Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Aventures en courrier express

De
210 pages
De retour des USA, Charles Davidyan, journaliste, rentre sur Bruxelles. Durant le vol Chicago-Bruxelles, il fera la connaissance de son voisin de siège, ex cadre logisticien devenu, simple coursier. Un homme atypique et aventurier à sa façon. Dans son quatrième livre, l'auteur aborde, sous forme d'interview, les aventures et tribulations d'un chauffeur. Le récit s'achève sur une longue réflexion philosophique sur le temps consacré à la retraite envisagée comme un autre voyage.
Voir plus Voir moins
9HSMIKG*badabh+
Damien de Failly
Aventuresen courrier express Tribulations d’un coursier
AVENTURES EN COURRIER EXPRESS
Image de couverture : Photos de l’auteur, montage de Marie Tellier.
D/2016/4910/45
©Academia – L’Harmattan s.a. Grand’Place 29 B-1348 Louvain-la-Neuve
ISBN : 978-2-8061-0301-7
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous pays sans l’auto-risation de l’au-teur ou de ses ayants droit.
www.editions-academia.be
Damien de Failly
AVENTURES EN COURRIER EXPRESS
plein d’aventures et d’expériences.
Lorsque tu mettras le cap sur Ithaque, fais de sorte que ton voyage soit long, 1 plein d’aventures et d’expériences.
1 Ithaque,Constantin Cavafy, 1911, Poème traduit par M. Yourcenar.
Au salon VIP  Charles Davidyan, journalistefree-lance, revient d’un reportage sur la campagne électorale des démocrates amé-ricains et rentre à Bruxelles où se trouve son bureau de correspondant de presse internationale. Dans l’attente de l’embarquement pour sa destina-tion, il occupe un fauteuil dans le salonVIPde l’aéroport de Chicago. Plusieurs passagers sont dans le même cas. Les uns lisent, d’autres bavardent. Quant à lui, il prend patience et observe. Aucun signe ne présage la suite de son voyage.  Cependant, il y a dans nos vies des moments décon-certants, des rencontres fortuites, qui pourraient être banales, sans intérêt même, et qui se révèlent fécondes. Le journaliste Davidyan ignore qu’une pièce s’écrit à son insu par le jeu des hasards. Ce voyage sera pour lui l’oc-casion de la rencontre étonnante d’un personnage atypique, aristocrate, ancien cadre logisticien devenu, par la force des choses, simple messager.
7
C h i c a g o O’Hare, International AirportCela fait deux heures que j’attends mon départ dans ce salonVIPd’O’Hare. Outre le bar et un buffet, un écran avec les horaires que chacun suit d’un regard distrait con-currence une télé qui émet en boucle les nouvelles du jour made byCNN. Je passe de l’un à l’autre, mais ce sont les informations sur le trafic aérien qui m’intéressent priori-tairement afin d’y repérer le vol vers Bruxelles. Ayant feuilleté les nombreux illustrés économiques et commerciaux vantant les qualités de divers produits préten-dument extraordinaires, il ne me reste plus qu’à me plonger dans une étudedu milieu et observer les gens alentour. L’un d’eux m’intrigue.Il porte un sac à dos d’alpiniste,une veste de grosse toile, unbuffercou et comme pantalon des au knickers autri-chiens. De longues chaussettes moulent ses jambes et ses chaussures semblent ne pas avoir été cirées depuis plusieurs mois. Contrairement aux autres passagers en attente, cadres et hommes d’affaires bien habillés et cravatés, attaché-case aux pieds, celui-ci est tout l’inverse. Grand de taille et d’allure sportive, il ne cesse de pi-corer au buffet exposé, comme s’il n’avait plus mangé à sa faim depuis une semaine. Son attitude est atypique et offre un contraste dans ce milieu feutré de décideurs pianotant leur tablette. Ma curiosité journalistique s’éveille. Qu’est-ce qu’il peut bien faire ici parmi les élites de la société des affaires ?  La grille des départs se déroule de minute en minuteet, afin dene pas devoir courir, je quitte le salon pour me
9