Mémoires et documents

De
Publié par

MEMOIRES ET DOCUMENTS
PUBLIÉS PAR
f
f_
LA SOCIETE SAVOISIENNE
D'HISTOIRE ET D'ARCHÉOLOC-IE
MÉMOIRES ET DOCIMEIVTS
PUBLIÉS PAR
9
11
\
mmmi
nisteiËi
ET D*ARCIIÊOLOGIE.
TOME PREMIER.
CHAMBÉRY
IMPRIMERIE DU GOUVERNEMENT, PLACE
S. -LÉGER.
MDCCCLVI.
i^TER
RAPPORT
SUR LA FORMATION ET LES TRAVAUX
DE LA
SOCIÉTÉ SWOISIENNE
D'HISTOIRE ET D'ARCHÉOLOGIE
Messieurs,
La pensée de fonder à Chambéry une Société nationale d'histoire et d'archéologie
cueillir et
, ,
dans
le
but de re-
de publier les documents relatifs à notre histoire et de donner en même temps une impulsion fut partagée dès le nouvelle à l'étude de nos annales
,
principe par tous les
lité.
hommes
qui en comprirent
l'uti-
L'initiative
en est due à
MM. Rabut
François
,
pro,
fesseur d'histoire au collège national de
Chambéry
VI
Claude
lège,
Saillel, professeur
de liUéraUire au
même
col-
et
Joseph Dessaix.
le
(
6 août
salle
Les fondateurs se réunirent pour la première fois 1855 dans les bâtiments du collège national
de
J.
l'école
de dessin linéaire
).
Dessaix prit la parole en ces termes pour développer le but de l'association :
M.
« Messieurs,
«
Au
milieu de l'élan général qui pousse les générail
tions nouvelles vers les études sérieuses,
est
un
fait
pénible à enregistrer, c'est qu'on ignore généralement
en Savoie l'histoire ...
Publié le : mardi 11 janvier 2011
Lecture(s) : 79
Nombre de pages : 372
Voir plus Voir moins

MEMOIRES ET DOCUMENTS
PUBLIÉS PAR
f f_
LA SOCIETE SAVOISIENNE
D'HISTOIRE ET D'ARCHÉOLOC-IEET DOCIMEIVTSMÉMOIRES
PARPUBLIÉS
9
\ mmmi11
nisteiËi
ET D*ARCIIÊOLOGIE.
TOME PREMIER.
CHAMBÉRY
IMPRIMERIE DU PLACE S.-LÉGER.GOUVERNEMENT,
MDCCCLVI.i^TERRAPPORT
LA FORMATION ET LES TRAVAUXSUR
DE LA
SOCIÉTÉ SWOISIENNE
D'HISTOIRE ET D'ARCHÉOLOGIE
Messieurs,
La de fonder à une Société na-Chambérypensée
d'histoire et dans le but de re-tionale ,d'archéologie
les documents relatifs à notrecueillir et de publier
histoire et de donner en même une
, temps impulsion
nouvelle à l'étude de nos annales fut dès le, partagée
en l'uti-tous les hommesprincipe par qui comprirent
lité.
L'initiative en est due à RabutMM. ,François
prodefesseur d'histoire au national ,collège ChambéryVI
Claude de liUéraUire au même col-Saillel, professeur
et Dessaix.
lège, Joseph
Les fondateurs se réunirent la foispour première
le 6 août 1855 dans les bâtiments du national
collège
de desalle l'école dessin linéaire
( ).
M. J. Dessaix la en ces termes
prit parole pour
le but de l'association :
développer
« Messieurs,
« milieu de l'élan lesAu général qui pousse
générations nouvelles vers les études il est un faitsérieuses,
à c'estenregistrer, qu'on ignore généralementpénible
de la Nousen Savoie l'histoire n'avons àpatrie. pas
examiner ici la cause de cette inertieapathique pour
touche à l'honneur et à latout ce de notrequi gloire
mais nous ne nous de la dé-pouvons empêcherpays;
en surtout l'histoire est l'école des
plorer songeant que
nations et nos annales renferment des aussi
, que pages
brillantes de faits aussi belles de morale celles
, que
autred'aucun peuple.
« Si nous un d'œil sur la dejetons coup période
nous les
l'indépendance gauloise, voyons Allobroges
se leur bravoure et leur entresignaler par intrépidité
tous ces de la race disséminés des
Alpeuples gallique
valeur devient Plusà l'Océan. Leurpes proverbiale.
tard Rome leur fit la elle les sansvainquit ja-guerre;

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.