Kéraban le têtu

De
Publié par

Nouvelle édition de Kéraban le têtu de Jules Verne augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 4
EAN13 : 9782368415733
Nombre de pages : 373
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS La référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com
Tous droits réservés Arvensa® Éditions
ISBN Epub : 9782368415733
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L'ÉDITEUR
L'objectif des éditions Arvensa est de vous faire connaître les oeuvres des plus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes autres demandes, contactez :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez être informé de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www.arvensa.com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l'exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Éditions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
Arvensa éditions Note de l'éditeur
Kéraban le têtu
Les voyages extraordinaires
Biographie Jules Verne par Jules Claretie
Annexes
Page 5
Copyright Arvensa Editions
KERABAN LE TÊTU
(1883) Jules Verne Les voyages extraordinaires
Retour à la liste des titres Pour toutes remarques ou suggestions: servicequalite@arvensa.com Ou rendez-vous sur: www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
KERABAN LE TÊTU Retour à la liste des titres
Table des matières
PREMIÈRE PARTIE Chapitre 1 – Dans lequel Van Mitten et son valet Bruno se promènent, regardent et causent, sans rien comprendre à ce qui se passe Chapitre 2 – Où l'intendant Scarpante et le capitaine Yarhud s'entretiennent de projets qu'il est bon de connaître Chapitre 3 – Dans lequel le seigneur Kéraban est tout surpris de se rencontrer avec son ami Van Mitten Chapitre 4 – Dans lequel le seigneur Kéraban, encore plus entêté que jamais, tient tête aux autorités ottomanes Chapitre 5 – Où le seigneur Kéraban discute à sa façon la manière dont il entend les voyages, et quitte Constantinople Chapitre 6 – Où les voyageurs commencent à éprouver quelques difficultés, principalement dans le delta du Danube Chapitre 7 – Dans lequel les chevaux de la chaise font par peur ce qu'ils n'ont pu faire sous le fouet du postillon Chapitre 8 – Où le lecteur fera volontiers connaissance avec la jeune Amasia et son fiancé Ahmet Chapitre 9 – Dans lequel il s'en faut bien peu que le plan du capitaine Yarhud ne réussisse Chapitre 10 – Dans lequel Ahmet prend une énergique résolution, commandée, d'ailleurs, par les circonstances Chapitre 11 – Dans lequel il se mêle un peu de drame à cette fantaisiste histoire de voyage Chapitre 12 – Dans lequel Van Mitten raconte une histoire de tulipes, qui intéressera peut-être le lecteur Chapitre 13 – Dans lequel on traverse obliquement l'ancienne Tauride, et avec quel attelage on en sort Chapitre 14 – Dans lequel le seigneur Kéraban se montre plus fort en géographie que ne le croyait son neveu Ahmet Chapitre 15 – Dans lequel le seigneur Kéraban, Ahmet, Van Mitten et leurs serviteurs jouent le rôle de salamandres
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Chapitre 16 – Où il est question de l'excellence des tabacs de la Perse et de l'Asie Mineure Chapitre 17 – Dans lequel il arrive une aventure des plus graves, qui termine la première partie de cette histoire
DEUXIÈME PARTIE Chapitre 1 – Dans lequel on retrouve le seigneur Kéraban, furieux d'avoir voyagé en chemin de fer Chapitre 2 – Dans lequel Van Mitten se décide à céder aux obsessions de Bruno, et ce qui s'ensuit Chapitre 3 – Dans lequel Bruno joue à son camarade Nizib un tour que le lecteur voudra bien lui pardonner Chapitre 4 – Dans lequel tout se passe au milieu des éclats de la foudre et de la fulguration des éclairs Chapitre 5 – De quoi l'on cause et ce que l'on voit sur la route d'Atina à Trébizonde Chapitre 6 – Où il est question de nouveaux personnages que le seigneur Kéraban va rencontrer au caravansérail de Rissar