précieux renseignements fournis.  Gémier a aussi été à lorigine de ma rencontre avec le clown Chocolat, quil a engagé pour jouer une pièce au Théâtre Antoine. A partir de Benglia, je me suis intéressée à dautres artistes, grâce notamment à la curiosité et à lenthousiasme de mes étudiants de lUniversité Paris 8, lors des cours que jai pu donner sur cette thématique.  Enfin, sur létude de Feral Benga, jai eu la chance de rencontrer James Carlès, qui sest penché sur les pionniers de la danse « noire », aux Etats-Unis et en France. La confrontation entre mes études théoriques et son uvre chorégraphique a été très intéressante et enrichissante. 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.