Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

ARVENSA ÉDITIONS
Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet : www. arvensa. com
©Tous droits réservés Arvensa® Éditions
ISBN EPUB: 9782368410073 ISBN PDF: 9782368410325
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTES DE L'ÉDITEUR
L’objectif des Éditions Arvensa est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes autres demandes, contactez : editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Pour être informé des dernières mises à jour de cette édition et en bénéficier gratuitement et rapidement, nous vous invitons à vous inscrire sur notre site :
www. arvensa. com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l'exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA ÉDITIONS NOTE DE L'ÉDITEUR
L'ÉCOLE DES MARIS
BIOGRAPHIE DE MOLIÈRE
ANNEXES
Page 5
Copyright Arvensa Editions
L'ÉCOLE DES MARIS
1661 PREMIÈRE REPRÉSENTATION Comédie Molière
Retour à la liste des titres
Pour toutes remarques ou suggestions : editions@arvensa.com Ou rendez-vous sur :www. arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Présentation Personnages Acte I Scène première Scène II Scène III Scène IV Scène V Scène VI Acte II Scène première Scène II Scène III Scène IV Scène V Scène VI Scène VII Scène VIII Scène IX Scène X Scène XI Scène XII Scène XIII
Molière : Oeuvres complètes Comédies et Ballets L’ÉCOLE DES MARIS Retour à la liste des titres
Table des matières
Page 8
Copyright Arvensa Editions
Scène XIV Scène XV Acte III Scène première Scène II Scène III Scène IV Scène V Scène VI Scène VII Scène VIII Scène IX Scène X
Page 9
Copyright Arvensa Editions
Molière : Oeuvres complètes Comédies et Ballets L’ÉCOLE DES MARIS Retour à la table des matières Retour à la liste des titres
Présentation V DE OLTAIRE DANS [456] Comédie en vers et en trois actes, représentée à Paris le 24 juin 1661. Il y a grande apparence que Molière avait au moins les canevas de ces premières pièces déjà préparés, puisqu’elles se succédèrent en si peu de temps. L’École des maris affermit pour jamais la réputation de Molière : c’est une pièce de caractère et d’intrigue. Quand il n’aurait fait que ce seul ouvrage, il eût pu passer pour un excellent auteur comique. On a dit quel’École des marisétait une copie desAdelphesde Térence ; si cela était, Molière eût plus mérité l’éloge d’avoir fait passer en France le bon goût de l’ancienne Rome que le reproche d’avoir dérobé sa pièce. Mais les Adelphesfourni tout au plus l’idée de ont l’École des maris.y a dans Il les Adelphesdeux vieillards de différente humeur, qui donnent chacun une éducation différente aux enfants qu’ils élèvent ; il y a de même dansl’École des maristuteurs, dont l’un est sévère et l’autre indulgent : voilà deux toute la ressemblance. Il n’y a presque point d’intrigue dansles Adelphes ; celle del’École des maris est fine, intéressante, et comique. Une des femmes de la pièce de Térence, qui devrait faire le personnage le plus intéressant, ne paraît sur le théâtre que pour accoucher. L’Isabelle de Molière occupe presque toujours la scène avec esprit et avec grâce, et mêle quelquefois de la bienséance, même dans les tours qu’elle joue à son tuteur. Le dénoûment desAdelphes n’a nulle vraisemblance : il n’est point dans la nature qu’un vieillard qui a été soixante ans, chagrin, sévère, et avare, devienne tout à coup gai, complaisant, et libéral. Le dénoûment de l’École des maris est le meilleur de toutes les pièces de Molière. Il est vraisemblable, naturel, tiré du fond de l’intrigue ; et, ce qui vaut bien
Page 10
Copyright Arvensa Editions