Gorgias ou sur la Rhétorique

De
Publié par

Nouvelle édition de Gorgias ou sur la Rhétorique de Platon augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 14
EAN13 : 9782368414583
Nombre de pages : 228
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com
® Tous droits réservés Arvensa Editions 8 bis rue d'Assas, Paris 6ème
ISBN EPUB : 9782368410158 ISBN PDF : 9782368410394
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR
Platon a élaboré sa propre pensée en reprenant le travail de certains de ses prédécesseurs, en particulier Socrate. Son œuvre, presque exclusivement composée de dialogues, est d’une remarquable richesse de style et de contenu. C’est avec plaisir que nous vous proposons dans la présente édition l’intégralité de ses œuvres traduites par Victor Cousin. NB : Les références chiffrées de Victor Cousin figurent dans le corps du texte telles qu’on les trouve dans l’édition originale.
L'objectif des éditions Arvensa est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes autres demandes, contactez :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Pour être informé(e) de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur notre site :
www.arvensa.com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Page 3
Copyright Arvensa Editions
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Editions
Page 4
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 5
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA ÉDITIONS
NOTE DE L’ÉDITEUR
GORGIAS
Annexes
PLATON SELON DIOGÈNE LAËRCE LA VIE ET L’OEUVRE DE PLATON(Emile Chambry) BIOGRAPHIE DE PLATON SOCRATE
Page 6
Copyright Arvensa Editions
GORGIAS ou Sur la Rhétorique
Retour à la liste des titres Pour toutes remarques ou suggestions : editions@arvensa.com Ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Gorgiasest un dialogue qui a pour sous-titre "De la rhétorique", mais il ne s'agit pas d'un traité sur l'art d'écrire, parler ou composer un discours : il s'agit d'examiner la valeur politique et morale de la rhétorique. Deux thèses s'affrontent donc : celle de Gorgias, sophiste qui enseigne la rhétorique et considère que « l'art de bien parler » est le meilleur de tous les arts exercés par l'homme, contre celle de Socrate, qui dénonce la rhétorique comme un art du mensonge. Socrate se rend avec son compagnon Khairéphon chez Calliclès, où le fameux sophiste Gorgias séjourne. Il veut l'interroger sur sa pratique, sur « ce qu'il est », sur le modèle de l'artisan i.e. "celui qui est compétent dans un art" (par exemple : celui qui fabrique des chaussures est cordonnier).Il interroge donc Gorgias, mais son discours ne lui permet pas de répondre précisément aux questions posées. C'est là qu'intervient, Polos, jeune et fougueux disciple de Gorgias, qui tente de répondre en faisant l'éloge de la rhétorique mais sans non plus la définir. Cette réponse ne satisfait pas une fois de plus Socrate qui interroge pour finir Calliclès.
PERSONNAGES [239] [240] [241] [242] CALLICLÈS , SOCRATE, CHÉRÉPHON , GORGIAS , POLUS
CALLICLÈS. C’est à la guerre et à la bataille, Socrate, qu’il faut, dit-on, se trouver ainsi après coup.
SOCRATE. Est-ce que nous venons, comme on dit, après la fête, et arrivons-nous trop tard ?
CALLICLÈS. Oui, et après une fête tout-à-fait charmante ; car Gorgias, il n’y a qu’un instant, vient de nous dire une infinité de belles choses.
SOCRATE.
Page 8
Copyright Arvensa Editions
Chéréphon, que voici, est la cause de ce retard, Calliclès ; il nous a forcés de nous arrêter sur la place.
[447b]CHÉRÉPHON. Il n’y a point de mal, Socrate : en tout cas, j’y remédierai. Gorgias est mon ami : ainsi il nous répétera les mêmes choses à présent, si tu veux ; ou, si tu l’aimes mieux, ce sera pour une autre fois.
CALLICLÈS. Quoi donc, Chéréphon ? Socrate est-il curieux d’entendre Gorgias ?
CHÉRÉPHON. Nous sommes venus tout exprès.
CALLICLÈS. [243] Eh bien, quand vous voudrez venir chez moi, Gorgias y loge , vous l’entendrez. SOCRATE. Je te suis obligé, Calliclès ; mais serait-il d’humeur[447c]à s’entretenir avec nous ? Je voudrais apprendre de lui quelle est la vertu de son art, ce qu’il prétend savoir et ce qu’il enseigne. Pour le reste, il en fera, comme tu dis, l’exposition une autre fois.
CALLICLÈS. Rien n’est tel que de l’interroger lui-même, Socrate ; car c’est là précisément un des points de la leçon qu’il vient de nous faire. Il disait tout-à-l’heure à ceux qui étaient présents de l’interroger sur ce qu’ils voudraient, se faisant fort de les satisfaire sur tout.
SOCRATE. Voilà qui est fort beau. Chéréphon, interroge-le.
CHÉRÉPHON. Que lui demanderai-je ?
[447d]SOCRATE. Ce qu’il est.
Page 9
Copyright Arvensa Editions
CHÉRÉPHON. Que veux-tu dire ?
SOCRATE. Par exemple, si son métier était de faire des souliers, il te répondrait qu’il est cordonnier. Ne comprends-tu pas ma pensée ?
CHÉRÉPHON. Je comprends, et je vais l’interroger. Dis-moi Gorgias, ce que dit Calliclès est-il vrai, que tu te fais fort de répondre à toutes les questions qu’on peut te proposer ?
[448a]GORGIAS. Oui, Chéréphon ; c’est ce que je déclarais tout-à-l ‘heure, et j’ajoute que depuis bien des années personne ne m’a proposé aucune question qui me fût nouvelle.
CHÉRÉPHON. A ce compte, tu dois répondre avec bien de l’aisance, Gorgias.
GORGIAS. Il ne tient qu’à toi, Chéréphon, d’en faire l’essai.
POLUS. Assurément ; mais fais-le sur moi, si tu le veux bien, Chéréphon : car Gorgias me paraît fatigué ; il vient de discourir bien longtemps.
CHÉRÉPHON. Quoi donc, Polus ? te flattes-tu de mieux répondre que Gorgias ?
[448b]POLUS. Qu’importe, pourvu que je réponde assez bien pour toi ?
CHÉRÉPHON. Cela n’y fait rien. Réponds donc puisque tu le veux.
POLUS. Interroge.
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.