Pausanias, Elide-1, chapitre XXII

De
Publié par

PausaniasDescription de la Grèceédition bilingueDESCRIPTION DE LA GRECE: LIVRE VΠΑΥΣΑΝΙΟΥ ΕΛΛΑΔΟΣΠΕΡΙΗΓΗΣΙΣ· ΗΛΙΑΚΗ Α' CHAPITRE XXII.ΚΕΦΑΛΑΙΟΝ KB'.1 1Ἄλλα Διὸς ἀγάλματα δημοσίᾳ ἢ Autres statues de Jupiter, érigées par desὑπὸ ἰδιωτῶν ἀνατεθέντα. Βωμὸς peuples ou par des particuliers. Autel surἐφ' ᾧ σαλπιγταὶ καὶ κήρυκες lequel les Trompettes et les Héraults seἀγωνίζονται. Τὰ παρὰ τὸ disputent le prix de leur art. Statues placéesἹπποδάμιον ἀγάλματα. Ἀβαντὶς près de l'édifice nommé Hippodamium. Leχώρα. Μεταποντίνων, Φλιασίων καὶ pays pommé Abantis. Statues dédiées parΛεοντίνων ἀναθήματα. les Métapontins, les Phliasiens et lesLéontins.Ἔστι δὲ καὶ ἀγάλματα Διὸς δημοσίᾳ τεκαὶ ὑπὸ ἀνδρῶν ἀνατεθέντα ἰδιωτῶν. IL y aussi d'autres statues de Jupiter qui ont étéἜστι δὲ βωμὸς ἐν τῇ Ἄλτει τῆς ἐσόδου érigées, soit par des peuples, soit par deπλησίον τῆς ἀγούσης ἐς τὸ στάδιον. simples particuliers. On voit dans l'Altis, près deἘπὶ τούτου θεῶν μὲν οὐδενὶ θύουσιν la porte qui conduit au Stade, un autel qui ne sertἨλεῖοι, σαλπιγκταῖς δὲ ἐφεστηκόσιν point pour les sacrifices, mais il est d'usage queαὐτῷ καὶ τοῖς κήρυξιν ἀγωνίζεσθαι les trompettes et les héraults s'y placent pourκαθέστηκε. Παρὰ τοῦτον τὸν βωμὸν disputer le prix de leur art. Il y a près de cet autelβάθρον τε πεποίηται χαλκοῦν, καὶ une statue de Jupiter; elle est en bronze ainsi queἄγαλμα ἐπ´ αὐτῷ Διός, μέγεθος μὲν son piédestal. Cette statue a six coudées de hautὅσον ἓξ πήχεις, κεραυνὸν δὲ ἐν ἑκατέρᾳ ...
Publié le : vendredi 20 mai 2011
Lecture(s) : 47
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Pausanias Description de la Grèce édition bilingue
ΠΑΥΣΑΝΙΟΥ ΕΛΛΑΔΟΣ ΠΕΡΙΗΓΗΣΙΣ· ΗΛΙΑΚΗ Α'
ΚΕΦΑΛΑΙΟΝ KB'.
1 Ἄλλα Διὸς ἀγάλματα δημοσίᾳ ἢ ὑπὸ ἰδιωτῶν ἀνατεθέντα. Βωμὸς ἐφ' ᾧ σαλπιγταὶ καὶ κήρυκες ἀγωνίζονται. Τὰ παρὰ τὸ Ἱπποδάμιον ἀγάλματα. Ἀβαντὶς χώρα. Μεταποντίνων, Φλιασίων καὶ Λεοντίνων ἀναθήματα. Ἔστι δὲ καὶ ἀγάλματα Διὸς δημοσίᾳ τε καὶ ὑπὸ ἀνδρῶν ἀνατεθέντα ἰδιωτῶν. Ἔστι δὲ βωμὸς ἐν τῇ Ἄλτει τῆς ἐσόδου πλησίον τῆς ἀγούσης ἐς τὸ στάδιον. Ἐπὶ τούτου θεῶν μὲν οὐδενὶ θύουσιν Ἠλεῖοι, σαλπιγκταῖς δὲ ἐφεστηκόσιν αὐτῷ καὶ τοῖς κήρυξιν ἀγωνίζεσθαι καθέστηκε. Παρὰ τοῦτον τὸν βωμὸν βάθρον τε πεποίηται χαλκοῦν, καὶ ἄγαλμα ἐπ´ αὐτῷ Διός, μέγεθος μὲν ὅσον ἓξ πήχεις, κεραυνὸν δὲ ἐν ἑκατέρᾳ τῇ χειρὶ ἔχει. Ἀνέθεσαν δὲ αὐτὸ Κυναιθαεῖς. Ὁ δὲ περικείμενός τε τὸν ὅρμον, καὶ ἡλικίαν παῖς ἔτι, ἀνάθημα ἀνδρός ἐστι Φλιασίου Κλεόλα.
