Bravoure

De
Publié par

Au début de l'été 1816 – un été pourri –, le hasard réunit au bord du lac de Genève Lord Byron, son médecin Polidori, Percy Bysshe Shelley et sa femme Mary. Pour divertir la compagnie, Byron proposa que chacun écrivît un récit terrifiant. Ce pari, une série de conversations nocturnes et un cauchemar inspirèrent à Mary Shelley son roman Frankenstein.
Cette anecdote d'histoire littéraire, et un jeu de société dont les règles se trouvent exposées à la page 130, forment le point de départ de Bravoure. Pour connaître le point d'arrivée, le mieux est encore de retourner le livre et de commencer à la première page.
Publié le : mercredi 10 septembre 2014
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782846829601
Nombre de pages : 324
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Bravoure
DU
MÊME
AUTEUR
WERNERHERZOG,Edilig,1982. L'AMIEDUJAGUAR,Flammarion,1983.
EmmanuelCarrère
Bravoure
roman
P.O.L 26,rueJacob,Paris,6e
0P.O.L.éditeur,1984 ISBN2-86744-023-8
Précédantlemouvementdesoncorps,sonregard embrassesuccessivementlapénombrehumideducouloir ilvapénétreret,justeavantquelaportesereferme,le spectacledelaruequ'ilvientdequitter,dontlelourd battantdechênelesépareàprésent.Lamaisonn'abritant aucunmobilieretlui-mêmenepossédantplusrien,iln'a quesonproprepoidsàymouvoir,maisc'estassezpour l'épuisertoutpèsedavantageentrecesmursépais,à commencerparlaportedontilfranchitdeplusenplus rarementleseuil,chaquegestedemandeuneffort,comme silagravitéétaitmultipliée,l'attractiondelaterreplus impérieuseencetendroitprécisdeLondres. Parfois,àpeineentré,aulieudegravir,enretenant sonsoufflecourt,lavoléedemarchesquis'amorceaufond duboyauetleconduitàsapenderie,ils'agenouilledevant laporte,collesonœilàunefissurequ'ilarepérée,regarde au-dehors.Cesséancesdeguetluiplaisent,dumoinslui plaisaient-ellesaudébut,malgrél'étroitessedesonchamp devision.C'estencorelameilleuremanièrepourluide voirlemondesansêtrevu,sansqu'onluidemandedes'y mêler,d'ytenirsapartie. Tantqu'ilestdanslarue,àdécouvert,cettepartie consisteessentiellementàprévoirlesmodalitésdeson exclusionvolontaire,lesobstaclesquirisquentdel'empê-
cher.Arpentantlachausséeàquelquesmètresdelaporte, illuifauts'assurerquepersonneneleverralapousser, déplacerlaplanchequial'airclouéemaisenréaliténel'est paset,bienquelavenellesoitpeufréquentée,ilarrive qu'ildoivelalongerdeuxoutroisfois,danslesdeuxsens, parcequ'ilcroiseunpassantdevantsaretraiteetqu'ildoit donnerlechangeenpoursuivantsonchemin.Quand l'importuns'estéloigné,ilrevientsursespas,vérifieque personnen'estenvueniàportéed'oreilleet,enhâte, retirelaplanche,puislareplacetoutenpoussantle battant.Ilarriveaussiquelepassantsoittoujoursàson retour,lenezenl'air,entraindeconverseravecune personnedesaconnaissanceoumêmed'examinerla façade,évaluantlesdommages quedoitsubircette demeuredemaîtrelaisséeàl'abandon.Alors,illedépasse denouveau,évitantsonregard,craignantquel'autre trouvequelquechosedesuspectàsesalléesetvenues,àsa mineengénéral.Malgréseseffortspoursepersuaderque cecaractèresuspect,etparsuitecettesuspiciondupassant, n'existentquedanssonimagination,ilsentpesersurson épauleleregardencoredistrait,maisquinetarderapasà sefixer,àtransmettresonrapportaucerveauquidonnera l'alerte,avantquelui,Polidori,ait pudisparaître,se soustrairecommeondérobeunepièceàconvictionpour fairepiétineruneenquête.Toutenpressantlepas,ilse figurelesretombéesdecetteinformationsansimportance (unjeunehommevientderepasser,l'aircoupable,devant laported'unimmeublecondamné),sonvoyagedansles circonvolutionscérébralesdel'honnêtepromeneurbien sûr,pensecelui-ci,cethommeàl'aircoupablequivientde repassersansraisonapparente,flânepeut-être,commeje lefaismoi-même,maiscen'estpasun flâneur,ilparaît, c'estparadoxal,beaucouptropdisponiblepouravoirle loisirdeflâner.Non,cethommen'arienàfaire,maisilne flânepas.Ilsecache,trèsprobablement,ilredoutele commercedesessemblables,iln'a.d'autrerapportavec euxquesacraintedelesvoirstationnerdevantsonterrier, luiinterdisantd'entrer.Iln'estmêmepasexcluqu'unefois
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.