//img.uscri.be/pth/a51fe22c7a70f890e3b3bd18d29d6730ccd980ff
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Clarice Lispector : une pensée en écriture pour notre temps

De
288 pages
Cet ouvrage réunit plusieurs écrivains, universitaires, philosophes et chercheurs autour de l'oeuvre exceptionnelle, toujours actuelle et urgente, de Clarice Lispector. Chacun pourra y découvrir les miracles petits et grands de la pensée et de l'existence de cette figure féminine légendaire de la littérature et de la culture brésiliennes du XXe siècle.
Voir plus Voir moins
Clarice Lispector : une pensée en écriture pour notre temps
Créations au féminin Collection dirigée par Michèle Ramond La nouvelle collection accueille des essais valeureux sur ce «féminin » que les créations des femmes comme celles des hommes construisent dans le secret de leur fabrique imaginaire, au-delà des stéréotypes et des assignations liées au sexe. Nous ne nous limitons pas, même si en principe nous les favorisons, aux écrivains et aux créateurs « femmes », et nous sommes attentifs, dans tous les domaines de la création, à l'émergence d'une pensée du féminin libérée des impositions culturelles, comme des autres contraintes et tabous. Penser le féminin, le supposer productif et actif, le repérer, l'imaginer, le théoriser est une entreprise sans doute risquée; nous savons bien cependant que l'universel est une catégorie trompeuse et partiale (et partielle) et qu'il nous faut constamment exorciser la peur, le mépris ou l'indifférence qu'inspire la notion de féminin, même lorsqu'elle concerne l'art et les créations. Malgré les déformations simplistes ou les préjugés qui le minent, le féminin insiste comme notion philosophique dont on peut difficilement se passer. Cette collection a pour but d'en offrir les lectures les plus variées, imprévues ou même polémiques; elle prévoit aussi des livres d'artistes (photographes, plasticiens...) qui montreront des expériences artistiques personnelles, susceptibles de faire bouger les cadres et les canons, et qui paraîtront sous forme de e-books. Dernières parutions Annie COHEN,Mademoiselle Clara. Théâtre rêvé, 2013. AdélaïdeDECHATELLUSy Milagros EZQUERRO(dir.),Alejandra Pizarnik: el lugar donde todo sucede. Études, 2013. François BARAT,Face à la jeune fille suivi de La jeune fille des Gobelins. Récits cinéma, 2013 Elisabeth CAMPAGNA-PALUCH,La légende des femmes. Récit anthropologique, 2013. Clara JANES,Le mot et le secret. A propos de T.S. Eliot, Vladimir Holan, Yves Bonnefoy, Rilke..., 2012. Nadia MEKOUAR-HERTZBERG,Une autre écriture de l’intimité. Les jardins et les labyrinthes de Clara Janés, 2012. Christiane CHAULETACHOUR,Écritures algériennes.La règle du genre,2012. Catherine PELAGE,Diamela Eltit.Les déplacements du féminin ou la poétique en mouvement au Chili, 2011. Michèle RAMOND,Quant au féminin. Le féminin comme machine à penser, 2011. Séverine HETTINGER,Mémoires d'une poupée allemande. Pièce philosophique en deux Actes et dix Tableaux, 2011. Jeanne HYVRARD,Essai sur la négation de la mère, 2011. Michèle RAMOND,Masculinféminin ou le rêve littéraire de García Lorca, 2010.
Sous la direction de Nadia Setti et Maria Graciete BesseClarice Lispector : une pensée en écriture pour notre temps Études
Ouvrage publié avec le concours de l’Université Paris 8 (Laboratoire Cresppa – GTM)
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03346-4 EAN : 9782343033464
À la mémoire de Mara Negrón Marrero
REMERCIEMENTS
Que soient ici chaleureusement remerciés pour leurs aides multiples à la publication de ce volume : l’Université Paris 8 le «Centre d’études féminines et d’études de genre» de l’Université Paris 8 l’équipe «Genre Travail Mobilités du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris » Mario Barra Jover, Vice-Président du Conseil Scientifique de l’Université Paris 8 Luiz Ferraz, qui a assuré les recherches bibliographiques, la relecture en langue portugaise et la mise en page et l’Association « Gradiva. Créations au féminin ».
7
Prologue
Nadia SETTI
De façon assez courante lorsqu’on entame l’étude d’un auteur, on associe sa vie et son œuvre (du moins dans une certaine forme d’histoire littéraire). Ainsi lorsqu’on évoque le nom de Clarice Lispector (1920-1977), n’importe qui au Brésil saura la reconnaître comme une des figures presque légendaires de la culture brésilien-ne, et beaucoup, même dans un pays où tout le monde n’est pas alphabétisé, reconnaîtront son nom. En France, au contraire, bien que toute l’œuvre soit désormais traduite et publiée par les édi-tions des femmes, depuis 1978, année de la publication deLa Passion selon G.H.la lecture de ses œuvres est réservée à (1964), une minorité, même si Lispector est désormais placée parmi les e écrivains les plus importants du XXsiècle. Mais qui était Clarice Lispector, ou plutôt Clarice comme ses lecteurs souvent l’appellent ? Bien que très connue à l’époque par la critique et le public, Lispector écrit en 1970 une courte chro-nique intitulée «Éclaircissements – explicationsune fois pour toutes » où elle souhaite réaffirmer qu’elle est bien brésilienne, de langue portugaise, bien que née dans un petit village en Ukraine, Tchetchélnik, où ses parents, en fuyant les horreurs des pogroms, s’étaient arrêtés pour sa naissance, au cours de leur long voyage vers le Brésil : « simplement il n’y a pas de mystère qui justifie des mythes, je regrette beaucoup[...] J’ai fait de la langue portugaise ma vie intérieure, ma pensée la plus intime, je m’en suis servie 1 pour des mots d’amour . »
1  Lispector1995b :397. [«[...] não há simplesmente mistério que justifique mitos, lamento muito. [...] Fiz da língua portuguesa a minha vida interior, o meu pensamento mais íntimo, usei-a para palavras de amor.» (Lispector 1984c : 498)]
9