//img.uscri.be/pth/c6781c19362445674f803753febde0cdbee781b7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,39 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

Chanteurs pour dames

6 pages
Chanteurs pour dames leurs vies et leurs carrières ont été étroitement mêlées. retour sur les cinquante ans de chansons de serge lama et enrico macias. QUITTE A LEUR CONSACRER une soirée pour célébrer leurs cinquante ans de carrière, il aurait été souhaitable que Mireille Dumas réunisse vraiment Enrico Macias et Serge Lama. Un dialogue-vérité entre ces deux grandes figures populaires aurait passionné les téléspectateurs. A défaut, deux portraits croisés (comme annoncé dans la présentation écrite de l'émission) à grand renfort d'images d'archives auraient pu les intéresser. Ils devront se contenter d'un programme bizarroïde, qui laisse tantôt la parole à l'un, tantôt à l'autre, et ainsi de suite. Finalement, on n'en apprend pas tellement ni sur l'un ni sur l'autre. Ah si, quand même: ils n'ont pas été très fidèles à leurs épouses - et ça, c'est pas bien. Accidents de voiture L'émission débute sur un fait-divers qui les lie et que beaucoup ont oublié. Le drame s'est produit à l'été 1965, le 12 août plus précisément. Dans la voiture pliée, ils étaient trois. Serge Lama, chanteur débutant en tournée. Liliane Benelli, la pianiste accompagnatrice de Barbara, une jeune femme longiligne, au teint pâle, aux yeux de biche soulignés à coups de crayon noir. Serge Lama en était très épris et réciproquement: « C'était la première passion de ma vie », confesse-t-il au docteur Mireille Dumas. Au volant, le régisseur de la tournée, Jean- Claude Ghrenassia, le frère cadet d'Enrico Macias.
Voir plus Voir moins
Chanteurs pour dames

Leurs vies et leurs carrières ont été étroitement mêlées. Retour sur les cinquante ans de chansons de Serge Lama et Enrico Macias.

QUITTE A LEUR CONSACRER une soirée pour célébrer leurs cinquante ans de carrière, il aurait été souhaitable que Mireille Dumas réunisse vraiment Enrico Macias et Serge Lama. Un dialogue-vérité entre ces deux grandes figures populaires aurait passionné les téléspectateurs. A défaut, deux portraits croisés (comme annoncé dans la présentation écrite de l'émission) à grand renfort d'images d'archives auraient pu les intéresser. Ils devront se contenter d'un programme bizarroïde, qui laisse tantôt la parole à l'un, tantôt à l'autre, et ainsi de suite. Finalement, on n'en apprend pas tellement ni sur l'un ni sur l'autre. Ah si, quand même: ils n'ont pas été très fidèles à leurs épouses - et ça, c'est pas bien.