Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Aventures d'un petit oiseau

De
74 pages

Je suis née sur les hauteurs de Sainte-Geneviève, au coin de la deuxième fenêtre à droite de la façade nord de la Bibliothèque de ce nom, où ma famille avait, de père en fils, établi son nid. Je suis donc Parisienne, et j’avoue que je ressens quelque orgueil de ma nationalité. Quant à mon nom, mes parents me donnèrent celui de Bziribzi qui, en gazouillis ou langage d’hirondelle, veut dire Vole-au-vent. C’était, sans doute, une allusion à la grâce et à la légèreté dont je fis montre, paraît-il, dans mes premiers essais de navigation aérienne.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Illustration

À propos de Collection XIX

Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…

Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIXe, les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.

Illustration

Gaston de Chaumont

Aventures d'un petit oiseau

Traduit du gazouillis

I

L’ENFANCE DE BZIRIBZI

Je suis née sur les hauteurs de Sainte-Geneviève, au coin de la deuxième fenêtre à droite de la façade nord de la Bibliothèque de ce nom, où ma famille avait, de père en fils, établi son nid. Je suis donc Parisienne, et j’avoue que je ressens quelque orgueil de ma nationalité. Quant à mon nom, mes parents me donnèrent celui de Bziribzi qui, en gazouillis ou langage d’hirondelle, veut dire Vole-au-vent. C’était, sans doute, une allusion à la grâce et à la légèreté dont je fis montre, paraît-il, dans mes premiers essais de navigation aérienne.

Depuis ce temps, j’ai traversé bien des mers, vu bien des pays ; mais je n’ai gardé au fond du cœur aucun souvenir plus cher que celui de mon enfance et de ma jeunesse passées à Paris.

Je revois encore notre bon vieux nid de famille où, avec mes quatre frères et sœurs, j’ouvris pour la première fois les yeux aux gais rayons d’un soleil de mai. On y était si bien, si chaudement, dans ce vieux nid, grâce à la sollicitude de nos bons parents !

C’était une véritable bâtisse, élégamment façonnée, solidement construite, aux parois bien sèches, et sans aucune aspérité qui pût nous blesser. A l’envi mon grand-père et ma grand’mère avaient amassé, pour l’édifier, du duvet, de la laine, des brins de foin et de paille ; le tout avait été mêlé, puis pétri avec une espèce de ciment fait de terre gâchée qu’ils travaillaient avec leur bec, en guise de truelle.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin