L'image de la Chine chez le passeur de culture François Cheng

De
Publié par

François Cheng, un quêteur de la beauté, un homme en marche, un écrivain indéfinissable. Le plus chinois des écrivains français ou bien le plus français des écrivains chinois. C'est un écrivain qui, toute sa vie, a poursuivi la réconciliation et le dialogue entre les deux cultures. Son écriture est aussi fortement marquée par une expérience personnelle de l'exil liée à un profond sentiment d'authenticité.
Publié le : mercredi 1 avril 2015
Lecture(s) : 17
Tags :
EAN13 : 9782336374314
Nombre de pages : 450
Prix de location à la page : 0,0270€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
TiannanLIU
L’image de la Chine chez le passeur de culture François Cheng
Espaces L Littéraires E
L’IMAGE DE LA CHINE CHEZ LE PASSEUR DE CULTURE FRANÇOIS CHENG
Espaces Littéraires Collection fondée par Maguy Albet Dernières parutions e Céline BRICAIRE,Une histoire thématique de la littérature russe du XXsiècle. Cent ans de décomposition, 2014. e Elisabeth SCHULZ,Identité séfarade et littérature francophone au XX siècle, 2014. Jelena NOVAKOVIĆ,Ivo Andrić. La littérature française au miroir d’unelecture serbe,2014. Przemyslaw SZCZUR,Produire une identité,le personnage homosexuel dans le roman français de la seconde moitie du XIXe siècle (1859-1899),2014. André NOLAT,Les figures du destin dans les romans de Malraux, 2014. Olivier-Pierre THEBAULT,Par-delà l’enfer et le ciel, Essais sur la pensée deCharles Baudelaire, 2014. Textes réunis et présentés par Michèle AQUIEN,L’érotisme solaire de RenéDepestre, Éloge du réel merveilleux féminin, 2014. Laëtitia PERRAY,La femme dans le théâtre de Robert Poudérou, 2014. Ghada EL-SAMROUT,L’itinéraire mystique dans l’oeuvre de Salah Stétié, 2014. Fabrice BONARDI (dir.),Parfums de l’âme et autres feux follets, 2013. Ralph ALBANESE,Racine à l’écolerépublicaine ou les enjeux sociopolitiques de la tragédie classique (1800-1950), 2013. David MICHEL, Amélie Nothomb. L’écriture illimitée, 2013. Nicole BERRY,John Cowper Powys, au-dessus de la terre l’oiseau. Un hommedans son oeuvre, 2013. Magda IBRAHIM, Prière d’un petit enfant nègrede Guy Tirolien. Un manifeste de la Négritude, 2013. Fabrice BONARDI (dir.),Des nouvelles du désir, 2013. Simone GOUGEAUD-ARNAUDEAU,Crébillon le Tragique, 2013. Berkiz BERKSOY,Ahmet Hamdi Tanpınar, 2013. Najib REDOUANE et Yvette BÉNAYOUN-SZMIDT,Le pari poétique de Gérard Étienne, 2013. Annie RICHARD, L’autofiction et les femmes. Un chemin vers l’altruisme ?, 2013. Calisto,La femme surréaliste : de la métaphore à la métonymie, 2013. Claude FRIOUX,Le Chantier russe. Littérature, société et politique. Tome 4 : Ecrits 1980-2012, 2013. MuguraşCONSTANTINESCU,Pour une lecture critique des traductions. Réflexions et pratiques, 2013.
Tiannan LIU L’IMAGE DE LA CHINE CHEZ LE PASSEUR DE CULTURE FRANÇOIS CHENG
© L’HARMATTAN, 20155-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05229-8 EAN : 9782343052298
À mes parents
Remerciements
Je tiens à remercier en tout premier lieu mes directeurs de recherche Monsieur Jean Bessière et Monsieur Philippe Daros qui m’ont accordé leur confiance pour ce travail intellectuel et m’ont dirigée danscette longue recherche. J’aimeraisparticulier exprimer ma sincère en reconnaissance à Monsieur Jean Bessière qui, tout au long de cette étude, a su orienter mes recherches enm’encourageant, m’écoutant et me conduisant à d’intenses et rationnelles discussions. Je saisis également cette occasion pour remercier tous les professeurs et maîtres de conférences de notre équipe de recherche dont les séminaires, les colloquesm’ont ététrès profitables pour ma recherche littéraire. Sans la confiance nil’aide de mes professeurs, cette thèsen’aurait pas abouti.
