Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

L'Ingénu

De
162 pages
En 1689, un Huron débarque en Basse-Bretagne, dénué de préjugés et ignorant des usages du pays… Il y rencontre l’amour, affronte les Anglais aux côtés des Français et, après ce combat héroïque, gagne Versailles pour recevoir la juste récompense de sa bravoure et obtenir la main de sa bien-aimée. Mais là, il est arrêté et jeté en prison.
Que de déconvenues pour cet Ingénu qui voulait seulement « voir le pays » ! D’épreuves en malheurs, il expérimente tous les travers de la France de Louis XIV.
Illustration : Tofdru © Flammarion
© Éditions Flammarion, Paris, 2004.
Édition revue, 2014.
Voir plus Voir moins
LIngénu
VOLTAIRE
LIngénu
Présentation, notes, chronologie et dossier par DOMINIQUELANNI, professeur de lettres
Du même auteur dans la même collection Candide LIngénu Jeannot et Colin. Le monde comme il va Micromégas Zadig
© Éditions Flammarion, Paris,2004. Édition revue,2014. ISBN :978-2-0813-4270-5 ISSN :1269-8822
S
O
M
M
A
I
R
& Présentation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Voltaire conteur Genèse et publication deLIngénu Une « histoire véritable » ? Un conte philosophique À la croisée des genres Malheur est-il bon à quelque chose ? Une morale ambiguë
&Chronologie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
LIngénu
I. Comment le prieur de Notre-Dame de la Montagne et Mlle sa sœur rencontrèrent un Huron II. Le Huron, nommé lIngénu, reconnu de ses parents III. Le Huron, nommé lIngénu, converti IV. LIngénu baptisé V. LIngénu amoureux VI. LIngénu court chez sa maîtresse et devient furieux
5 5 6 8 9 11
14
17
29
39 44 48 52
56
E
VII. LIngénu repousse les Anglais VIII. LIngénu va en cour. Il soupe en chemin avec des huguenots IX. Arrivée de lIngénu à Versailles. Sa réception à la cour X. LIngénu enfermé à la Bastille avec un janséniste XI. Comment lIngénu développe son génie XII. Ce que lIngénu pense des pièces de théâtre XIII. La belle Saint-Yves va à Versailles XIV. Progrès de lesprit de lIngénu XV. La belle Saint-Yves résiste à des propositions délicates XVI. Elle consulte un jésuite XVII. Elle succombe par vertu XVIII. Elle délivre son amant et un janséniste XIX. LIngénu, la belle Saint-Yves, et leurs parents sont rassemblés XX. La belle Saint-Yves meurt, et ce qui en arrive
59
63
66
70 76 81 83 89
92 95 97 100
104
111
sier &Dos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .121 LIngénu en Basse-Bretagne123 LIngénu à Paris127 LIngénu embastillé130 À la recherche de lIngénu : Mlle de Saint-Yves à Paris135 Le retour de lIngénu et la mort de Mlle de Saint-Yves138
PRÉSENTATION
Voltaire conteur
« M. le multiforme » : cest ainsi que dAlembert surnommait Voltaire, rendant compte de laisance de lauteur à passer dun genre à lautre. Nous sommes en1746et Voltaire travaille au premier conte en prose quil publiera,Zadig ou la Destinée. Cette année-là, il est élu à lAcadémie française, qui le récompense pour ses pièces en vers et ses ouvrages historiques. Après sêtre fait de nombreux ennemis et avoir été contraint plusieurs fois à lexil (en Angle-terre, en Lorraine, en Hollande), Voltaire, devenu un proche de Louis XV (il est historiographe du roi), un intime de Frédéric II de Prusse et le correspondant de tous les grands dEurope, est en effet reconnu, adulé pour ses poèmes épiquesLa Henriade, ses ouvrages philosophiquesLettres anglaisesouLettres philo-sophiques, ses tragédiesdipe,Zaïre,Mahomet,Méropeet ses sommes historiquesHistoire de Charles XII. Mais, à cette époque, Voltaire est également lauteur de nom-breux contes en vers et en prose, quil na pas encore publiés et qufatras », il nomme son « ses « brimborions », ses « rogatons », témoignant ainsi du mépris avec lequel, à linstar de tout son siècle, il considère la fiction romanesque, loin des genres sérieux et codifiés comme le théâtre. Ce sont pourtant ces récits, où limagination est la « » et la forme totalementreine des facultés libre, qui font son succès aujourdhui, alors que son théâtre et sa poésie ont « mal vieilli » : sa verve incisive, sa pensée aiguisée et
Présentation5 |
son éloquence puissante sy révèlent dans tout leur éclat, plus que dans les autres genres. Parmi les contes les plus connus et les plus lus de nos jours figurentLIngénu, ainsi queZadig(publié la première fois sous le titreMemnon, en1747),Micromégas (1752) ou encoreCandide(1759), qui ont une valeur philoso-phique sans pareille. Mais Voltaire a écrit de nombreux autres contes sinscrivant dans trois traditions : celle du conte libertin dabord, à la manière desContes et nouvelles mis en versde Jean de La FontainetelsLe Cocuage,Le Cadenas, celle du conte oriental ensuite, à la manière de la traduction des contes des Mille et Une NuitsdAntoine GallandtelLe monde comme il va, celle des contes de fées enfin, à la manière desContesde Charles Perrault et de Mme dAulnoytelLe Crocheteur borgne. Tous demeurent en prise directe avec lactualité et sont autant dapologues qui invitent le lecteur à réfléchir sur lamitié, lamour, les mœurs, le pouvoir, la superstition et la providence.
Genèse et publication deLIngénu
Si Voltaire commence la rédaction deLIngénuau cours de la deuxième semaine du mois de mai1767, la conception du livre est certainement plus ancienne. Parmi les manuscrits de Voltaire, on a retrouvé lesquisse suivante, impossible à dater précisément et que le texte définitif ne respecte qu:en partie seulement
Histoire de lIngénu, élevé chez les sauvages, puis chez les Anglais, instruit dans la religion en Basse-Bretagne, tonsuré, confessé, se battant avec son confesseur, son voyage à Versailles chez frère
6|L'Ingénu