Polybiblion; revue bibliographique universelle

De
Publié par

T
Sl^Cf X'!Ho\o..5.IV">5'g,
>viîî
Référence Department.
THIS BOOK MUST NOT
BE.
TAKEN OUT OF THE ROOM.
lÂV 2 2 1922
I
POLYBIBLION
REVUE
BIBLIOGRAPHIQUE UNIVERSELLE
Janvier
i
91 9.
T.
CXLV.
1,
LUÇON
Imprimerie
S.
Pacteau
POLYBIBLION
REVUE
BIBLIOGRAPinOUE UNIVERSELLE
PARAISSANT
TOUS LES MOIS
PARTIE LITTERAIRE
DEUXIÈME SÉRIE. - TOME OUATKE-VI\GT-IIL ITIÈME
(cent quarante-cinquième de la collect:on)
f^f-)4-^
G^'
<^
PARIS
5,
(T*^)
AUX BUREAUX DU POLYBIBLION
RUE DE
SAINT-SIMON,
5
d919
f007
/ u^
AS^^\
H
MAY
2 2 1922
n
i:
POLYBIBLION VUE BIBLIOGRAPHIQUE UNIVERSELLE
PUBLICATIONS HELATIVES A L\ r.LKRRE EUKOPÉENNE
I^a l-"raiice
alliés, par Gustave Geffkov, Léo^-olus. d., gr. ir)-4 de viii-316 p., avec u>S7 grav. photographiques, 26 hors texte en noir et en couleurs et relie demi Prix Broche, 26 fr. J2 caries en noir et en couleurs. chagrin, 36 fr.
l>ACOUR, Louis Ll'mkt. t.
i.
héroïque et ses
Paris, Larousse,

'
:
;
C'est
dans
les
premières semaines de
la
guerre, dès
la
fin
du mois
d'août 11H4, que
« l'idée,
MM.
Gefrrov. Léopold-Lacour et
la
Lumet conçurent
mouvements immense dévelopel ses
bientôt admise parles directeurs de
l'écrit et
maison Larousse, do
consigner, par
par l'image,
la
signification des
redoutables et grandioses qui commençaient ...
Publié le : mardi 11 janvier 2011
Lecture(s) : 80
Nombre de pages : 680
Voir plus Voir moins

TX'!Ho\o..5.IV">5'g,Sl^Cf
>viîî
Référence Department.
THE ROOM.THIS BOOK MUST NOT BE. TAKEN OUT OF
lÂV 2 2 1922IPOLYBIBLION
REVUE
UNIVERSELLEBIBLIOGRAPHIQUE
1,CXLV.T.
Janvier i91 9.LUÇON
Imprimerie S. PacteauPOLYBIBLION
REVUE
BIBLIOGRAPinOUE UNIVERSELLE
PARAISSANT TOUS LES MOIS
PARTIE LITTERAIRE
- ITIÈMETOME OUATKE-VI\GT-IILDEUXIÈME SÉRIE.
de la collect:on)(cent quarante-cinquième
f^f-)4-^
<^
G^'
PARIS (T*^)
DU POLYBIBLIONAUX BUREAUX
SAINT-SIMON, 55, RUE DE
d919f007
/ u^
AS^^\
H
MAY 2 2 1922POLYBIBLION
n i:VUE BIBLIOGRAPHIQUE UNIVERSELLE
PUBLICATIONS
HELATIVES A L\ r.LKRRE EUKOPÉENNE
alliés, par Gustave Geffkov, Léo^-olu-I^a l-"raiice héroïque et ses
l>ACOUR, Louis Ll'mkt. t. i. Paris, Larousse, s. d., gr. ir)-4 de viii-316 p.,
noir et en couleurs etavec u>S7 grav. photographiques, 26 hors texte en
'—en noir et en couleurs. Prix : Broche, 26 fr. ; relie demiJ2 caries
chagrin, 36 fr.
premières semaines de la guerre, dès la fin du moisC'est dans les
conçurentd'août 11H4, que MM. Gefrrov. Léopold-Lacour et Lumet
maison Larousse, do« l'idée, bientôt admise parles directeurs de la
l'écrit par l'image, la signification des mouvementsconsigner, par et
dévelop-redoutables et grandioses qui commençaient leur immense
donc.'dans France héroïque el sespement historique. On trouvera la
guerre depuis les préliminaires diplomatiques dealliés, l'histoire de la
juillet 1914, l'histoire de la guerre telle qu'elle peut s'écrire
actuellevisibles, désor-ment, par le résumé fidèle, critique, contrôlé des faits
» telle qu'elle peut s'écrire « dans ratmQs|ihèremais acquis. L'histoire,
événements et sous leur poussée impérieuse, » n'est sansmême des
l'établir dansdoute pas l'histoire définitive, telle que permettra de
d'archives. Mais les auteursses détails la connaissance des documents
ont raison il a suffisamment de faits acquis pour qu'on puisse
; y
ensemble, etdonner au lecteur une image de la guerre, vraie dans son
faire passer sous yeux des tableauxexacts et vivantsdu granddrameses
que nous avons vécu. Sans se laisser dominer el troubler par la fièvre
— — composerpatriotique, les auteurs ont voulu et ils ont réussi,y
un récit aussi impartial que possible. Vingt-huitchapitres qui forment
CQ premier volume nous racontent l'invasion de la Belgique, la marche
sur Paris, victoire la allemandes,la de Marne, la poursuite des troupes
la guerre de tranchées, l'Yser, les combats dans l'Argonne et les
puisVosges, les offensives de Champagne et d'Artois en 1915. les
événements qui de la guerre,se sont déroulés sur le théâtre oriental
J'entrée en guerre de l'Italie et, sans parler de l'offensive allemande
contre Verdun au début de 191 G, réservée pour im prochain volume,
le récit s'arrête à la 27-28 19 16 qui >isait àdécision des Alliés des mars
établir l'unité d'action et de Front. Deux chapitres sont consacrés à la
guerre sur mer et à la guerre de l'air. Une « chronologie des
principaux événements relatés dans volume <> rendra plus aisée l'uti-ce en
lisation.
Est-il besoin de dire incon-que, composé par trois écrivains d'un
testable talent, louvrage ne se présente comme un simple et .secpas
•exposé de faits, mais offre une lecture des plus attachantes ? Une—— (1
et bien détaillées, permettent de suivre-quinzaine de caries, 1res nettes
illustration abondante : portraits, croquis, faits-les opérations. Une
— ruines multiples — d'une exécutionruines hélas !(le guerre,
fois au cliarme de ce beau livre et à son inté-f>xcellente, ajoutent à la
Un index des gravures et des portraits permetrêt documentaire.
ce musée.retrouver aisément dansde se
suite de ce monument élevé à la France héroïqueEn attendant la
l'avoir conçualliés, félicitons les auteurs de et la maisonet à ses
pour l'exécution son puissant concours.de leur avoir prêtéLarousse
E.-G. Ledos.
Monuments français détruits par TAIleinayne, par AuskneLes
Bcrger-Levraulf. 191S. in-4 do 2KS avoc47 plancliesAi.F.XANDUE. l\iris. p.,
—contenant 242 photographies. l^rix : 24 fr.tiors texte
la guerre, par le ministre deChargé, dès les premiers mois de
publique, de conduire une enquête sur les dévastationsl'instruction
organisées dans notre pays par les armées ennemies, M. Arsène
inspecteur général des Musées,Alexandre, l'éminent critique d'art, a
rapport une publication qui est le plus dramatique réqui-fait de son
sitoire contre la barbarie allemande. 11 nous est apporté à l'heure où
l'heure des réparations etcette barbarie va recevoir son châtiment, à
seulement le douloureux pèlerinage d'undes sanctions. Ce n'est pas
justicier. rigueurartiste, ce sont les conclusions implacal^les d'un La
les plaidoyers men-de sa documentation met délînitivement à néant
« destruction ». Ville par ville et monumentteurs des avocats de la
par monument, le témoin véridique a dressé son inventaire, dont les
photographies les plus précisesdéclarations sont confirmées par les
et les plus nombreuses : il en a près de deux cent cinquante. Rieny
le cri même etde plus poignant (|ne cette illustration du livre ; c'est
pierres. .\uprès d'.\rras, de Péronne, deBapaume,la protestation des
de Soissons, de Reims, de Verdun, des centaines de villages ont
agomerveilles de notre archi-nisé sous les bombardements féroces, des
tecture de sculpluie ont péri. Ou'est-ce qui peut payer, ouet notre
le»plutôt compenser, les ravages de la furevir bestiale ? Quels sont
que latrésors d'art, aux mains de nos ermemis. dont il sera juste
jouissance vienne réparer nos deuils ? Qu'on lise donc et que Ion
répande le plus loin possible, et chez les alliés, et chez les neutres,
ces pages de Hamme d'amerttimc pénètrent au fond deset qu'elles;
consciences ! Encore faut-il dire que le réquisitoire est forcément
iiHom|)let il est publié aujourd'hui, aux piemiers
; mais il a été arrêté
mois de IIMH. Que de ruines depuis, et dans l'avance un moment
victorieuse des précipitée !Vandales, et dans leur retraite farourli(> et
M. Alexandre nous doit un supplément, avant que soient terminées-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.