La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi


© Scrib 21

Freud (1856-1939), L’Inquiétante Étrangeté et autres essais
(1919), « Une difficulté de la psychanalyse » (1916)

Danscetarticle,Freuds’interrogesurlesraisonsdesréactionshostilesmanifestéesà
l’encontredelapsychologienaissante.Pourlepsychanalyste,seslecteurssecomportent
delamêmemanièrequesespatients:lesobjectionsqu’ilsluiprésententtraduisenten
réalitéunrejetpurementaffectifetnonrationnel.Deuxchosesheurtèrentlepublicà
l’époque.Lapremière,larévélationqueloind’êtreunêtreasexué,l’enfantpossèdedes
tendancesincestueuses.Laseconde,qu’ilexisteuninconscientpsychique;unesortede
défilancéàlaphilosophie.Toutesdeuxeurentpourconséquenced’obligerl’Hommeà
repenserl’idéequ’ilsefaitdelui-mêmeetdelaplacequ’iloccupedanslemonde.

Àquelledifficultéestconfrontéelapsychanalyse?
Lapsychanalyseestconfrontéeàl’incompréhensionetaurejetdulecteur,pourdes
raisonsaffectivesplusqu’intellectuelles.

Lesdeuxpulsionsprincipales
Lapremièreestla«pulsiond’autoconservation»ou«dumoi»,etlasecondecelle
«sexuelle».La«libido»étantlaforceparlaquellelapulsionsexuellesemanifestedans
laviepsychique.

Lerôledespulsionssexuellesetdurefoulementdanslanévrose
Lespulsionssexuellessontlespremièresresponsablesdesnévroses.Ilarrivequ’elles
soient telles que le moi se sente menacé, et entame de ce fait le processus de
refoulement. Cependant, le conflit qui se forme alors a souvent des conséquences
visiblessurlasantédusujet:lesnévroses.Lathérapiepsychanalytiqueconsistantalors
àlibérerlepatientdupoidsdececonflit.

Dunarcissismeàlarelationobjet
La libido est d’abord attachée à l’individu, c’est le «narcissisme». Elle s’en détache
ensuitepourallerverslesobjets,revenantrégulièrementaumoiavantderepartir.Le
moigardetoujoursunepartiedelalibido,Freudl’assimilantàun«grandréservoir».
Pourqu’unindividusoitenpleinesanté,ilnefautpasquesalibidoperdela«plénitude
desamobilité».

L’humiliationcosmologique
L’amour-propre de l’humanité a connu trois vexations de la part des recherches
scientifiques. La première étant la «vexation cosmologique». Elle résulte de la
destruction par Copernic au XVIe (puis Galilée, et avant eux les pythagoriciens et
AristarquedeSamos)delacertitudequ’avaitl’Hommed’êtreaucentredel’univers.

L’humiliationbiologique
L’enfantcommel’hommetotémistenesesententpasdifférentdesanimaux.Cependant,
engrandissant,l’espècehumaineetl’enfantdevenuhommeontérigésdesbarrières
pour s’en distinguer à tout prix. Les travaux de Darwin ayant alors montrés que
«l’hommen’estriend’autreniriendemieuxquelesanimaux,ilestlui-mêmeissudela
sérieanimale».Ceciétantla«vexationbiologique».
© Scrib 21


L’humiliationpsychologique
AuxyeuxdeFreud,laplusdouloureusehumiliationpourl’Hommefutlatroisième,
découlantdesestravaux.Freudmontraeneffetquel’hommeestloind’être«souverain
danssonâmepropre».

Lemoienproieàlanévrose
Danslecasdesnévroses,lemoiserendcomptequesonpouvoirestlimité.Les«hôtes
étrangers»quiluiéchappentétantmêmepluspuissantquelui.C’estpourquoiilnepeut
comprendrepourquoiilsesentparalysé.

L’originedelanévrose:unconflitpsychique
Lanévrosenerésulteenréalitépasdel’entréed’uncorpsétrangercommel’explique
Freud:«Riend’étrangern’estentréentoi;c’estunepartiedetapropreviepsychique
quis’estdérobéeàtaconnaissanceetàladominationdetavolonté.»Lanévrosenaît
carl’individusecroitàmêmedemaîtrisersespulsionssexuelles.Or,celles-ciprennent
viteledessus,réduisantlemoiàl’impuissanceencontraignantl’individuàsebattre
«avecunepartiede[s]esforcescontrel’autrepartie».

Lesillusionsdelaconscience
L’autreerreurdel’individuestdeteniridentique«psychique»et«conscient».En
réalité,ilsepasseplusdechosesdanslaviepsychiquequen’enaiinformélemoi.Freud
apostrophealorslelecteurpourluiexpliquer:«Tutecomportescommeunsouverain
absolu,quisecontentedesrenseignementsqueluiapportentleshautsfonctionnairesde
sacour,etquinedescendpasdanslaruepourécouterlavoixdupeuple.»Sil’individu
apprendàseconnaître,alorspeut-êtreéchappera-t-ilàlamaladie.

L’originalitédelapsychanalyse
«Lemoi n’est pas maître dans sa propre maison», ce qui constitue la «vexation
psychologique», et explique le refus d’accorder du crédit à la psychanalyse. La
psychanalysen’estpasnéeexnihilo.FreudreconnaîtparexempleenSchopenhauerun
«précurseur»decettenouvellescience.L’originalitédecettedernièreétantqu’elle
chercheà«démontrer»plutôtqu’à«affirmerabstraitement»lesthèsesévoquéesplus
haut.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin