Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Gasser KhALifA
de LatIFa Al-Zayyat de MarguerIte Duras
L’Amant Perquisition Daents
Gasser KhALifA
L’autobiographieau féminin DansL’Amantde MarguerIte Duras etPerquisitionde LatIFa Al-Zayyat
L’AUTOBIOGRAPHIEAUFÉMININ
DansL’Amantde Marguerite Duras
etPerquisitionde Latifa Al-Zayyat
Critiques littéraires Collection dirigée par Maguy Albet Dernières parutions Nicolas GELAS,Romain Gary ou l’humanisme en fiction. S’affranchir des limites, se construire dans les marges, 2012. Kahiudi Claver MABANA,Du mythe à la littérature – Une lecture de textes africains et caribéens, 2012.Gérard DUPUY,Xie Lingyun,de montagnes et d'eaux Poèmes . L'expérience e V poétique du paysage dans la Chine du siècle, 2012.ZHAO Jia,L’ironie dans le roman français depuis 1980. Echenoz, Chevillard, Toussaint, Gailly, 2012. Gilles GUIGUES,Rilke, l’existence en figures. Étude philoso-phique du poétique, 2012.Jeanne-Marie CLERC,Etty Hillesum écrivain. Écrire avant Auschwitz, 2012.Ali ABDOU MDAHOMA,Le roman comorien de langue française,2012. Mehana AMRANI,La poétique de Kateb Yacine. L’autobiographie au service de l’Histoire, 2012. Tommaso MELDOLESI,Textes et poèmes autour de l’accident ferroviaire de Meudon, 1842. Une poésie de la catastrophe, 2012. Jean-Louis CLUSE,Saint-John Perse, le poète en ses miroirs. Le même, l’autre et le multiple, 2012. Mamadou KALIDOU BA,Nouvelles tendances du roman africain francophone contemporain (1990-2010). De la narration de la violence à la violence narrative,2012. S. SEZA-YILANCIOGLU (dir.),Nedim Gürsel. Fascination nomade, 2012.Myriam TSIMBIDY et Aurélie REZZOUK (sous la dir. de),La jeunesse au miroir. Les pouvoirs du personnage, 2012. Richard Laurent OMGBA et Désiré ATANGANA KOUNA (dir.),Utopies littéraires et création d’un monde nouveau, 2012. Jean-Louis CORNILLE,Les récits de Georges Bataille. Empreinte de Raymond Roussel, 2012. Samia SELMANI,Romans francophones et représentations du féminin, 2012. Laurence OLIVIER-MESSONNIER,Guerre et littérature de jeunesse (1913-1919). Analyse des dérives patriotiques dans les périodiques pour enfants, 2012. Ali CHIBANI,Tahar Djaout et Lounis Aït Menguellet. Temps clos et ruptures spatiales, 2012. Alexandru MATEI,Jean Echenoz et la distance intérieure, 2012. Mohammed-Salah ZELICHE,Mohammed Dib, L’homme épris de lumière, 2012.
Gasser Khalifa L’AUTOBIOGRAPHIEAUFÉMININ
DansL’Amantde Marguerite Duras
etPerquisitionde Latifa Al-Zayyat
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00917-9 EAN : 9782336009179
DEDICACE
Je dédie ce livre à toutes les femmes d’ici et d’ailleurs, en espérant apporter ma contribution à une meilleure compréhension entre hommes et femmes.
REMERCIEMENT
 Je tiens à remercier ma femme pour son dévouement, Rachel Bouvet et Martine Delvaux pour leur lecture et leur soutien et Cornelia Prémont pour l’illustration de la couverture.
INTRODUCTION Les femmes écrivains et l’institution littéraire ont toujours été prises dans une dialectique subtile. Les femmes ont conscience de leur force subversive. L’institution tente de l’ignorer, de la neutraliser ou de la récupérer. Les femmes sont prises entre le désir d’être 1 acceptées et le besoin d’affirmer leur transgression . Que ce soit en Occident ou dans le monde arabe, la culture littéraire a longtemps été dominée par les écrivains masculins. Les spécialistes de l’autobiographie ont élaboré les normes de ce genre littéraire en se basant sur les grands récits des hommes. Voici les noms des auteurs représentatifs qui ont été retenus en Occident : Saint Augustin, Montaigne, Rousseau, Leiris, Sartre, etc. Citons également dans le monde arabe : Al-Ghazaly, Fares Chidiaq, Taha Hussein, Ahmed Amin, Al-Aqqad, Mikhael Naiema… Force est de constater que les noms des écrivaines sont absents ou très peu cités dans les études théoriques sur le genre autobiographique. Et pourtant, les femmes, à travers les siècles, ont écrit des récits personnels dignes d’être étudiés et analysés. Leurs textes s’opposant au discours dominant du genre autobiographique, elles ont longtemps été marginalisées. Certaines écrivaines à l’époque contemporaine, tant en Occident que dans le monde arabe, ont souhaité sortir de l’anonymat où les reléguait l’hégémonie masculine; elles se sont ainsi démarquées, par leur écriture, du discours théorique qui dominait au sein de ce courant littéraire. S’appropriant l’écriture autobiographique, elles y ont affirmé des qualités novatrices certaines, modifiant la perception et la réception jusqu’alors accordées à l’écriture féminine. Leur écriture témoigne, selon les mots de Maurice Blanchot, d’une volonté « de détruire le 2 temple qu’ont édifié les anciens ». Quoique représentatives de cette tendance subversive de l’écriture autobiographique traditionnelle, Marguerite Duras et Latifa Al-Zayyat présentent toutes deux, dansL’Amant et dansHamlit taftich,awraq 1  Béatrice Slama, « De la "littérature féminine" à "l’écriture-femme". « Différence et institution »,Littérature, no 44 (décembre 1981), p. 51.2 Maurice Blanchot,Le livre à venir, Paris, Gallimard, 1959, p. 303.