L’Âne

De
Publié par

Nouvelle édition de L’Âne de Victor Hugo augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 8
EAN13 : 9782368412992
Nombre de pages : 137
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com ©Tous droits réservés Arvensa® Éditions
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR L'objectif des éditions Arvensa est de vous faire connaître les oeuvres des lus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un pri abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes vos autres demandes ou suggestions, veuillez écrire à :
editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d’une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le sitewww.arvensa.com Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture !
Arvensa Éditions. www.arvensa.com
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
OTE DE L’ÉDITEUR
L’ÂNE
BIOGRAPHIE DÉTAILLÉE BIOGRAPHIE PANORAMIQUE
BIOGRAPHIES
Page 5
Copyright Arvensa Editions
L’ÂNE
(1880) V H ICTOR UGO POÉSIES
Retour à la liste des titres
Pour toutes demandes ou suggestions servicequalite@arvensa.com Ou rendez-vous sur www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Table des matières Présentation Introduction I – Colère de la bête II – Coup d'oeil général III – L'Âne Patience entre dans le détail IV – La nuit autour de l'homme V – Conduite de l'homme vis-à-vis des enfants VI – Conduite de l'homme vis-à-vis des génies VII – Conduite de l'homme vis-à-vis de la création VIII – Conduite de l'homme vis-à-vis de la société IX – Conduite de l'homme vis-à-vis de lui-même X – Réaction de la création sur l'homme XI – Tristesse finale XII – Tristesse du philosophe XIII – Sécurité du penseur
Page 8
Copyright Arvensa Editions
Présentation L'Âne est un long poème de Victor Hugo, publié en 1880 mais écrit en 1857-1858. Cette pièce entretient d'étroits rapports avec d'autres oeuvres du poète. Hugo en a esquissé le projet vers 1856, alors qu'il travaillait sur Dieu (Ils étaient deux songeurs, le philosophe et l'âne), dont il devait être une partie. Comme souvent dans ses oeuvres des années 1850, le poème, au fil de so écriture, a pris des proportions inattendues et une signification bien plus grande. D'abord bref apologue, puis fable, il a grandi jusqu'à devenir une épopée hilosophique quasiment autonome. Après avoir abandonnéDieu, Hugo a ensuite pensé intégrerl'ÂneàLa Légende des Siècles. Pour la section du dix-neuvième siècle, il établit le plan suivant :— La Révolution — le Verso de la age — la Pitié Suprême — Les Pauvres Gens — L'épopée de l'Âne. Finalement, accédant au souhait de l'éditeur Hetzel de renforcer le caractère épique et narratif de la Première Série, il en écarta ces principaux poèmes, don l'Âne, mais conserve l'intention de les faire figurer dans une nouvelle série à venir. En 1863 il reprend l'ancien projet de la Première Série :Les objections de l'Âne — Les Sept Merveilles du Mondevient d'écrire) — (qu'il La évolution — La Pitié Suprême. Mais encore une fois, la force des choses et le contexte différent des années 1870 modifient ce dessein initial, et les grands oèmes seront exclus de la Nouvelle Série de 1877 et finalement dela égende. L'Âne fut finalement publié en 1880, de manière isolée mais dans le même mouvement queLe Pape, La Pitié Suprême et Religions et Religion, et forman avec eux comme une sorte de testament philosophique de Hugo. Le héros du poème, l'âne Patience, qui a traversé l'Histoire, croisé Esope e Apulée et porté le Christ sur son dos, rencontre un jour Kant et lui parle. La figure de l'âne, indomptable et moqueur, est caractéristique du grotesque hugolien et symbolise la sagesse humble mais énergiquement contestataire, tou comme le Satyre à laquelle elle céda sa place dansLa Légende de 1859. Il incarne une voix du xixe siècle, s'élevant contre certaines pensées de son temps celles de l'excès de science et de philosophie, notamment le positivismeet finalement contre la perte du mystère de l'existence et de Dieu.
Page 9
Copyright Arvensa Editions
Introduction
Mais tu brûles ! Prends garde, esprit ! Parmi les hommes, Pour nous guider, ingrats ténébreux que nous sommes, Ta flamme te dévore, et l’on peut mesurer Combien de temps tu vas sur la terre durer. La vie en notre nuit n’est pas inépuisable. Quand nos mains plusieurs fois ont retourné le sable Et remonté l’horloge, et que devant nos yeux L’ombre et l’aurore ont pris possession des cieux Tour à tour, et pendant un certain nombre d’heures, Il faut finir. Prends garde, il faudra que tu meures. Tu vas t’user trop vite et brûler nuit et jour ! Tu nous verses la paix, la clémence, l’amour, La justice, le droit, la vérité sacrée, Mais ta substance meurt pendant que ton feu crée. e te consume pas ! Ami, songe au tombeau ! — Calme, il répond : — Je fais mon devoir de flambeau. Octobre 1880
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.