Que savons-nous de l'écrit ?

De
Publié par

A un moment où l'écrit disparaît, nous n'avons jamais autant écrit. Alors ? Parlons-nous de la même chose dans ces deux fragments de phrase ? Des mots, des points de vue, des regards différents et qui se croisent, pour dire ce que nous savons de l'écrit. Douze auteurs se sont réunis autour de cette même question, pour partager à plume ouverte à la fois le peu et le tout ce de que nous croyons en savoir.
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 3
Tags :
EAN13 : 9782140006043
Nombre de pages : 156
Prix de location à la page : 0,0090€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Françoise Neveu
Sous la direction deFrançoise Neveu
Que savons-nous de l’écrit ? § 95 mots
Que savons-nous de l’écrit ?
Collection ÉCLA(T) dirigée par Françoise Neveu Recherches et productions didactiques autour du travail de l'écriture issues du laboratoire ÉCLA(T) - laboratoire de (travail de) l'écriture. Déjà parus Françoise NEVEU,Atelier d’écriture ? Le tour de la question en 90 points, 2012.
Sous la direction de Françoise Neveu Que savons-nous de l’écrit ?
95 mots
www.textes.net
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08120-5 EAN : 9782343081205
INTRODUCTION
Dans un ouvrage en co-écriture
À un moment où l’écrit disparait, nous n’avons jamais autant écrit. Alors ? Parlons-nous de la même chose dans ces deux fragments de phrase ? Que savons-nous de ce terme, « l’écrit », cette expression de l’écriture en travail, selon que nous sommes philosophe, enseignant, chercheur de gravures de bergers, romancier, avocat, médecin, voyante, typographe… ? Inviter « l’écrit » en 95 mots, 95 entrées présentées par ordre alphabétique, chacun défini en 1 feuillet (1500 signes), 2 feuillets maxi. Le territoire de l’écrit ne se laisse pas résoudre par un lexique. Le mot « écrit » lui-même, désigne tout à la fois l’état dans lequel se trouve le contenu d’un message sur un support (écrit), l’acte d’élaboration de ce contenu (écrire), la forme extérieure de cet état (tracé), les signes et étapes de son élaboration avant d’être un texte (écriture en travail).
7
En côtoyant les regards croisés de 12 auteurs, donner visage, « envisager » l’expérience de la traver-sée de l’écrit dans cette liberté, cette diversité. Ces entrées sont des expressions, des paroles, des on dit, des images. Ils peuvent être essentiels ou anec-dotiques, théoriques ou pratico-pratiques, intemporels ou contextuels, universels ou quotidiens, graves ou légers. Parler d’écrit, c’est tout autant parler de l’expérience intime de sa traversée que de son trajet lui-même, ainsi que de sa forme telle qu’elle apparait aux yeux d’autrui. C’est interroger fondamentalement ce qui se trans-met de soi par cet acte même. Un doublon se prépare sur le même principe : « Que savons-nous de la lecture ? »
8
AUTEURS CONTRIBUTEURS
Camille BEURDELEY, dirigeante d’entreprise Rémy BLOCH, directeur de projets – dévelop-pement rural CÉLIA, voyante Marc COMBIER, photographe Thierry GOUTTENÈGRE, graphiste, typographe, designer, scénographe Vincent LABRUNIE, professeur des Écoles Jean-François LETAVERNIER, des gravures de bergers Stéphanie LEVIEUX, enseignante Pierre LEVY, philosophe Françoise NEVEU, artiste – nom d’artiste Grialey Marie NOE, webmarketeuse Frédérique TOUDOIRE-SURLAPIERRE, essayiste
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.