2 Παρὰ δὲ τὸ Ἱπποδάμιον καλούμενον, λίθου τε βάθρον ἐστὶ κύκλος ἥμισυς, καὶ ἀγάλματα ἐπ´ αὐτῷ Ζεὺς, καὶ Θέτις τε καὶ Ἡμέρα τὸν Δία ὑπὲρ τῶν τέκνων ἱκετεύουσαι. Ταῦτα ἐπὶ μέσῳ τῷ βάθρῳ. Οἱ δὲ ἤδη σχῆμα ἀντιτεταγμένων ὅ τε Ἀχιλλεὺς παρέχεται καὶ ὁ Μέμνων ἐπὶ ἑκατέρῳ τοῦ βάθρου τῷ πέρατι ἑκάτερος. Ἀνθεστήκασι δὲ καὶ ἄλλος ἄλλῳ κατὰ τὰ αὐτά, ἀνὴρ βάρβαρος ἀνδρὶ Ἕλληνι, Ὀδυσσεὺς μὲν Ἑλένῳ, ὅτι οὗτοι μάλιστα ἐπὶ σοφίᾳ δόξαν ἐν ἑκατέρῳ τῷ στρατεύματι εἰλήφεσαν· Μενελάῳ δὲ κατὰ τὸ ἔχθος τὸ ἐξ ἀρχῆς Ἀλέξανδρος, Διομήδει δὲ Αἰνείας, καὶ τῷ Τελαμῶνος Αἴαντι Δηίφοβος.
3 Ταῦτά ἐστιν ἔργα μὲν Λυκίου τοῦ Μύρωνος, Ἀπολλωνιᾶται δὲ ἀνέθηκαν οἱ ἐν τῷ Ἰονίῳ. Καὶ δὴ καὶ ἐλεγεῖον γράμμασίν ἐστιν ἀρχαίοις ὑπὸ τοῦ Διὸς τοῖς ποσί·
DESCRIPTION DE LA GRECE: LIVRE V
CHAPITRE XXII.
1 Autres statues de Jupiter, érigées par des peuples ou par des particuliers. Autel sur lequel les Trompettes et les Héraults se disputent le prix de leur art. Statues placées près de l'édifice nommé Hippodamium. Le pays pommé Abantis. Statues dédiées par les Métapontins, les Phliasiens et les Léontins. IL y aussi d'autres statues de Jupiter qui ont été érigées, soit par des peuples, soit par de simples particuliers. On voit dans l'Altis, près de la porte qui conduit au Stade, un autel qui ne sert point pour les sacrifices, mais il est d'usage que les trompettes et les héraults s'y placent pour disputer le prix de leur art. Il y a près de cet autel une statue de Jupiter; elle est en bronze ainsi que son piédestal. Cette statue a six coudées de haut et tient un foudre de chaque main. Elle a été dédiée par les Cynaethseens. Le Jupiter encore enfant, qui a un collier autour du col, est une offrande de Cléolas de Phlionte.
