Les écrivains et l'argent

De
Publié par

Quelles relations les écrivains ont-ils avec l'argent ? Pourquoi Jack Kerouac faisait-il l'éloge de la pauvreté ? De quels privilèges jouissaient les auteurs soviétiques à la botte du pouvoir communiste ? Quelles étaient les coulisses du fabuleux système Sulitzer ? Avec des chapitres sur Goldoni, Jane Austen, Flaubert, Maturin, Wilde, Léautaud, London, Breton, Genet…, ce collectif montre comment les conditions matérielles infléchissent la création littéraire, de la Renaissance au début du XXIe siècle. Un ouvrage fondateur et stimulant.
Publié le : samedi 1 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Tags :
EAN13 : 9782296511149
Nombre de pages : 376
Prix de location à la page : 0,0163€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
matérielles peuvent inéchir la création littéraire. Des cas célèbres comme
Claude-Étienne Le Bauld-de-Nans, Charles Robert Maturin, Jean de La Hire, Otto Flake. Un chapitre sur les romancières à sensation de l’Angleterre victorienne complète ce panorama qui va de la Renaissance
Une mythologie du rapport qu’ont les écrivains avec l’argent s’est construite au ïl des siècles. C’est ce que démêle cet ouvrage fondateur et stimulant à souhait.
recherche en langues et littératures européennes, dont il est membre. Maître de
celle de Schœlcher, il est aussi écrivain et l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages,
(Buchet-Chastel,
13, rue de l’École Polytechnique, 75005 Paris Maquette de la couverture et logo : Andy Pockett ISBN : 978-2-296-08846-7
29 €
Série de l’Université de Haute-Alsace Institut de recherche en langues et littératures européennes (ILLE)
L
e
s
é
c
Sous la direction de
Olivier Larizza
r
i
v
a
i
n
s
e
t
l
a
r
g
e
n
Universités
t
Daniel Cohen éditeur www.editionsorizons.fr
Universités
Collection dirigée par Peter Schnyder www.orizons-universites.com
Conseillers scientifiques : Jacqueline Bel– Université du Littoral – Côte d’Opale – Boulogne-sur-MerPeter André Bloch– Université de Haute-Al-sace – MulhouseJean Bollack– ParisJad Hatem– Université Saint-Joseph – BeyrouthÉric Marty– Université de Paris 7Jean-Pierre ThomasUniversité York – Toronto – OntarioErika Tunner– Université de Paris 12.
La collection « Universités » poursuit les buts suivants :favoriser la re-cherche universitaire et académique de qualité ;valorisercette recherche par la publication régulière d’ouvrages ;permettreà des spécialistes, qu’ils soient chercheurs reconnus ou jeunes docteurs, de développer leurs points de vue ;mettreà portée de la main du public intéressé de grandes synthèses sur des thématiques littéraires générales. Elle cherche àaccroîtrel’échange des idées dans le domaine de la cri-tique littéraire ;promouvoirla connaissance des écrivains anciens et mo-dernes ;familiariserle public avec des auteurs peu connus ou pas encore connus. La finalité de sa démarche est de contribuer àdynamiserla réflexion sur les littératures européennes et ainsitémoignerde la vitalité du domaine littéraire et de la transmission des savoirs.
ISBN : 978-2-296-08838-2 © Orizons, Paris, 2012
Les écrivains et l’argent
Cet ouvrage a bénéficié du soutien de l’Institut de recherche en langues et littératures européennes (EA 4363) et de l’Université de Haute-Alsace.
Sous la direction de Olivier Larizza
Les écrivains et l’argent
2012
Universités
Sous la direction dePeterSchnyder: e L’Homme-livre. Des hommes et des livres – de l’Antiquité auXXsiècle,2007. Temps et Roman. Évolutions de la temporalité dans le roman euro-e péen duXXsiècle,2007. Métamorphoses du mythe. Réécritures anciennes et modernes des mythes antiques,2008. Sous la direction dAnneBAndry-ScuBBi:  Éducation – Culture – Littérature,2008. Sous la direction detAniAcollAniet dePeterSchnyder :  Seuils et Rites, Littérature et Culture,2009. Critique littéraire et littérature européenne, 2010. Sous la direction deluc FrAiSSe,de GilBert SchrencketdeMichelStAneSco:  Tradition et modernité en Littérature,2009. Sous la direction deGeorGeSFrédéricMAnche:  Désirs énigmatiques, Attirances combattues, Répulsions doulou-reuses, Dédains fabriqués,2009. Sous la direction d’ÉriclySøe:Signes de feu,2009. Sous la direction deréGineBAttiStonetPhiliPPeWeiGel:  Autour de Serge Doubrovsky,2010. Sous la direction d’enricoMontietPeterSchnyder:  Autour de la retraduction,2011.
AnneProuteAu, Albert Camus ou le présent impérissable,2008. roBertoPoMA, Magie et guérison,2009. Frédérique toudoire-SurlAPierre –nicolAS SurlAPierre, Ed-vard Munch – Francis Bacon, images du corps,2009. MichelArouiMi, Arthur Rimbaud à la lumière deC.F.Ramuz et d’Henri Bosco,2009. FrAnçoiSlABBé, Berlin, le paris de l’Allemagne ? Une querelle du français à l’aveille de la Révolution(1780-1792),2009. GiAnFrAnco StroPPinide FocArA, L’amour chez Virgile :Les Bucoliques,2009. réGineBAttiSton, Lectures de l’identité narrative,2009.
rAducioBoteA, Le mot vécu,2010. nAylAtAMrAz, Proust Portrait Peinture,2010. PhiliPPeWellnitz, Botho Strauβen dialogue avec le théâtre,2010. FrAnçoiSlABBé, Berlin, le Paris de l’Allemagne ?,2011. hAdjdAhMAne, Le Théâtre algérien,2011. céline GAillArd, Rudolf Steiner artiste et enseignant, l’art de la transmission,2012. juStineleGrAnd, André Gide : de la perversion au genre sexuel,2012. MArcloGoz, Charles-Albert Cingria, entre origine et création,2012.
Série « Sciences du langage » dirigée par Greta Komur-Thilloy  Presse écrite et discours rapporté. Théorie et pratique,2010. Sous la direction dePAScAletréviSiol-okAMurAetGretAkoMur-thilloy:  Discours, acquisition et didactique des langues,2011.
Série « Culture des médias » dirigée par Anne Réach-Ngô Sous la direction deGilleSPolizzietAnneréAch-n:  Le Livre « produit culturel » ?,2012.
Série « Des textes et des lieux » dirigée par Aurélie Choné et Philippe Hamman Sous la direction d’Auréliechoné:  Villes invisibles et écritures de la modernité,2012.
Série « Comparaisons » dirigée par Florence Fix et Frédérique Toudoire-Surlapierre Sous la direction deFlorenceFix:  Le Théâtre historique et ses objets : le magasin des accessoires,2012. Sous la direction deFlorenceFix, PAScAllécroArtetFrédériquetoudoire-SurlAPierre:  Musique de scène, Musique en scène,2012.
Série « Histoire » dirigée par Laurent Berec lAurent Berec,Claude de Sainliens, un huguenot bourbonnais au temps de Shakespeare,2012.
Dautres titres sont en préparation.
Introduction
D’amour et d’eau fraîche ?
olivierlArizzA
«’argent et comme un sixième sens — sans lui, on ne peut se servir des  L cinq autres ». Ainsi s’exprimait le romancier britannique Somerset Maugham. Sans argent, y aurait-il de la littérature ? Cette question en forme de provocation recouvre des enjeux essentiels et il est plutôt surprenant de constater que les spécialistes l’ont largement négligée à ce jour.Si le sujet des écrivains et de l’argent pique la curiosité du public et fait périodiquement les choux gras de la presse, l’Université française ne s’est guère penchée sur lui jusqu’à présent, le tenant peut-être en dédain, au risque de produire une explication désincarnée de l’activité littéraire, et donc de l’œuvre. Mais le temps est révolu où l’exégète, imbu de sa supériorité intellectuelle, assénait son discours sur les œuvres sans même évoquer leur auteur, qu’il avait du reste assassiné de sang-froid dans les années soixante 1 et soixante-dix du siècle dernier . Si un tel parti-pris persiste encore chez d’irréductibles disciples — ou devrait-on dire « bigots » ? —, on a finalement intégré que les mystères de la création littéraire s’éclairent un peu mieux si l’on sonde les motivations, les intentions et surtout les circonstances qui en sont à l’origine. Sainte-Beuve n’avait donc pas tout à fait tort quand il s’intéressait à la fortune des écrivains. Mais sa méthode biographique fit long feu. Ignorant la distinction entre le moi civil et le moi créateur — que Proust associerait au « moi social » et au « moi profond » —, elle ne permettait pas de disséquer
1.
Roland Barthes proclama en1968« la mort de l’auteur » dans un article éponyme qui fit grand bruit.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.