Juan Rulfo

De
Publié par

Juan Rulfo mourait le 7 janvier 1986, mais il était entré dans la légende bien avant. La pulsion à écrire semble s'enraciner dans un noyau fantasmatique très puissant, où se mêlent des événements collectifs tragiques de l'histoire du Mexique du début du XXe siècle. Cet essai s'efforce de déployer les richesses de l'œuvre dans son ensemble, pour promouvoir une lecture actualisée, par-delà les idées toutes faites longtemps ressassées par une certaine critique.
Publié le : mardi 15 mars 2016
Lecture(s) : 2
Tags :
EAN13 : 9782140004988
Nombre de pages : 184
Prix de location à la page : 0,0105€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
(derniers troubles révolutionnaires, la Réforme agraire, la désertiIcation
rulIenne.
les idées toutes faites et simpliIcatrices longtemps ressassées par
POUR DEMAIN
Milagros Ezquerro
Juan RulfoTrente ans après CLASSIQUES
Classiques pour demain dirigée par Daniel-Henri Pageaux Cette collection rassemble des études sur des écrivains de notre temps, consacrés par le succès dans leur pays (francophones ou de langues ibériques en particulier), pour lesquels il n’existe pas encore d’approches critiques en français. Elle vise donc à diffuser auprès du public étudiant et de lecteurs soucieux de s’ouvrir aux littératures étrangères des parcours et des propositions de lectures, voire une base de documentation bibliographique. Déjà parus Flávia-Maria DE MACEDO,Monteiro Lobato et la littérature enfantine et de jeunesse au Brésil, 2014. Germain-Arsène KADI,De Johnny Chien Méchant d’Emmanuel Dongala à Johnny Mad Dog de Jean-Stéphane Sauvaire,2013. Katia BOTTOS,Antonine Maillet, conteuse de l’Acadie ou l’encre de l’aède, 2011. Sara CALDERON,Jorge Volpi ou l’esthétique de l’ambiguïté, 2010. Silvia AMORIM,José Saramago. Art, théorie et éthique pour demain, 2010. Karin DAHL,La réception de l'œuvre de Stig Dagerman en France, 2010. Bertrand CARDIN,Lectures d’un texte étoilé.Corée de John McGahern, 2009. Juan Carlos BAEZA SOTO, Emilio Prados, L’absolu solitaire, 2008. Philippe GODOY, Le Guépardou la fresque de la fin d’un monde, 2008.
JUAN RULFO
Mise en page Luiz Ferraz © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05827-6 EAN : 9782343058276
Milagros EzquerroJuan Rulfo Trente ans après
Œuvres du même auteur
Livres (sélection)
Yo el Supremode Augusto Roa Bastos introduction et notes de M. Ezquerro Madrid, Ediciones Cátedra, Letras Hispánicas 181, 1983, 1987.
Théorie et Fiction. Le nouveau roman hispano-américain Montpellier, Éditions du C.E.R.S., coll. « Études critiques », 1983.
Yo el Supremo/Moi le Suprême pièce théâtrale de A. Roa Bastos, édition bilingue établie et présentée par M. Ezquerro, traduction française d’Iris Giménez, Toulouse, PUM, coll. « Hespérides », 1991.
Fragments sur le texte Paris, L’Harmattan, coll. « Langue & Parole », 2002.
Néréides à nu/Nereidas al desnudode Noemí Ulla traduit de l’espagnol (Argentine) par M. Ezquerro et Michèle Ramond, préface d’Adolfo Bioy Casares, Éditions de la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs de Saint-Nazaire, bilingue, 2006.
Lecturas rulfianas México, Universidad de Guadalajara, 2006.
Leerescribir México/París, Rilma 2/ADEHL, 2008.
Contralectura de la obra de Augusto Roa Bastos Asunción, Servilibro, 2012.
L'écriture dans le miroir de l'autre Paris, L’Harmattan, coll. « Créations au féminin », 2015.
SOMMAIRE
NOTES BIOGRAPHIQUES……………………….
Comme une comète…………………………... Un provincial modeste et discret.…………….
LES OPERA PRIMA……………………………….. Le fragment sauvé……………………………. La première nouvelle………………………….
EL LLANO EN LLAMAS / LE LLANO EN FLAMMES….…………………….
Genèse…………………………………………. « MACARIO »……………………………….. « EL HOMBRE »…………………………….. « ANACLETO MORONES »…………………
9
9 11
19 19 21
25
25 29 43 65
PEDRO PÁRAMO…………………………………. 77 Un puzzle narratif..…………………………… 77 Un temps réversible..…………………………. 83 Comala : enfer et paradis……………………… 93 Des personnages et des voix………………… 98 Le fils sans père………………………………. 100 Les personnages médiateurs entre le père et le fils………………………….. 103
7
Le frère et la sœur incestueux………………… Pedro Páramo……………………………….. ... Les fils de Pedro Páramo……………………… Susana San Juan……………………………….. Narrateur et personnages : le partage du pouvoir…………………………. Le narrateur non personnel…………………… Le narrateur en première personne………….. La binarité narratrice…………………………. La question du narrataire……………………..
EL GALLO DE ORO/ LE COQ D’OR……………………………………… Heurs et malheurs d’un texte………………… Fragmentation et circularité………………… « En la cárcel de Celaya »…………………….. La roue du temps……………………………… Dionisio Pinzón………………………………. La pierre aimantée…………………………….. Du folklore au mythe………………………….
107 108 113 117
124 128 128 136 139
147 148 152 155 157 159 164 168
POUR NE PAS CONCLURE……………………… 173
ŒUVRES CITÉES…………………………………. 175
8
NOTES BIOGRAPHIQUES
Comme une comète
Juan Rulfo est mort le 7 janvier 1986, au moment où la Comète de Halley défrayait les chroniques de l’ancien et du 1 nouveau monde . Comment ne pas voir un signe dans une telle conjonction chronologique ? Ce Mexicain modeste et discret est passé dans la littérature de langue espagnole comme une comète : deux livres, publiés en 1953 et 1955, ont suffi à lui assurer une place de tout premier plan, une renommée qui n’a cessé de grandir jusqu’à aujourd’hui. Pendant trente ans, journalistes, critiques et curieux n’ont pas manqué de demander à l’écrivain ce qu’il était en train d’écrire, pourquoi il ne publiait plus rien. Le plus souvent Rulfo répondait qu’il écrivait et détruisait des dizaines et des centaines de pages tous les ans. Pendant les années 60 il parla à plusieurs reprises d’un roman qu’il écrivait et retouchait sans cesse : il s’intitulaitLa cordillera(La cordillère) et il donna des précisions sur son contenu. En 1968 il déclara qu’il avait laissé de côté ce roman dont les 250 pages
1 Ces notes ne constituent pas une biographie, elles ne retiennent que les éléments utiles à la compréhension de l’œuvre. Les sources sont : l’excellente biographie de Reina Roffé,Juan Rulfo. Biografía no autorizada: Fórcola ediciones,, prologue de Blas Matamoro, Madrid 2012, qui fait suite à deux autres ouvrages biographiques :Juan Rulfo : Autobiografía armada(1973, 1992) etJuan Rulfo. Las mañas del zorro (2003).
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.