//img.uscri.be/pth/8ebb77dfcff03bf47d324c593804d3215cce3a2a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Cap au pire

De
64 pages
Traduit de l'anglais par Edith Fournier.
« Extraordinaire mise en mots, en littérature, de l’exténuation, l'œuvre de Samuel Beckett est ainsi, encore, paysage, attente et désir d’horizon. Lue sous cette lumière, elle ne peut plus, en aucune manière, être assimilée à la traduction imagée, ornée, romanesque pour tout dire, d’une pensée du désespoir, d’une morale mélancolique ou cynique élégamment balancée. Cap au pire est la traduction – la recréation faudrait-il écrire, tant la version française d’Edith Fournier est convaincante – d’un texte écrit en 1982 et publié l’année suivante, en anglais, sous le titre Worstward Ho.
Encore : premier mot du livre et de tout ce qu’écrit Beckett. Premier et aussi dernier mot, qui reste suspendu à la fin de la phrase, de la page ou du souffle, quand tout semble dit et que le langage, comme le sol, se dérobe, quand l’épuisement gagne, a gagné. À partir de cet encore, la langue cependant se délie, se reconstitue, quitte à nouveau ce port de silence qui n’est jamais le bon, apprend à nouveau, apprend à dire encore à partir de rien, ou de si peu... Un corps peut-être, d’abord, ou bien d’abord le lieu. Non. D’abord les deux. Et le langage reprend, se reprend, apprend à vouloir dire encore et ce corps et ce lieu...
Écoutez. Lisant, écoutez cette voix dénudée, ce chant très pur, comptine tout autant qu’épopée, ce chant qui est l’un des plus bouleversants encore de la littérature. » (Patrick Kéchichian, Le Monde)
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Extrait de la publicationExtrait de la publicationCAP AU PIRE
Extrait de la publicationOUVRAGES DE SAMUEL BECKETT
Romans et nouvelles
Bande et sarabande
Murphy
oWatt (“double”, n 48)
Premier amour
oMercier et Camier (“double”, n 38)
oMolloy (“double”, n 7)
oMalone meurt (“double”, n 30)
oL’Innommable n 31)
Nouvelles (L’expulsé, Le calmant, La fin) et Textes pour rien
L’Image
Comment c’est
Têtes-mortes (D’un ouvrage abandonné, Assez, Imagination morte imaginez,
Bing, Sans)
Le Dépeupleur
Pour finir encore et autres foirades (Au loin un oiseau, Se voir, Immobile,
Lafalaise, Plafond, ni l’un ni l’autre)
Compagnie
Mal vu mal dit
Cap au pire
Soubresauts
Poèmes
Les Os d’Écho
Poèmes, suivi de Mirlitonnades
Essais
Proust
Le Monde et le pantalon, suivi de Peintres de l’empêchement
Trois dialogues
Théâtre, télévision et radio
Eleutheria
En attendant Godot
Fin de partie
Tous ceux qui tombent
La Dernière bande, suivi de Cendres
Oh les beaux jours, suivi de Pas moi
Comédie et actes divers (Va-et-vient, Cascando, Paroles et musique, Dis Joe,
Acte sans paroles I, Acte sans paroles II, Film, Souffle)
Pas, suivi de Quatre esquisses (Fragment de théâtre I, Fragment de théâtre II,
Pochade radiophonique, Esquisse radiophonique)
Catastrophe et autres dramaticules (Cette fois, Solo, Berceuse,
Impromptu d’Ohio, Quoi où)
Quad et autres pièces pour la télévision (Trio du Fantôme, ... que nuages...,
Nacht und Träume), suivi de L’épuisé par Gilles Deleuze
Extrait de la publicationSAMUEL BECKETT
CAP AU PIRE
Traduitdel’anglaisparEdithFournier
LES ÉDITIONS DE MINUIT
Extrait de la publicationWorstward Ho, écrit en 1982, a été publié en 1983
par Calder, Londres et Grove Press, New York.
1991 by LES ÉDITIONS DE MINUIT
7, rue Bernard-Palissy, 75006 Paris
www.leseditionsdeminuit.fr
En application des articles L.122-10 à L.122-12 du Code de la propriété
