Recueil de Voyages et de Mémoires publié de la Société de Geographie

De
Publié par

liiiii iiii
12 a
")
J5 8.
c
^H
RECUEIL
DE
VOYAGES ET DE MEMOIRES.
U
^
I I
I
f '"
—«—-—
RECUEIL
DE
VOYAGES ET DE MEMOIRES,
PUBLIÉ
y
rT•

^
i.^<:x^i*-<7
PAR LA SOCIÉTÉ DE GÉOGRAPHIE.
TOME PREMIER.
DE L'IMPRIMERIE D'ÉVERAT, RUE DU CADRAN
MDCCCXXIV.
,
N-
i6.
AVANT -PROPOS.
En
publiant la première partie de son Recueil de
,
Voyages
les
et
de
Mémoires
la Société
de Géographie doit exposer
vues qui ca-
ractérisent la nature de cette Collection.
je
Organe de
ses intentions,
ici
me
trouve heureux de pouvoir dire qu'en répétant
quel-
ques-unes des idées que j'avais émises, dans diverses propositions
relatives à cet objet
,
je
ne
fais
que résumer l'opinion devenue
aussi distingués.
générale dans une réunion
d'hommes
La Géographie embrasse
de montagnes sauvages
et
les sujets les plus intcressans et les
ma-
tières les plus arides. Elle est l'image
du globe terrestre
,
,
semé
de plaines riantes
douces
partagé en déserts
et en pays cultivés. Ici l'imagination et le sentiment
les
éprouvent
rai-
émotions
les plus vives et les plus
;

,
,
une froide
son s'ouvre péniblement des routes épineuses
jours ingrates.
mais non pas tou-
De
là le
sort
si
différent des ouvrages qu'on publie sur la géo-
graphie. Si quelquefois les agrémens, réunis au savoir, ...
Publié le : mardi 11 janvier 2011
Lecture(s) : 63
Nombre de pages : 636
Voir plus Voir moins
liiiii iiii 12 a ") J5 8. c ^H RECUEIL DE VOYAGES ET DE MEMOIRES. U ^ I I I f '" —«—-— RECUEIL DE VOYAGES ET DE MEMOIRES, PUBLIÉ y rT• — ^ i.^<:x^i*-<7 PAR LA SOCIÉTÉ DE GÉOGRAPHIE. TOME PREMIER. DE L'IMPRIMERIE D'ÉVERAT, RUE DU CADRAN MDCCCXXIV. , N- i6. AVANT -PROPOS. En publiant la première partie de son Recueil de , Voyages les et de Mémoires la Société de Géographie doit exposer vues qui ca- ractérisent la nature de cette Collection. je Organe de ses intentions, ici me trouve heureux de pouvoir dire qu'en répétant quel- ques-unes des idées que j'avais émises, dans diverses propositions relatives à cet objet , je ne fais que résumer l'opinion devenue aussi distingués. générale dans une réunion d'hommes La Géographie embrasse de montagnes sauvages et les sujets les plus intcressans et les ma- tières les plus arides. Elle est l'image du globe terrestre , , semé de plaines riantes douces partagé en déserts et en pays cultivés. Ici l'imagination et le sentiment les éprouvent rai- émotions les plus vives et les plus ; là , , une froide son s'ouvre péniblement des routes épineuses jours ingrates. mais non pas tou- De là le sort si différent des ouvrages qu'on publie sur la géo- graphie. Si quelquefois les agrémens, réunis au savoir, assurent un succès mérité , plus souvent la multitude prodigue ses suf- frages à des productions très-frivoles, tandis que des travaux im- portans ne trouvent pas scientifique n'en même un éditeur, parce que leur nature promet pas un débit proportionné aux dépenses considérables qu'ils nécessiteraient. Remédier à ces inconvéniens était naturellement un des plus nobles buts de la Société de Géographie. C'est pour protéger, pour A u encourager les entreprises au-dessus des forces d'un individu , que les associations sont nécessaires, etmcmc indispensables. En géo- graphie, ce sont les voyages lointains, l'impression des écrits scientifiques et la gravure des cartes à grand point , qui exigent de fortes dépenses, et qui demandent des secours extraordinaires. Les hommes éclairés et bienveillans qui ont contribué à former notre Société , voient aujourd'hui dans le commencement de la publi- cation du Recueil des T^ojages et des Mémoires, un premier résultat de la protection qu'ils accordent aux sciences géographiques. Mais comme cette première partie du Recueil , se trouve , remplie par un seul morceau d'une nature tout-à-fait spéciale nous avons cru devoir indiquer ici tous les genres de travaux qui pourront entrer dans les volumes suivans et développer les prin, cipes qui doivent présider à leur rédaction. Augmenter la somme des connaissances positives , , soit par l'ob- servation personnelle des faits nouveaux soit par la discussion ; des observations antérieures , dûment vérifiées , tel doit être le caractère général de toute publication d'écrits la faite au nom de Société de Géographie. Ce principe va droit au fond des choses il n'exclut aucune forme d'ouvrage il ne repousse aucun genre de travail, aucune méthode de recherche, aucun mode de publication; il n'exclut que le faux il ne repousse que l'inutile il promet les encoura; ; ; ; gemens de la Société à tout ce qui peut contribuer aux progrès de la science. Les travaux, spécialement propres à entrer dans notre Recueil, se divisent et les les naturellement en deux grandes classes les , les Relations ; Mémoires; , premières , fruit du courage des voyageurs les seconds fruit de l'étude des savans. Tous la deux , ils ont lui titre à la bienveillance de Soc i( te de Géographie dès que leur
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.