Chapitre 7 – Dans lequel le juge de Trébizonde procède à son enquête d'une façon assez ingénieuse Chapitre 8 – Qui finit d'une manière très inattendue, surtout pour l'ami Van Mitten Chapitre 9 – Dans lequel Van Mitten, en se fiançant à la noble Saraboul, a l'honneur de devenir beau-frère du seigneur Yanar Chapitre 10 – Pendant lequel les héros de cette histoire ne perdent ni un jour ni une heure Chapitre 11 – Dans lequel le seigneur Kéraban se range à l'avis du guide, un peu contre l'opinion de son neveu Ahmet Chapitre 12 – Dans lequel il est rapporté quelques propos échangés entre la noble Saraboul et son nouveau fiancé Chapitre 13 – Dans lequel, après avoir tenu tête à son âne, le seigneur Kéraban tient tête à son plus mortel ennemi Chapitre 14 – Dans lequel Van Mitten essaie de faire comprendre la situation à la noble Saraboul Chapitre 15 – Où l'on verra le seigneur Kéraban plus têtu encore qu'il ne l'a jamais été Chapitre 16 – Où il est démontré une fois de plus qu'il n'y a rien de tel que le hasard pour arranger les choses
Page 8
Copyright Arvensa Editions
Mais où étaient donc, à cette heure, ces flâneurs habitués de la place de Top-Hané ; ces Persans, coquettement coiffés du bonnet d'astracan ; ces Grecs balançant, non sans élégance, leur fustanelle à mille plis ; ces Circassiens, presque toujours en tenue militaire ; ces Géorgiens, restés Russes par le costume, même au-delà de leur frontière ; ces Arnautes, dont la peau, gratinée au soleil, apparaît sous les échancrures de leurs vestes brodées, et ces Turcs, enfin, ces Turcs, ces Osmanlis, ces fils de l'antique Byzance et du vieux Stamboul, oui ! Où étaient-ils ?
Page 9
Copyright Arvensa Editions
KERABAN LE TÊTU Table des matières Retour à la liste des titres
Première partie
Chapitre 1 – Dans lequel Van Mitten et son valet Bruno se promènent, regardent et causent, sans rien comprendre à ce qui se passe
Ce jour-là, 16 août, à six heures du soir, la place de Top-Hané, à Constantinople, si animée d'ordinaire par le va-et-vient et le brouhaha de la foule, était silencieuse, morne, presque déserte. En le regardant du haut de l'échelle qui descend au Bosphore, on eût encore trouvé le tableau charmant, mais les personnages y manquaient. À peine quelques étrangers passaient-ils pour remonter d'un pas rapide les ruelles étroites, sordides, boueuses, embarrassées de chiens jaunes, qui conduisent au faubourg de Péra. Là est le quartier plus spécialement réservé aux Européens, dont les maisons de pierre se détachent en blanc sur le rideau noir des cyprès de la colline. C'est qu'elle est toujours pittoresque, cette place – même sans le bariolage de costumes qui en relève les premiers plans, – pittoresque et bien faite pour le plaisir des yeux, avec sa mosquée de Mahmoud, aux sveltes minarets, sa jolie fontaine de style arabe, maintenant veuve de son petit toit d'architecture célestienne, ses boutiques où se débitent sorbets et confiseries de mille sortes, ses étalages, encombrés de courges, de melons de Smyrne, de raisins de Scutari, qui contrastent avec les éventaires des marchands de parfums et des vendeurs de chapelets, son échelle à laquelle accostent des centaines de caïques peinturlurés, dont la double rame, sous les mains croisées des caïdjis, caressent plutôt qu'elles ne frappent les eaux bleues de la Corne-d'Or et du Bosphore. Mais où étaient donc, à cette heure, ces flâneurs habitués de la place de Top-Hané ; ces Persans, coquettement coiffés du bonnet d'astracan ; ces Grecs balançant, non sans élégance, leur fustanelle à mille plis ; ces Circassiens, presque toujours en tenue militaire ; ces Géorgiens, restés Russes par le costume, même au-delà de leur frontière ; ces Arnautes, dont la peau, gratinée au soleil, apparaît sous les échancrures de leurs vestes brodées, et ces Turcs, enfin, ces Turcs, ces Osmanlis, ces fils de l'antique Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.