Catalogue de tableaux... qui composaient le cabinet et l'atelier de M. Blondel,... Vente 12 déc. 1853... / [expert] Defer

Publié par

Maulde et Renou (Paris). 1853. Blondel, Merry-Joseph (1781-1853) -- Collections d'art. 28 p. ; 21 cm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : samedi 1 janvier 1853
Lecture(s) : 11
Source : BnF/Gallica
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 30
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

CATALOGUE
t'K
TAIltJIAUX
ÉTUDES PEINTES
t:.qut. ÉbnuphM, Dmitlnii, F.Hfmnpr*.
Reriiellia. Iilmii à Figure~,
Mf.nnqui!'. Boilns à mute. Gïiovahtr. Pl'tir:,. ?h$/.
QUI COMPOSAIENT LE CABINSET à L'ATEIIEK
DE M. IU.O\l>KI,
l'eintri' d'histoire1, Mmilire de I Institut, Chevalier de I»
d'Ilunnenr, l'rnft'Mriir ;i l'finoli' InipiTi ilc dps llc;iu\-\r1«,
HUIT ~1 1.lr MU* 1,1 Kl
\hv\ MÙVc v\ï *0\\ Mm,
HOTEL DES ŒMMUÛSiimS-IPlIiailina,
RUE DROUOT, N. 2,
S.tU'))t) .'):)):<. ,
LE 1UNOI 12, MAR III 13 nÉCEMBHF 1853,
Par le ministère de M" DM'M<M'Q. Commissaire-Priseur.
rue de la Grange-Batelière, 12,
Assisté de M. DEFER, Expert, quai Voltaire, ':i!I.
ilhei Irsqttfh sr ilixlribnr le iirttrni l'nltilmiur
aapQBUvaifU MBIAII$9*
Le Dimanche 11 décembre, Il.. midi à quatre heures.
-, , .( ¡.
PARIS
MAULDE & RENOU
IMrnlMIVIUI DE LA COMPAGNIE 1»E5 coMMisMWM-rimnms
Rue île Klvnli, lli.
1853 -
CATALOGUE
DE
TAILIAII
ÉTUDES PEINTES
KiqutMei, icbamobes, DêMlM, W«ti—>—,
RMIMIII, Livrci h Flfur**,
Mannequin, Bcites à couleurs. Chevalets. Plâtres. etc. etc.,
qui COMPOSAIENT LE Cali lin à t-amiu
DE M. BLONDEL,
Ptlnire d'histoire. Membre de l'Iniiltat, Chevaller de la Uflon
d'Honneur, Professeur 811 t'teoto Impériale des Beaux-Arts,
DONT M VBimi AIIU LINU
"-e IU\\t de son dicto,
HOTEL 11111 «®BninMMBBiMPiaaiii»»i,
RUE DROUOT, N. 2,
Salle da 1er diqe.
LE LUNDI 12, MARDI 13 DÉCIMBR1 1883,
Par le ministère de M* MMISOC* Comnlaaalre-Prlaevr,
rue de la Grange-BaUllère, 12,
Assisté de M. MHMtt, ~Klpert, quai Voltaire, 21,
Ct« («ttMtt se H*trihu le prémi Ctttaltçiu.
cc.
«X»M«PNt mu«»«
Le Dtmaaeke il décembre, de ntdt h quatre heures.
----+0 -0-
PARIS
MAULDE & RENOU
IHPRIMIUM M LA OOHPAONII DES COiniISSAIRIS-tRtaaORS
Rue da (Uvoll, 114.
1853
ORDRE DE VACATION
1re VACATION.
Les objets d'atelier, les dessins et tableaux de M. Blondel, et
tableaux de divers maîtres, du n° 1 au 11e 428, et 255
à 265.
i( VACATION.
Dessins de divers maîtres, estampes encadrées et en feuilles,
et livres à ~figures du n° 128 à 254.
cu: n.)
CONDITIONS DE LA VENTE.
Elle sera faite au comptant.
Les acquéreurs paieront, en sus des adjudications,
5 centimes par franc, applicables aux frais.
AVANT-PROPOS.
M. MERRY-JOSEPH BLONDEL, peintre d'histoire, chevalier
de IR Légion d'Honneur, membre de l'Institut, professeur à
l'Ecule impériale des beaux arts.
« Elève du baron Regnault, il avait obtenu le grand prix
de Rome en 1803, et il a rempli ce long espace d'un
demi siècle d'ouvrages qui conserveront éternellement son
nom. Nos musées, nos palais, nos églises étalent des pages
brillantes de son pinceau. Le Luxembourg, le Louvre, Ver-
sailles, Fontainebleau, témoignent de la variété, de la fécon-
dité de son talent, et sa main septuagénaire ne se montrait
pas défaillante sous cette voûte de Saint-Thomas-d'Aquin,
qui devait être son dernier ouvrage, et qui tout à l'heure en-
core faisait luire à nos yeux un rayon de gloire sur ses funé-
railles : heureux du moins, dans une carrière si vaste, et
si bien remplie de n'avoir laissé rien d'inachevé, rien qui
ne fût digne de son talent, et d'avoir tant produit sans se
survivre à lui-même !
« Aux qualités qui forment le peintre habile, M. Blondel joi-
gnait les dons de l'esprit et du cœur, qui rendent l'artiste ai-
mable. A l'Ecole qui le comptait parmi ses professeurs,
comme à l'Académie qui s'honorait do le posséder parmi ses
membres, on ne vit jamais on défaut ni la justesse de son es-
prit, ni la sûreté de son goût, en même temps que, par la
douceur et l'aménité de son caractère, Il se conciliait toutes
les affections. Et ce sont aussi ces qualités de l'homme qui
rehaussaient le mérite de l'artiste, et qui nous rendaient
M. Blondel si cher, ce sont ces vertus si précieuses et si rares
que nous regrettons si amèrement aujourd'hui, et qui font
pour chacun de nous un deuil personnel du deuil public de
l'art et de l'Académie. (Extrait du discours de M. Raoul Ro-
chette, secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts, pro-
noncé aux funérailles de M. Blondel, le 13 juin 1858.
DÉSIGNATION
2)128 VUNUItflS.
——~e~.-<——
tablem, lqdm et ibitokN, par 1. Btaitl.
1 - La Mort d'Hyacinthe, beau et grand tableau peint
à Rome.
2 — Anacréon écrivant ses poésies. Demi-figure.
3 — L'Espérance et la Charité. Deux tableaux en
pendant.
4 — Saint Jean écrivant son Apocalypse. Demi-fi-
gure.
5 — Saint Paul. Demi-figure.
6 — Judith, avant de mettre à mort Hnlopbeme, forti-
fie son courage par la prière. Tableau exposé
an salon de 1843.
- 5 -
7 - Diane, sur son char, est'entourée de ~Zéphyres qui
cherchent A la dérober au regard des mortels.
Salon de 1822.
Ce sujet a été reproduit dans le milieu du plafond du
salon do Diane au château de Fontainebleau
8 - La France, ou milieu des rois législateurs et des
jurisconsultes, reçoit la charte constituante de
1814.
Esquisse du plafond et des voussures de l'une des salles
du palais du Louvre.
9 - Deux études, Henri IV et Louis XIV, pour le
même plafond.
10 — La Vérité nue, assise et tenant un miroir. Etude
pour nn plafond du Louvre.
Il - Etude de Bélisaire.
12 - Sujet allégorique à Napoléon.
13 - Napoléon. Esquisse pour le tableau précédent.
H - La France et l'Angleterre délivrant ~la Grèce à
Navarin. Esquisse d'un phfond du Louvre.
15 - Le Temps. Esquisse pour unptatbnddn Louvre.
16 — Etude pour le plafond de Diane, à Fontainebleau.
Elquiue.
17 — Saint flcch visitant les pestiférés. Esquisse pour
un tableau.
18 — Costumes grecs.
19 - Femme de Carrare. Rome, 1839. Femme de
Netluno.
20 "'- Quatre études, d'après nature, de costumes de
femmes romaines et pifferari.
21 - Tête de femme italienne.
— 0 —
22 — Tête de jeune fille de Frascali.
23 — Tête d'une muse.
24 — Tète de jeune fille italienne.
25 — Le triomphe de la religion sur l'athéisme. Es-
quisse.
26 — Saint Vincent de Paul délivrant les prisonniers.
Esquisse.
27 — Quatre esquisses d'enfants jouant avec divers ani-
maux, exécuté en dessus de porte au château
de M. ***.
27 bis. Sainte Elisabeth, reiue de Hongrie, déposant sa
couronne au pied du Christ. Esquisse du ta-
bleau exécuté pour l'église Sainte-Elisabeth, à
Paris.
28 — Les Forges de Vulcain. Esquisse.