La rédaction et la relecture de la présente thèse ont été accompagnées par l’érudition, la vigilance et la grande amitiéd’une dizaine de grands amis français qui ont su relire ce travail avec rigueur, répondre à mes interrogations, me dévoiler de nouvelles ressources etm’apporter une précision ou un conseil. Je leur exprime ici toute ma profonde gratitude. J’aimerais remercier en particulier Madame Ghyslaine Charles-Merrien, qui m’a inspirée l’idée de faire une thèsesur François Cheng, Monsieur Jean-Pierre Bansard dont l’amitié, lesprécieuses suggestions et critiques, l’encouragement et les conseils techniquesd’un point de vue universitaire me seront profitables toute ma vie, et bien sûr, également Madame et Monsieur Sarrazin, Mesdames Monique Vandenabeele et Renée Delabarre pour leurs relectures attentives et leurs encouragements... je ne peux les nommer tous, mais je ne les oublierai jamais.
La BnF est un cadre privilégié pour effectuer une thèse. Ce lieu de prédilection, quej’ai fréquenté le plus pendant ma recherche est en réalité devenu mon principal champ de bataille. Je tiens donc à présenter mes remerciements à l’ouverture d’esprit des Français et aux bibliothécaires toujours aussi patients et souriants qui accueillent tous les jours des milliers de lecteurs.
J’adresse aussi mes remerciements à mes collègues du Centre culturel de Chine, qui m’ont apportécompréhension et fortement soutenue leur depuis mon entrée dansl’équipe. Cette thèse, réalisée en un temps limité,
7
sans la compréhension et le soutiende mes collègues, n’aurait pas pu être terminée aujourd’hui.
Je dois reconnaître, enfin, la chance, mon bonheur, d’avoir ma famille Sofianos en France et ma famille chinoise ainsi que mes propriétaires, qui,m’ont tous inlassablement soutenue moralement de sorte que cette Longue Marcheintellectuellea été plus remplie de joie que de solitude.
8
Sommaire
AVANT-PROPOS ..........................................................................................................13INTRODUCTION ........................................................................................................21re I.1 PARTIELESSINGULARITÉS DE FRANÇOIS CHENG .......................29 1.CHAPITRE 1FRANÇOIS CHENG ET LA CHINE ....................................31 1.1La vie de François Cheng en Chine.......................................................31 1.1.1 Les trois noms différents de François Cheng .............................31 1.1.2Le parcours de l’écrivain avant son arrivée enFrance ...............36 1.2Quelques thèmes principaux liés à la création littéraire de François Cheng ......................................................................................................52 1.2.1François Cheng et les triples excellences classiques chinoises...52 1.2.2 François Cheng et la vraie beauté ...............................................60 2.CHAPITRE 2FRANÇOIS CHENG ET LA FRANCE ...............................65 2.1Le choix de la France............................................................................65 2.2François Cheng et les structuralistes français......................................68 2.2.1 Les échanges de François Cheng avec Paul Demiéville, Gaston Berger, Alexis Rygaloff et Julia Kristeva ..............................................69 2.2.2François Cheng et Jacques Lacan ..............................................74 2.2.3L’approche structuraliste chez François Cheng .........................83 2.3 François Cheng et le « mysticisme » ...................................................86 2.3.1François Cheng et les écrivains français classiques ..................86 2.3.2François Cheng et Rainer Maria Rilke ......................................93 2.3.3François Cheng et Henri Michaux .............................................96 2.3.4Le « mysticisme » de François Cheng .....................................101 ème II. 2 PARTIEL’AUTHENTICITÉ ETL’IDENTITÉ DE FRANÇOIS CHENG ..................................................................................................................109 1.CHAPITRE 1L’AUTHENTICITÉ DE FRANÇOIS CHENG...................1111.1L’authenticité à travers son écriture et sa passion de la langue..............111 1.1.1Les sources dinspiration de ses romans ..................................111 1.1.2Le sentiment dexil etl’écriture mélancolique de François Cheng .......................................................................................119 2.CHAPITRE 2L’IDENTITÉ DE FRANÇOIS CHENG ............................1352.1Sapassion pour la langue française........................................................1352.1.1Un « ré-enracinement » grâce à la langue française ................135 2.1.2La langue de distanciation et les néologismes de François Cheng .......................................................................................139 2.2L’âme chinoise etl’identité française de François Cheng.......................146 2.2.1Sa notion de lâme....................................................................146 2.2.2Sa modestie...............................................................................150 2.2.3Son identité française................................................................155
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.