2 Il y a près de l'édifice nommé l'Hippodamium un socle de marbre demi-circulaire, sur lequel sont représentés Jupiter avec Thétis et l'Aurore, qui le supplient chacune pour leurs fils. Ces trois figures sont au milieu du socle ; Achille et Memnon sont aux deux extrémités, déjà en attitude de combattants ; après eux on voit successivement quatre Grecs en présence de quatre Barbares; savoir, Ulysse et Hélénus qu'on a opposés l'un à l'autre, parce qu'ils étaient chacun dans leur armée les plus renommés par leur sagesse ; Alexandre et Ménélas, à cause de leur ancienne rivalité ; Diomède et Énée, et enfin Ajax fils de Telamon, et Deïphobe.
3 Ces sculptures sont l'ouvrage de Lycius, fils de Myron, et elles ont été dédiées par les Apolloniates de la mer Ionienne. Sous les pieds de Jupiter est une inscription élégiaque en caractères anciens, la voici :Nous sommes un
Μνάματ´ Ἀπολλωνίας ἀνακείμεθα, τὰν ἐνὶ πόντῳ Ἰονίῳ Φοῖβος ᾤκις´ ἀκερσεκόμας. Οἳ γᾶς τέρμαθ´ ἑλόντες Ἀβαντίδος, ἐνθάδε ταῦτα Ἔστασαν σὺν θεοῖς ἐκΘρονίου δεκάταν.
Ἡ δὲ Ἀβαντὶς καλουμένη χώρα, καὶ πόλισμα ἐν αὐτῇ Θρόνιον, τῆς Θεσπρωτίδος ἦσαν ἠπείρου κατὰ ὄρη τὰ Κεραύνια.
4 Σκεδασθεισῶν γὰρ Ἕλλησιν, ὡς ἐκομίζοντο ἐξ Ἰλίου, τῶν νεῶν, Λοκροί τε ἐκ Θρονίου τῆς ἐπὶ Βοαγρίῳ ποταμῷ καὶ Ἄβαντες ἀπὸ Εὐβοίας, ναυσὶν ὀκτὼ συναμφότεροι πρὸς τὰ ὄρη κατηνέχθησαν τὰ Κεραύνια. Οἰκήσαντες δὲ ἐνταῦθα, καὶ πόλιν οἰκίσαντες Θρόνιον, καὶ τῆς γῆς ἐφ´ ὅσον ἐνέμοντο, Ἀβαντίδος ὄνομα ἀπὸ κοινοῦ λόγου θέμενοι, ἐκπίπτουσιν ὕστερον ὑπὸ Ἀπολλωνιατῶν ὁμόρων κρατηθέντες πολέμῳ. Ἀποικισθῆναι δὲ ἐκ Κορκύρας τὴν Ἀπολλωνίαν, τὴν δὲ Κορινθίων εἶναί φασιν ἀποικίαν, οἱ δὲ Κορινθίοις αὐτοῖς μετεῖναι λαφύρων.
5 Προελθόντι δὲ ὀλίγον, Ζεύς ἐστι πρὸς ἀνίσχοντα τετραμμένος τὸν ἥλιον, ἀετὸν ἔχων τὸν ὄρνιθα καὶ τῇ ἑτέρᾳ τῶν χειρῶν κεραυνόν· ἐπίκειται δὲ αὐτῷ καὶ ἐπὶ τῇ κεφαλῇ στέφανος ἄνθη τὰ ἠρινά. Μεταποντίνων δέ ἐστιν ἀνάθημα, Αἰγινήτου δὲ ἔργον Ἀριστόνου. Τοῦ δὲ Ἀριστόνου τούτου διδάσκαλον, ἢ καθ´ ὅντινα χρόνον ἐγένετο, οὐκ ἴσμεν.