29 — Mort de Socrate. Esquisse.
30 - Composition allégorique, réunion des personna-
ges célèbres de l'antiquité. Esquisse.
31 - Sujet de l'histoire grecque, composition d'un
grand nombre de ligures. Esquisse.
32 Charles-le-Mauvaia, roi de Navare, implorant
son pardon de Jean II, roi de France. Es-
quisse, plus le dessin première pensée du
même sujet. Le tableau est à Trianon.
33 - Episode de la bataille de Nicopolis. Bajazet, le
lendemain de sa victoire, parcourt le champ
de bataille pour y chercher le corps du roi de
Hongrie. Esquisse.
34 - Mort d'Epitminondas. Esquisse.
- 1 -
35 — Scène des croisades. Blondel, 1843.
36 — Supplice d'une vesiale. Esquisse.
37 - Etude pour le plafond du Louvre, représentant
Éole déchntnant les vents contre la flotte
Troyenne.
38 - Sujet d'Archimède. Deux esquisses.
39 - L'Arche sainte, saint Louis recevant le viatique.
Deux esquisses, la première exécutée à fresque
A l'église Saint-Thomas-d'Aquin,
40 — La reine Blanche délivrant des prisonniers.
Esquisse terminée pour un tableau non exé-
cuté.
41 — La reine Blanche. Esquisse 1820.
Autre esquisse du même sujet.
41 bis. Ébauche d'un grand tableau de la reine Blanche
délivrant les prisonniers.
42 — Esquisse pour un tableau allégorique à lit révolu-
tion de 1830. La Vérité tenant la Charte.
43 — La dispute de Minerve et de Neplune au sujet
d'Athènes. Esquisse du plafond du Lotivre.
44 — Etude d'un chevalier du temps des croisades, et
étude de chevaux. Deux esquisses.
45 — Un chevalier sur les remparts d'un château fort.
Esquisse.
46 — Jeune homme étouffé par un serpent. Esquisse.
47 — Cérès apprenant l'agriculture à Triptolême, deux
figures, Esquisse.
Grand tableau non terminé de In même l'omposi-
tion.
-8 -
48 — Etude do berger grec.
49 — Ebauche du portrait de M. Percier, architecte.
50 — Sapho improvisant. Esquisse. Trois autres es-
quisses du même sujet et de la mort de Sapho.
51 — Esquisse du plafond et des pendentifs de la cou-
polo du chœur de St-Thoinas-d'Aquin.
52 — Etudes de têtes pour les pendentifs et la coupole
dans léglise St-Thomas-d'Aquin.
52 bis. Huit études de têtes; plusieurs pour la coupole
de St-Thoma-d'Aquin.
t)3 - Six études de têtes.
51 - Etude de prisounier mourant.
55 — Etude de femme mourante pour le tableau de Zé-
nobie. Etude de femme avec diadème.
56 — Etudes de têtes pour le tableau de Ptolemaïs et
deux études d'hommes cuirassés.
57 — Sept esquisses, têtes de vieillard, sujets divers,
portraits, études de main, etc., etc.
58 — Deux fixés médaillons, vue du Vésuve et vue de
Suisse.
59 — Vues du Vésuve, vues de Rome, études de pay-
sages, d'animaux, de plantes, etc., quinse et-
quisses.
Cet article sera divisé.
- Il -
Études par 1. Blondel, d'après divers Maîtres.
60 — Etude de Possédé, d'après le Dominiquin.
61 - Saint Jérôme et deux Anges, d'après un tableau
de la galerie de M. D. UOUllenu, à Avignon.
62 - Deux études, d'après le jugement dernier de
Michel-Ange.
63 — La Cène, esquisse d'après la peinture de Raphaël
au Vatican.
64 — Moïse sauvé des eaux, esquisse d'après N. Pous-
sin.
65 — Président Richnrdot, esquisse d'après le tableau
de Rubens nu Musée du Louvre.
66 — Apothéose d'Henri IV, esquisse d'après Rubens.
Musée du Louvre.
66 bis. le Temps découvrant la Vérité, esquisse d'a près
Rubens. Musée du Louvre.
67 — Charles Ier esquisse d'après Vau Dyck Musée du
Louvre.
68 — Fragment de la peste de Jaffa, esquisse d'après
Gros.
Dessins par M. Blondel.
69 -. Etudes pour le plafond d'Eole au Louvre, et pour
la chapelle des morts A Notre-Dame-de-Lo-
rette. Cinq dessins.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.