Histoire de l’établissement du christianisme

De
Publié par

Nouvelle édition de Histoire de l’établissement du christianisme de Voltaire augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 23
EAN13 : 9782368417324
Nombre de pages : 131
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos actualités sur notre site Internet www. arvensa. com
©Tous droits réservés Arvensa® Éditions 8 bis rue d'Assas, Paris 6ème
ISBN EPUB : 9782368410035 ISBN PDF : 9782368410288
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR
L’objectif des Éditions Arvensa est de vous faire connaître les œuvres des plus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes autres demandes, contactez :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez être informé de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www.arvensa.com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Éditions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES OEUVRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
Arvensa éditions Note de l'éditeur
Histoire de l’établissement du christianisme
Annexes
Biographie Citations et proverbes de Voltaire
Page 5
Copyright Arvensa Editions
HISTOIRE DE L’ÉTABLISSEMENT DU CHRISTIANISME (1777)
Voltaire Oeuvres philosophiques et historiques
Retour à la liste des oeuvres
Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com
Ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Table des matières
Notice de Beuchot Chapitre I. Que les Juifs et leurs livres furent très longtemps ignorés des autres peuples. Chapitre II. Que les Juifs ignorèrent longtemps le dogme de l’immortalité de l’âme. Chapitre III. Comment le platonisme pénétra chez les Juifs. Chapitre IV. Sectes des Juifs. Chapitre V. Superstitions juives. Chapitre VI. De la personne de Jésus. PREMIER DOUTE. DEUXIÈME DOUTE. TROISIÈME DOUTE. QUATRIÈME DOUTE. CINQUIÈME DOUTE. SIXIÈME DOUTE. SEPTIÈME DOUTE. HUITIÈME DOUTE. NEUVIÈME DOUTE. DIXIÈME DOUTE. ONZIÈME DOUTE. DOUZIÈME DOUTE. TREIZIÈME DOUTE. QUATORZIÈME DOUTE. QUINZIÈME DOUTE. SEIZIÈME DOUTE. Chapitre VII. Des disciples de Jésus. Chapitre VIII. De Saul, dont le nom fut changé en Paul. Chapitre IX. Des Juifs d’Alexandrie, et du Verbe. Chapitre X. Du dogme de la fin du monde, joint au platonisme. Page 7
Copyright Arvensa Editions
Chapitre XI. De l’abus étonnant des mystères chrétiens. Chapitre XII. Que les quatre Evangiles furent connus les derniers. Livres, miracles, martyrs supposés. Chapitre XIII. Des progrès de l’association chrétienne. Raisons de ces progrès. Chapitre XIV. Affermissement de l’association chrétienne sous plusieurs empereurs, et surtout sous Dioclétien. Chapitre XV. De Constance Chlore, ou le pâle, et de l’abdication de Dioclétien. Chapitre XVI. De constantin. Chapitre XVII. Du « labarum » Chapitre XVIII. Du concile de Nicée. Chapitre XIX. De la donation de Constantin, et du pape de Rome Silvestre. Court examen si Pierre a été pape a Rome. Chapitre XX. De la famille de Constantin, et de l’empereur Julien le philosophe. Chapitre XXI. Questions sur l’empereur Julien. Chapitre XXII. En quoi le christianisme pouvait être utile. Chapitre XXIII. Que la tolérance est le principal remède contre le fanatisme. Chapitre XXIV. Excès du fanatisme. Chapitre XXV. Contradictions funestes. Chapitre XXVI. Du théisme.
Page 8
Copyright Arvensa Editions
Notice de Beuchot Cet ouvrage, composé par Voltaire en 1776, a été publié pour la première fois dans les éditions de Kehl, où on lui donne la date 1777, que e lui ai laissée. Voltaire voulait le donner comme étant d’un auteur anglais, puisque, dans le chapitre XII, il dit notre Dodwell et notre roi Jacques dans le chapitre XXIII, notre roi Charles Ier, dans le chapitre XXV, nos papistes d’Irlande. (B.)
Page 9
Copyright Arvensa Editions
Chapitre I. Que les Juifs et leurs livres furent très longtemps ignorés des autres peuples D’épaisses ténèbres envelopperont toujours le berceau du christianisme. On en peut juger par les huit opinions principales qui partagèrent les savants sur l’époque de la naissance de Jésus ou Josuah ou Jeschu, fils de Maria ou Mirja, reconnu pour le fondateur ou la cause occasionnelle de cette religion, quoiqu’il n’ait jamais pensé à faire une religion nouvelle. Les chrétiens passèrent environ six cent cinquante années avant d’imaginer de dater les événements de la naissance de Jésus. Ce fut un moine scythe, nommé Dionysios (Denys le petit), transplanté à Rome, qui proposa cette ère sous le règne de l’empereur Justinien ; mais elle ne fut adoptée que cent ans après lui. Son système sur la date de la naissance de Jésus était encore plus erroné que les huit opinions des autres chrétiens. Mais enfin ce système, tout faux qu’il est, prévalut. Une erreur est le fondement de tous nos almanachs. L’embryon de la religion chrétienne, formé chez les Juifs sous l’empire de Tibère, fut ignoré des Romains pendant plus de deux siècles. Ils surent confusément qu’il y avait une secte juive appelée galiléenne, ou pauvre, ou chrétienne ; mais c’est tout ce qu’ils en savaient: et on voit que Tacite et Suétone n’en étaient pas véritablement instruits. Tacite parle des Juifs au hasard, et Suétone se contente de dire que l’empereur Claude réprima les Juifs qui excitaient des troubles à Rome, à l’instigation d’un nommé Christ ou Chrest:Judeos impulsore Chresto assidue tumultuantes repressit. Cela n’est pas étonnant. Il y avait huit mille Juifs à Rome qui avaient droit de synagogue, et qui recevaient des empereurs les libéralités congiaires de blé, sans que personne daignât s’informer des dogmes de ce peuple. Les noms de Jacob, d’Abraham, de Noé, d’Adam, et d’Ève, étaient aussi inconnus du sénat que le nom de Manco-Capac l’était de Charles-Quint avant la conquête du Pérou. Aucun nom de ceux qu’on appelle patriarches n’était jamais parvenu à aucun auteur grec. Cet Adam, qui est aujourd’hui regardé en Europe comme le père du genre humain par les chrétiens et par les musulmans, fut toujours ignoré du genre humain jusqu’au temps de Dioclétien et de Constantin.
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.