6 Ἀνέθεσαν δὲ καὶ Φλιάσιοι Δία, καὶ θυγατέρας τὰς Ἀσωποῦ, καὶ αὐτὸν Ἀσωπόν. Διακεκόσμηται δὲ οὕτω σφίσι τὰ ἀγάλματα. Νεμέα μὲν τῶν ἀδελφῶν πρώτη, μετὰ δὲ αὐτὴν Ζεὺς λαμβανόμενός ἐστιν Αἰγίνης· παρὰ δὲ τὴν Αἴγιναν ἕστηκεν Ἅρπινα. Ταύτῃ τῷ Ἠλείων καὶ Φλιασίων λόγῳ συνεγένετο Ἄρης, καὶ Οἰνομάῳ δὲ μήτηρ τῷ περὶ τὴν Πισαίαν βασιλεύσαντί ἐστιν Ἅρπινα. Μετὰ δὲ αὐτὴν Κόρκυρά τε, καὶ ἐπ´ αὐτῇ Θήβη· τελευταῖος δὲ ὁ Ἀσωπός. Λέγεται δὲ ἐς μὲν Κόρκυραν, ὡς μιχθείη Ποσειδῶν αὐτῇ. Τοιαῦτα δὲ ἕτερα ᾖσε Πίνδαρος ἐς Θήβην τε καὶ ἐς Δία.
7 Ἰδίᾳ δὲ ἄνδρες Λεοντῖνοι καὶ οὐκ ἀπὸ τοῦ κοινοῦ Δία ἀνέστησαν. Μέγεθος μὲν τοῦ ἀγάλματος πήχεις εἰσὶν ἑπτά, ἐν δὲ ταῖς χερσὶν ἀετός τέ ἐστιν αὐτῷ, καὶ τὸ βέλος τοῦ Διὸς κατὰ τοὺς τῶν ποιητῶν λόγους. Ἀνέθεσαν δὲ Ἱππαγόρας τε καὶ Φρύνων, καὶ Αἰνεσίδημος. Ὃν ἄλλον πού τινα Αἰνεσίδημον δοκῶ, καὶ οὐ τὸν τυραννήσαντα εἶναι Λεοντίνων.
 , Apollon établit jadis sur les bords du golfe Ionien. Après avoir conquis le pays des Abantides et la ville de Thronium, ils nous ont placé ici pour la dîme du butin. Le pays nommé Abantis et la ville de Thronium qui en fait partie, étaient dans la Thesprotide de l'Épire, près des monts Cérauniens;
4 car les vaisseaux des Grecs ayant été dispersés par la tempête au retour du siège de Troie, les Locriens de Thronium, ville sur les bords du fleuve Boagrius, et les Abantes de l'Eubée furent jetés avec huit vaisseaux vers les monts Cérauniens ; ils s'y établirent, fondèrent une ville qu'ils nommèrent Thronium, et donnèrent d'un commun accord le nom d'Abantis à tout le pays qu'ils occupèrent; dans la suite des temps ils en furent chassés par les Apolloniates leurs voisins, après une guerre où ils avoient été vaincus. Apollonia avait été fondée par les Corcynéens, suivant quelques-uns; d'autres disent que les Corinthiens eux-mêmes avaient contribué à sa fondation.
5 En avançant un peu, vous trouvez, tourné vers le soleil levant, un Jupiter qui tient un aigle d'une main et un foudre de l'autre : il a sur la tête une couronne de fleurs printanières. Cette statue qui est l'ouvrage d'Aristonus d'Égine a été dédiée par les habitants de Métaponte. On ne connaît pas le maître de cet Aristonus, et on ignore à quelle époque il florissait lui-même.
6 Les Phliasiens ont aussi dédié une statue de Jupiter, celles des filles d'Asopus et d'Asopus lui-même. Voici comment elles sont placées. Némée est la première de toutes, on voit ensuite Jupiter qui enlève Égine; Harpinna est debout auprès d'Égine : les Éléens et les Phliasiens disent que Mars eut commerce avec Harpinna, et qu'elle en eut Oenomaüs roi de Pise. Corcyra vient après; ensuite Thèbe, et enfin Asopus qui est le dernier. Neptune eut, à ce qu'on dit, les faveurs de Corcyra, et Pindare a chanté les amours de Thèbe et de Jupiter.
7 Il y a ensuite un Jupiter qui a été dédié par quelques particuliers de Léontine et non par la ville. Il a sept coudées de haut, il tient un aigle d'une main, et de l'autre l'arme que les poètes lui donnent ordinairement. Cette statue a été offerte par Hippagoras, Phrynon et Aenésidemus, que je ne crois pas le même qu' Aenésidemus, tyran de Léontine.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.