Mythes populaires dans la prose fantastique de Mircea Eliade

De
Publié par

""Ionel Buse a le mérite, dans cette étude minutieuse de l'oeuvre littéraire de Mircea Eliade, de montrer comment les romans et nouvelles s'inscrivent à la fois dans la logique générale du théoricien des symboles et mythes des religions et dans une tradition littéraire déjà bien connue en Roumanie. Mais par-delà cet éclairage, il établit aussi combien ces textes constituent un document propre, autonome. (...) " Jean-Jacques Wunenburger
Publié le : lundi 1 avril 2013
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782296534520
Nombre de pages : 238
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ionel BUSE
MYTHES POPULAIRES DANS LA PROSE FANTASTIQUE DE MIRCEA ELIADE
Préface de JeanJacques Wunenburger
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
Mythes populaires dans la prose fantastique de Mircea Eliade
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d'ouvrages qui se propose d'accueillir des travaux originaux sans exclusive d'écoles ou de thématiques. )l s'agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions qu'elles soient le fait de philosophes « profession-nels » ou non. On n'y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu'habite la passion de penser, qu'ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astrono-miques. Dernières parutions )onel BUSE,Mythes populaires dans la prose fantastique de Mircea Eliade, ʹ0ͳ͵. Pascal KRAJEWSK),L’art au risque de la technologie I. Les appareils à l’œuvre, ʹ0ͳ͵. Pascal KRAJEWSK),L’art au risque de la technologie II. Le glaçage du sensible,ʹ0ͳ͵. Thierry G)RAUD,Le désir-temps. Essai sur le temps suspendu, ʹ0ͳ͵. Jordi COROM)NAS, Joan Albert V)CENS,Xavier Zubiri. La solitude sonore (Tome 2 1931-1940), ʹ0ͳ͵. Rémy GAGNON,Phénoménologie de l’individualité, ʹ0ͳ͵. Jean-François MELCER,Ethique et rhétorique (d’)après Chaïm Perelman, ou la raison hospitalière, ʹ0ͳ͵. Jean-François MELCER,Justice et rhétorique selon Chaïm Perelman, ou comment dire le juste ?, ʹ0ͳ͵. Jacques STE)WER,Les méandres de la raison impure, ʹ0ͳ͵. Philippe R)V)ALE, L’éternel dans le fini. Rencontre de Maître Eckhart et de Simone Weil,ʹ0ͳ͵. Norbert ()LLA)RE,La fin de la modernité sans fin, ʹ0ͳ͵. Jean-Pierre GRES,La démocratie et le vivant. Un système à l’épreuve des hommes, ʹ0ͳʹ.
)onel Buse
Mythes populaires dans la prose fantastique de Mircea Eliade
Préface de Jean-Jacques Wunenburger
Du même auteur Une herméneutique des contes de fées roumainsȋEditions Alfa Press, Cluj-Napoca, ʹ000ȌLa logique du pharmakonȋEditions Paideia, Bucarest, ʹ00͵ȌPhilosophie et méthodologie de l’imaginaireȋEditions Scrisul Romanesc, Craiova, ʹ00ͷȌIntroduction à la pensée roumaineȋEditions universitaires de Lyon ͵, ʹ00͸ȌDu logos au mythosȋEditions L’(armattan, Paris, ʹ00ͺȌ.. © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr )SBN : ͻ͹ͺ-ʹ-͵͵͸-00ͺ͹Ͷ-ͷ EAN : ͻ͹ͺʹ͵͵͸00ͺ͹Ͷͷ
La vocation de l’esprit est insubordination à l’existence et à la mort, et la fonction fantastique se manifeste comme le patron de cette révolte.Gilbert Durand
PRÉFACEL’œuvre de Mircea Eliade est internationalement reconnue comme une contribution majeure à la compréhension de la conscience du sacré et de sesprocessus de symbolisation dans les différentes religions de l’humanité. On sait moins, même dans la culture savante,que son travail théorique en sciences des religions s’est accompagné d’une œuvre d’écrivain. Ce détour par la littérature obéit sans doute àplusieurs objectifs : traduire de manière narrative les catégories de saphénoménologie du sacré, explorer les sources mythologiques de l’imaginaire religieux àpartir de traditionspopulaires nationales, avant tout roumaines, enfin contribuer à un renouvellement de la littérature roumaine elle-mêmeparticulièrement à travers legenre du fantastique.Ionel Buse a le mérite, dans cette étude minutieuse de l’œuvre littéraire de M. Eliade, de montrer comment les romans et nouvelles s’inscrivent à lafois dans la logiquegénérale du théoricien des symboles et mythes des religions et dans une tradition littéraire déjà bien connue en Roumanie. Maispar delà cet éclairage, il établit aussi combien ces textes constituent un documentpropre, autonome. Car les œuvres littéraires permettent de reconstituer le vécu des croyances traditionnelles, avec uneforce émotionnelle, onirique et esthétique nouvelle tout en les enracinant dans une des cultures européennesqui ont le plus contribué àpénétrer le monde de l’invisible, du surnaturel, la culture roumaine. Par là, M. Eliade révèle le mieux les deux pôles de sa créativité intellectuelle, ouvrir l’intelligence sur les grands invariants de l’imaginaire religieux universel, tout en enracinantprofondément ce savoir dans lepassé d’une culture nationale, la sienne, dont il a fait connaître dans le monde la richesse ancestrale, en recréant de lui-même des nouvelles
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.