Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF

sans DRM

Partagez cette publication

NOTE DE L’ÉDITEUR
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com Les éditions Arvensa sont composées d'une équipe de passionnés de la langue française ainsi que de spécialistes de l'édition numérique. Notre objecti est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :servicequalite@arvensa.com.
Pour toute autre demande, contactez:editions@arvensa.com.
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Pour énéficier d’une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à télécharger la prochaine mise à jour lorsqu’elle vous sera proposée.
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Editions Tous droits réservés Arvensa®Editions
ISBN EPUB : 9782368410066 ISBN PDF: 9782368410318
Page 2
Copyright Arvensa Editions
Madame la Comtesse de Ségur Œuvres complètes
ARVENSA www.arvensa.com
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
Note de l’éditeur
Diloy Le Chemineau AnnexeBiographie de la Comtesse de Ségur
Page 5
Copyright Arvensa Editions
DILOY LE CHEMINEAU
(1868) C S OMTESSE DE ÉGUR Romans
Retour à la liste des titres
Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com
Ou rendez-vous sur: www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Illustration Horace Castelli
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Table des matières
I - Félicie II - La visite aux Germain III - Le chemineau IV - Le chemineau s’explique - Le chemineau et l’ours I - Récit des enfants à leur bonne II - Mystère dévoilé et rencontre imprévue III - Le bon oncle d’Alban IX - Invitation de Robillard X - Embarras de Félicie XI - La mairie et le repas de noce XII - Le chemineau et le général en présence XIII - Impertinence de Félicie XIV - Félicie se radoucit XV - Conversations utiles XVI - Arrivée de Gertrude XVII - Gertrude est charmante XVIII - Encore le chemineau sauveur XIX - Beau projet détruit par Félicie XX - Félicie raccommode ce qu’elle a brisé XXI - Le général exécute les Castelsot XXII - Félicie s’exécute elle-même XXIII - Le déménagement – Les Marcotte se querellent XXIV - Félicie reprend ses grands airs XXV - Gertrude remet la paix chez les Marcotte XXVI - Installation des Diloy XXVII - Enthousiasme du général XXVIII - Le général proclamé fameux lapin XXIX - Le général se loge et s’établit XXX - Tout est fini; n’en parlons plus.
Page 8
Copyright Arvensa Editions
À ma petite-fille FRANCOISE DE PITRAY Chère petite, Je te dédie l’histoire du BON CHEMINEAU et de l’orgueilleuse Félicie. rie tes frères et soeurs de te garder ce livre en attendant qu’il puisse t’intéresser. Ta grand-mère qui t’aime beaucoup. COMTESSE DE SÉGUR, RHINE. NÉE OSTOPC
Page 9
Copyright Arvensa Editions
I - Félicie
MADAME D’ORVILLET. –le beau temps revenu, mes enfants; nous Voici ouvons sortir.
LAURENT. –Où irons-nous, maman?
MADAME D’ORVILLET. –faire une visite aux pauvres Germain; le Allons etit Germain était malade la dernière fois que nous l’avons vu; nous irons savoir de ses nouvelles.
FÉLICIE. –n’est pas la peine d’y aller nous-mêmes; il vaut mieux Ce envoyer un des gens de la ferme.
MADAME D’ORVILLET. –nous-mêmes.bien plus aimable d’y aller  C’est otre visite leur fera plaisir à tous.
LAURENT. –Et puis, ils ont des cerisiers magnifiques; les cerises doivent être mûres, nous en mangerons; c’est si bon des cerises!
FÉLICIE. –Oui, mais c’est si loin! J’aime bien mieux qu’on nous en rapporte chez nous.
LAURENT. –Qu’est-ce que tu dis donc? Ce n’est pas loin du tout; c’est à di minutes d’ici. En y allant nous-mêmes, nous mangerons bien plus de cerises e nous choisirons les plus belles.
MADAME D’ORVILLET. –Voyons, Félicie, ne fais pas la paresseuse; est-ce qu’une petite fille de près de douze ans doit trouver fatigante une promenade d’un quart d’heure, que ton frère de sept ans et ta soeur de cinq ans font sans cesse sans y penser? Préparez-vous à sortir; je vais revenir vous chercher dans cinq minutes. Anne est chez sa bonne, il faudrait la prévenir; va la chercher, Félicie. Mme d’Orvillet sortit, et Félicie ne bougea pas de dessus le fauteuil sur lequel elle était nonchalamment étendue.
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin