Les politiques du sensible dans le monde afro-américain et diasporique

De
Publié par

Cet ouvrage rassemble huit articles qui examinent les manières d'expérimenter, d'exprimer, de dire et de figurer "le sensible" tel qu'il est présenté et mis en jeu par des artistes africains-américains dans leurs oeuvres littéraires, filmiques, et musicales. Il s'agit d'interroger l'écriture de l'histoire et l'expérience africaine-américaine et la relation entre histoire et fiction. (Articles en français et en anglais)
Publié le : mardi 1 septembre 2015
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782336389769
Nombre de pages : 246
Prix de location à la page : 0,0142€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Jacques Rancière. Il s’agit d’examiner, d’exprimer, de dire et de figurer
américains dans leurs œuvres littéraires, filmiques et musicales.
la fabrique des significations et les modes d’identification assignées ou
figuré dans les marges des histoires, ce volume met en valeur les forces,
à des fins de politique et qui se déclinent en termes de luttes pour la liberté, l’émancipation, l’égalité et l’affirmation de l’individu et de ses
Phillis Wheatley et Olaudah Equiano : figures pionnières de la diaspora
Arlette Frund
Politiques du sensible dans le monde afroaméricain et diasporique
Études afrodiasporiques
Politiques du sensible dans le monde afro-américain et diasporique
Collection Etudes Afro-Diasporiques/Afro-Diasporic Studies Collection bilingue dirigée par : Hélène Le Dantec-Lowry (Paris 3-Sorbonne) Arlette Frund (Université de Tours) Marc Mvé Bekale (Université de Reims)
La présente collection accueille toutes les études touchant au domaine africain-améri-cain et aux interactions littéraires, culturelles, politiques, philosophiques entre l’Afrique et sa diaspora. Elle encourage surtout des travaux interdisciplinaires. / The present French-English collection welcomes all scholarly studies in the African-American field as well as research works addressing the new literary, cultural and political, philosophi-cal dynamics between Africa and its diaspora. We particularly encourage cross-discipli-nary works. Ouvrages parus dans la Coll. « Etudes Afro-Diasporiques » Marc Mvé Bekale.Traite négrière & expérience du temps dans le roman afro-améri-cain, 2007. Christine Dualé.Les Noirs et la réussite universitaire aux Etats-Unis, 2008. Christine Dualé.Harlem Blues. Langston Hughes et la poétique de la renaissance afro-américaine, 2014. Comité scientifique/Editorial Board Werner Sollors (Harvard University), Fred D’Aguiar (writer& professor, Virginia Polytechnic Institute), Abiola Irele (Harvard University), Geneviève Fabre (Professor Emeritus, Université Paris VII), Manthia Diawara (writer & professor, University of New York), Alice Mills (Université de Caen), Phyllis Toua (University of Arizona), Etienne Balibar (Professor Emeritus, Université de Nanterre), Claude Julien (Professor Emeritus, Université de Tours), Maria Frias (University of Coruna), Marcus Bruce (Bates College), Claudine Reynaud (Université de Montpellier), Andrée-Anne Kékeh Dika (Université Paris VIII), Anne-Marie Paquet-Deyris (Université de Nanterre), Bénédicte Ledent (Université de Liège, Belgique), Harold Weaver (Curator, Newton), Florence Bernault (University of Wisconsin) © L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06119-1 EAN : 9782343061191
Arlette Frund (éd.) Politiques du sensible dans le monde afro-américain et diasporique
REMERCIEMENTS
La réalisation de cet ouvrage a été rendue possible grâce au concours de chercheurs universitaires français et étrangers à qui je voudrais témoigner toute ma reconnaissance. Je veux tout d’abord remercier Geneviève Fabre qui, en tant que présidente du Cercle d’Etudes Afro-Américaines et Diasporiques, a pro-posé ce sujet de recherche, a pris l’initiative d’inviter des collè-gues français et étrangers et a appelé de sesvœux une publica-tion des travaux du groupe de recherche. Comme d’habitude, Geneviève Fabre a contribué à faire de ce projet une expérience exaltante. Je voudrais aussi adresser toute ma gratitude à Klaus Be-nesch, professeur à l’Université de Munich pouravoir invité les membres du groupe de recherche à un symposium organisé à la Maison de l’Amérique à Munich sur la politique du sensible. Cette rencontre autour de l’œuvre de Jacques Rancière a permis un échange culturel riche et constructif. Je remercie aussi Kers-tin Schmidt pour son aide à la réalisation d’un tel projet et Anita Vrzina pour son intérêt enthousiaste dans le projet. Je veux aussi exprimer toute ma reconnaissance à Ugo Ru-beo, professeur à l’Université de Rome-Sapienza qui a soutenu le projet en organisant un deuxième symposium à la Villa Mira-fiori à Rome. En invitant d’éminents collègues italiens, Ugo Rubeo nous a donné l’occasion d’approfondir notre réflexion et d’avoir des débats d’idées critiques et stimulants. Je tiens à remercier Paola Boi, Radhouan Ben Amara et Maria Giulia Fabi pour leurs contributions inestimables. Je voudrais aussi adresser toute ma gratitude à Marie-Jeanne Rossignol qui a facilité les journées d’études à Paris7-Denis Diderot et remercier tous les membres du Cercle d’études afro-américaines et diasporiques qui ont accepté d’accompagner ce projet à son terme. Pour terminer, je voudrais à nouveau remer-cier Maria Giulia Fabi pour son soutien et ses conseils.
7
LE SENSIBLE Cet ouvrage rassemble huit articles qui examinent les manières d’expérimenter, d’exprimer, de dire et de figurer « le sensible» tel qu’il est présenté et mis en jeu par des artistes africains-américains dans leurs oeuvres littéraires, filmiques, et musicales. Les auteurs français et américain qui ont collaboré à cet ouvrage ont travaillé sur ce projet pendant deux ans,à l’occasion de journées d’études et de séminaires organisés à Paris, Munich et Rome par le Cer-cle d’Etudes Afro-Américaines et Diasporiques (CEAAD). Ce thème de recherche est relié aux précédents axes de réflexion du groupequi interrogeaient tous l’écriture de l’histoire et de l’expérience africaine-américaine, et la re-lation entre histoire et fiction. S’inspirant des courants récents en sciences sociales (notamment en histoire et historiographie), il s’inscrit dans la mouvance des travaux d’Alain Corbin, Arlette Farge, Roger Chartier et Jacques Rancière. De ce point de vue, il est important de mention-ner deux autres influences déterminantes : celles de Fran-çois Hartog et Christophe Prochasson que le groupe de recherche avait invités pour présenter leurs travaux sur, respectivement,les régimes d’historicité et l’empire des émotions. Le Cercle d’Etudes Afro-Américaines et Diasporiques, à l’origine de ce projet, a été créé parMichel Fabre en 1994 sous forme d’association. Il organise des colloques, journées d’études, symposiums avec d’autres institutions de recherche en France, en Europe et aux Etats-Unis. Le Cercle a aussi tissé des liens avec les organisations africaines- américaines non-académiques implantées à Paris et avec les artistes et écrivains noirs vivant dans la capitale. Du fait de son statut, le Cercle attire un public varié, mais tous ses membres partagent un intérêt commun
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.