intellectuelle, toute reproduction à usage collectif par photocopie,
intégralement ou partiellement, du présent ouvrage est interdite sans autorisation du
Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC, 20, rue des
GrandsAugustins, 75006 Paris). Toute autre forme de reproduction, intégrale ou
partielle, est également interdite sans autorisation de l’éditeur.
Extrait de la publicationEncore. Dire encore. Soit dit
encore. Tant mal que pis encore.
Jusqu’àplusmècheencore.Soitdit
plus mèche encore.
Dire pour soit dit. Mal dit. Dire
désormais pour soit mal dit.
Dire un corps. Où nul. Nul
esprit. Ça au moins. Un lieu. Où
nul. Pour le corps. Où être. Où
bouger. D’où sortir. Où retourner.
Non. Nulle sortie. Nul retour.
Rien que là. Rester là. Là encore.
Sans bouger.
7
Extrait de la publicationTout jadis. Jamais rien d’autre.
D’essayé. De raté. N’importe.
Essayer encore. Rater encore. Rater
mieux.
D’abord le corps. Non. D’abord
le lieu. Non. D’abord les deux.
Tantôt l’un ou l’autre. Tantôt
l’autre ou l’un. Dégoûté de l’un
essayer l’autre. de l’autre
retour au dégoût de l’un. Encore et
encore. Tant mal que pis encore.
Jusqu’au dégoût des deux. Vomir
et partir. Là où ni l’un ni l’autre.
Jusqu’au dégoût de là. Vomir et
revenir. Le corps encore. Où nul.
Le lieu encore. Où nul. Essayer
encore. Rater encore. Rater mieux Ou mieux plus mal. Rater
8
Extrait de la publicationplus mal encore. Encore plus mal
encore. Jusqu’à être dégoûté pour
de bon. Vomir pour de bon. Partir
pour de bon. Là où ni l’un ni
l’autre pour de bon. Une bonne
fois pour toutes pour de bon.
Il est debout. Quoi? Oui. Le
dire debout. Forcé à la fin à se
mettre et tenir debout. Dire des os.
Nul os mais dire des os. Dire un
sol. Nul sol mais dire un sol. Pour
pouvoir dire douleur. Nul esprit et
douleur? Dire oui pour que les os
puissent tant lui douloir que plus
qu’à se mettre debout. Tant mal
que pis se mettre et tenir debout.
Ou mieux plus mal des restes. Dire
des restes d’esprit où nul aux fins
de la douleur. Douleur des os telle
9
Extrait de la publicationque plus qu’à se mettre debout.
Tant mal que pis s’y mettre. Tant
mal que pis y tenir. Restes d’esprit
où nul aux fins de la douleur. Ici
des os. D’autres exemples au
besoin. De douleur. De comment
soulagée. De comment variée.
Tout jadis. Jamais rien d’autre.
Mais jamais tant raté. Plus mal
raté. En faisant attention jamais
plus mal raté.
Pénombre obscure source pas
su. Savoir le minimum. Ne rien
savoir non. Serait trop beau. Tout
au plus le minime minimum.
L’imminimisable minime
minimum.
10
Extrait de la publicationPlus qu’à se mettre debout.
Tant mal que pis se et tenir
debout. Tant mal que pis y tenir.
Ça ou crier. Le cri si long à venir.
Non. Nul cri. Douleur
simplement. Debout simplement. Fut un
temps où essayer comment.
Essayer voir. Essayer dire. Comment
d’abord il gisait. Puis tant mal que
pis s’agenouillait. Peu à peu.
Jusqu’à ce que debout enfin. Plus
maintenant. Rater mieux plus mal
Un autre. Dire un autre. Tête
inclinée sur mains atrophiées.
Occiput au zénith. Yeux clos.
Siège de tout. Germe de tout.
Nul avenir là. Hélas si.
11
Extrait de la publication














Cette édition électronique du livre
Cap au pire de Samuel Beckett
a été réalisée le 20 septembre 2012
par les Éditions de Minuit
à partir de l ’édition papier du même ouvrage
(ISBN : 9782707313966).

© 2012 by LES ÉDITIONS DE MINUIT
pour la présente édition électronique.
www.leseditionsdeminuit.fr
ISBN : 9782707325631

Extrait de la publication