Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 14,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Citédemémoire
DUMÊMEAUTEUR LeJeud'enfant LAMISEENSCÈNE(GFFlammarion). LEMAINTIENDEL'ORDRE(Flammarion). ÉTÉINDIEN(Flammarion). L'ÉCHECDENOLAN(Flammarion). LAVIESUREPSILON(Flammarion). ENIGMA(P.O.L). OUROUVINGTANSAPRÈSreparaîtrechezP.O.L). FuzzySETSreparaîtrechezP.O.L).
MARRAKCHMEDINE(Flammarion). MONDOUBLEÀMALACCA(Flammarion). UNEHISTOIREILLISIBLE(Flammarion). DÉCONNECTION(Flammarion). FEUILLETON(Julliard). TRUQUAGEENAMONT(Flammarion). OUTBACKOUL'ARRIÈRE-MONDE(P.O.L). ABERRATIONparaîtrechezP.O.L).
NAVETTES(Gallimard). NÉBULES(Flammarion). SOUVENIRSÉCRAN(CahiersduCinéma-Gallimard).
CAHIERSD'ÉCOLIER(1950-1960)(Flammarion). FABLESSOUSRÊVE(1960-1970)(Flammarion). LESLIENSD'ESPACE(1970-1980)(Flammarion).
LARELÈVE,dessinsdeMatta(Insolationsn"2,FataMorgana). RÉSEAUDEBLETSRHIZOMES,gravuresdeBernardDufour(FataMorgana). LuBERON,gravuresdeClaudeGaranjoud(ManusPresse). LESPREUVESÉCRITES,estampesdeRenéBonargent(Indifférences). L'AILLEURSLESOIR,boisdeCatherineMarchadour(Colorature). MESURESDENUIT,empreintesdeClaudeGaranjoud(LaSétérée). DuFONDDESÂGES,eaux-fortesdeFrançoisFiedler(Maeght). EPSILON,encresdeClaudeGaranjoud. LESYCOMORE,collagesdeClaudeGaranjoud.
Cité
ClaudeOllier
de
mémoire
EntretiensavecAlexisPelletier
P.O.L 33,rueSaint-André-des-Arts,Paris6e
@P.O.Léditeur,1996 ISBN2-86744-509-4
Commençantcetteséried'entretiens,nousnesavions pasjusqu'oùellenousconduirait.Ilparaissaitclairquela biographie,lessouvenirs familiaux,nenousintéressaient pas,saufs'ilspouvaientoccasionnellementéclairernotre propos.Celui-ci,s'ilallaitse définiraufuretàmesuredu travail,trouvaitàsonorigineunevolontécommuneréflé-chirsurlamatièredel'écritou,plusexactement,tenterde direcommentcelle-cisedéveloppe. Récit,aventure,voix,corps,rythmeetsouffle,telsfurent, parmid'autres,lesmotsdedépartdecetteinvestigationlente auseind'uneœuvrecommencéequaranteannéesplustôt. Maisnousétionstousdeuxméfiantsdurésultatdenos premiersenregistrements.Lescassettestranscrites,leshési-tationsetimprécisionsdel'oralfaisaientcroirequenotre tentativeétait,sinonvaine,dumoinsirréalisablepardéfaut demoyens.Ilfallutreprendre, abréger,préciser,compléter parfoisquestionsetréponsesdanslamesuremêmel'oral avaitouvertunevoiequelarécriturepermitd'approfondir. Lentementseconstruisitlepremierentretien,quiconfirma
uneintuitionencoreinformuléepournousl'écriturese creusedansunelanguedonnéeparconfrontationàl'autre. Lesentretienspouvaientexisteretilsseprolongèrent alorspendantplusd'uneannéequatorzeséancesd'enregis-trementmenéesenseizemois,d'avril1994àjuillet1995. Chacuned'ellesfuttranscrite,discutéepuisrécritedansle soucid'uneplusgrandeclartéetlerefusdel'anecdote. Achevantlarédactionduseptièmechapitredecelivre, nouseûmesuntempslesentimentd'avoirfininotretravail. Pourtant,certainsmots,certainesexpressions,évoquésiciou là,nouslaissaientperplexes.Unultimeentretiennousper-mitderevenirsurcestermesd'oùsontitremusical enméditantlesprésupposésquicimententlevocabulaire critique.
Àaucunmoment,celivreneprétendmettreenplaceune conceptionuniverselledutravaildel'écrivain.Sansse soucierde«faireœuvre»,sansrienôteràl'étrangetéde cetteactivitél'obstinationsemêleaudésir,sansjamais chercherà«théoriser»lerécit,lanarration,lesrapports existantentrelavieetl'œuvre,ClaudeOlliermontreences pagescommentilsetientenécritureetcommentiltientpar ellel'interrogerestdel'ordredelajoie.
AlexisPelletier octobre1995