Belgique

De
Publié par

Nouvelle édition de Belgique de Victor Hugo augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 10
EAN13 : 9782368413401
Nombre de pages : 134
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com ©Tous droits réservés Arvensa® Éditions
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR L'objectif des éditions Arvensa est de vous faire connaître les oeuvres des lus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un pri abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes vos autres demandes ou suggestions, veuillez écrire à :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d’une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le sitewww.arvensa.com Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture !
Arvensa Éditions. www.arvensa.com
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
OTE DE L’ÉDITEUR
BELGIQUE
BIOGRAPHIE DÉTAILLÉE BIOGRAPHIE PANORAMIQUE
BIOGRAPHIES
Page 5
Copyright Arvensa Editions
BELGIQUE Lettres de voyage adressées à Adèle
(1837) Victor Hugo VOYAGES
Retour à la liste des titres
Pour toutes demandes ou suggestions servicequalite@arvensa.com Ou rendez-vous sur www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Table des matières
Amiens, 11 août, 9 heures du soir. La Somme – Arras Arras, 13 août, 6 heures du soir. Douai – Valenciennes – Cambrai. Valenciennes, 15 août. Bruxelles, 17 août, 8 heures du soir. Mons – Louvain – Malines Bruxelles, 18 août. Lier, 19 août, 9 heures du soir. Anvers, 22 août, 4 heures du soir. A Louis Boulanger. Anvers, 22 août 1837. Albums. Gand – Audenarde – Tournai Audenarde, 24 août, 8 heures du soir. Tournai, 26 août. Courtrai, 27 août, 7 heures du soir… 28. – 6 heures du soir. – Gand. Ostende – Furnes – Bruges Punies. – 31 août – 7 heures 1/2 du soir. 1er septembre, 9 heures du matin. Les dunes. Cinq heures du soir, 1er septembre, Dunkerque. 8 heures du soir. Calais – Boulogne. Bernay, 4 septembre, 5 heures du soir. Étaples. Bernay, 5 septembre, 9 heures du matin. Du Tréport, 6 septembre, onze heures du soir Dieppe – Le Tréport – Le Bourg d’Ault Dieppe, 8 septembre, 9 heures du soir. Le Bourg d’Ault – Albums Le Havre, 9 septembre, 7 heures 1/2 du soir. Elbeuf, 10 septembre, 9 heures du soir. Louviers, 11 septembre, midi. 12 septembre 1837, aux Andelys.
Page 7
Copyright Arvensa Editions
1837
Amiens, 11 août, 9 heures du soir. Je t’écris bien vite quelques lignes d’Amiens, chère amie. J’arrive et je n’ai que de l’encre blanche sur le marbre d’une commode et ce papier que voici. Je t’aime, mon Adèle, sois-en bien sûre. Je t’écrirai plus au long, la prochaine fois. La route de Paris ici est un grand jardin. Il y a beaucoup d’églises vraimen charmantes. Creil est une jolie ville avec de vieux beaux édifices, un pont coupé ar une île et des eaux où tout cela se reflète. Il y a à Breteuil un petit châtele exquis du quinzième siècle qui sert d’hôtel des postes. C’est comme à Verneuil. Et puis un charmant clocher qui m’a paru tenir à une belle église ! Je t’écris tout cela dans un bruit affreux, et le coeur fort triste. Je songe à la oie que j’aurai de vous revoir tous, mon Adèle chérie. Il est bien bête de quitter la maison où l’on est si bien pour venir dîner dans des assiettes d’auberge où l’on lit les chansons de Béranger à travers sa soupe. Mais que veux-tu ? Il faut bien changer l’attitude de son esprit, et les voyages servent à cela. Adieu, mon pauvre ange, à bientôt. Embrasse pour moi ma Didine que j'aime tant, et Charlot, et Toto, et Dédé, embrasse-les huit fois sur leurs huit joues. Je t’aime, ma Didine, je t’aime mon Adèle. Mille baisers. V.
Page 8
Copyright Arvensa Editions
La Somme – Arras
Arras. La Grand’place
Page 9
Copyright Arvensa Editions
1837
Arras, 13 août, 6 heures du soir. J’ai calculé que tu recevrais ma première lettre au moment même où je t’écris la seconde. C’est un bonheur pour moi de songer que j’occupe ta pensée à l’instant précis où la mienne est fixée sur toi. Me voici à Arras, prêt à pénétrer dans la Belgique. Hier matin, j’ai suivi e ateau à vapeur les bords de la Somme d’Amiens à Abbeville. Au moment où je m’embarquais, le soleil se levait dans une brume épaisse au milieu de laquelle se détachait la silhouette immense de la cathédrale, sans aucun détail dans la masse, par le profil seulement. C’était superbe. Rien de plus joli que les bords de la Somme. Ce n’est qu’arbres, prés, herbages, et villages charmants. Mes yeux ont pris là un bain de verdure. Rie de grand, rien de sévère ; mais une multitude de petits tableaux flamands qui se suivent et se ressemblent ; l’eau coulant à rase-bord entre deux berges de roseaux et de fleurs, des îles exquises, la rivière gracieusement tordue au milie d’elles, et partout de petites prairies heureuses, à herbe épaisse, avec de belles vaches pensives sur lesquelles un chaud rayon de soleil tombe entre les grands eupliers. De temps en temps on s’arrête aux écluses ; et, pendant que ce peti travail se fait, la machine à vapeur geint comme une bête fatiguée. On côtoie ainsi Picquigny qui a un beau clocher, et le grand château presque royal à façade de brique et de pierre qui appartient à M. de Boubers. Il y a aussi à droite en descendant, dans une île, des ruines qui m’ont paru remarquables, quoique ruinées un peu trop bas pour le voyageur qui passe en bateau derrière les hautes herbes. Ces herbes et ces roseaux, du reste, font un effet charmant. Quand le sillage du bateau vient les secouer en touchant le bord, elles se metten à saluer les passants de la façon la plus gracieuse du monde et la plus empressée. J’ai revu Abbeville avec grand plaisir ; et à quatre heures je suis parti pour Doullens où j’arrivais à neuf heures du soir. Une belle surprise pour qui ne connaît pas bien cette route, c’est Saint-Riquier, merveilleuse abbaye du quinzième siècle, presque en ruine, qui vous apparaît tout à coup à trois lieues d’Abbeville. J’ai mis pied à terre, bie entendu, et j’ai passé une heure à tourner dans les nefs autour des statues qui sont très nombreuses et la plupart admirables. Quelques-unes sont encore eintes de leur enluminure du seizième siècle. Dans la chapelle de la Vierge, il y a uneMaris Stellaen console que j’aurais voulu pouvoir dessiner. sculptée
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.