Cité de mémoire

De
Publié par

À l’origine de ce livre écrit à partir de quatorze entretiens réalisés sur plus d’un an et demi, la volonté d’Alexis Pelletier de réfléchir, sur la matière de l’écrit et sur son développement dans l’œuvre de Claude Ollier. Récit, aventure, voix, corps, rythme et souffle, tels furent, parmi d’autres, les mots de départ de cette investigation au sein d’une entreprise commencée quarante années plus tôt. Et si à aucun moment ce livre ne prétend mettre en place une conception universelle du travail de l’écrivain ni théoriser la narration ou les rapports existant entre la vie et l’œuvre, il permet de prendre une plus large et plus profonde mesure de l’importance aujourd’hui de Claude Ollier, de ce qu’est la littérature contemporaine, de ses implications et de ses enjeux.
Publié le : mardi 26 janvier 2010
Lecture(s) : 29
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782818001325
Nombre de pages : 276
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Citédemémoire
DUMÊMEAUTEUR LeJeud'enfant LAMISEENSCÈNE(GFFlammarion). LEMAINTIENDEL'ORDRE(Flammarion). ÉTÉINDIEN(Flammarion). L'ÉCHECDENOLAN(Flammarion). LAVIESUREPSILON(Flammarion). ENIGMA(P.O.L). OUROUVINGTANSAPRÈSreparaîtrechezP.O.L). FuzzySETSreparaîtrechezP.O.L).
MARRAKCHMEDINE(Flammarion). MONDOUBLEÀMALACCA(Flammarion). UNEHISTOIREILLISIBLE(Flammarion). DÉCONNECTION(Flammarion). FEUILLETON(Julliard). TRUQUAGEENAMONT(Flammarion). OUTBACKOUL'ARRIÈRE-MONDE(P.O.L). ABERRATIONparaîtrechezP.O.L).
NAVETTES(Gallimard). NÉBULES(Flammarion). SOUVENIRSÉCRAN(CahiersduCinéma-Gallimard).
CAHIERSD'ÉCOLIER(1950-1960)(Flammarion). FABLESSOUSRÊVE(1960-1970)(Flammarion). LESLIENSD'ESPACE(1970-1980)(Flammarion).
LARELÈVE,dessinsdeMatta(Insolationsn"2,FataMorgana). RÉSEAUDEBLETSRHIZOMES,gravuresdeBernardDufour(FataMorgana). LuBERON,gravuresdeClaudeGaranjoud(ManusPresse). LESPREUVESÉCRITES,estampesdeRenéBonargent(Indifférences). L'AILLEURSLESOIR,boisdeCatherineMarchadour(Colorature). MESURESDENUIT,empreintesdeClaudeGaranjoud(LaSétérée). DuFONDDESÂGES,eaux-fortesdeFrançoisFiedler(Maeght). EPSILON,encresdeClaudeGaranjoud. LESYCOMORE,collagesdeClaudeGaranjoud.
Cité
ClaudeOllier
de
mémoire
EntretiensavecAlexisPelletier
P.O.L 33,rueSaint-André-des-Arts,Paris6e
@P.O.Léditeur,1996 ISBN2-86744-509-4
Commençantcetteséried'entretiens,nousnesavions pasjusqu'oùellenousconduirait.Ilparaissaitclairquela biographie,lessouvenirs familiaux,nenousintéressaient pas,saufs'ilspouvaientoccasionnellementéclairernotre propos.Celui-ci,s'ilallaitse définiraufuretàmesuredu travail,trouvaitàsonorigineunevolontécommuneréflé-chirsurlamatièredel'écritou,plusexactement,tenterde direcommentcelle-cisedéveloppe. Récit,aventure,voix,corps,rythmeetsouffle,telsfurent, parmid'autres,lesmotsdedépartdecetteinvestigationlente auseind'uneœuvrecommencéequaranteannéesplustôt. Maisnousétionstousdeuxméfiantsdurésultatdenos premiersenregistrements.Lescassettestranscrites,leshési-tationsetimprécisionsdel'oralfaisaientcroirequenotre tentativeétait,sinonvaine,dumoinsirréalisablepardéfaut demoyens.Ilfallutreprendre, abréger,préciser,compléter parfoisquestionsetréponsesdanslamesuremêmel'oral avaitouvertunevoiequelarécriturepermitd'approfondir. Lentementseconstruisitlepremierentretien,quiconfirma
uneintuitionencoreinformuléepournousl'écriturese creusedansunelanguedonnéeparconfrontationàl'autre. Lesentretienspouvaientexisteretilsseprolongèrent alorspendantplusd'uneannéequatorzeséancesd'enregis-trementmenéesenseizemois,d'avril1994àjuillet1995. Chacuned'ellesfuttranscrite,discutéepuisrécritedansle soucid'uneplusgrandeclartéetlerefusdel'anecdote. Achevantlarédactionduseptièmechapitredecelivre, nouseûmesuntempslesentimentd'avoirfininotretravail. Pourtant,certainsmots,certainesexpressions,évoquésiciou là,nouslaissaientperplexes.Unultimeentretiennousper-mitderevenirsurcestermesd'oùsontitremusical enméditantlesprésupposésquicimententlevocabulaire critique.
Àaucunmoment,celivreneprétendmettreenplaceune conceptionuniverselledutravaildel'écrivain.Sansse soucierde«faireœuvre»,sansrienôteràl'étrangetéde cetteactivitél'obstinationsemêleaudésir,sansjamais chercherà«théoriser»lerécit,lanarration,lesrapports existantentrelavieetl'œuvre,ClaudeOlliermontreences pagescommentilsetientenécritureetcommentiltientpar ellel'interrogerestdel'ordredelajoie.
AlexisPelletier octobre1995
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant