La Muse du département

De
Publié par

Nouvelle édition de La Muse du département de Honoré de Balzac augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 18
EAN13 : 9782368410837
Nombre de pages : 321
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS La référence des éditions numériques des œuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa. com
©Tous droits réservés Arvensa® Éditions
ISBN : 9782368410837
Illustration de couverture : In afternoon rest, par Guillaume Seignac (1870-1924)
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L'ÉDITEUR
L’objectif des Éditions Arvensa est de vous faire connaître les œuvres des plus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toutes autres demandes, contactez :
editions@arvensa. com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez être informé de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www. arvensa. com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l'exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA ÉDITIONS NOTE DE L'ÉDITEUR
LA COMÉDIE HUMAINE ÉTUDES DE MOEURS SCÈNES DE LA VIE DE PROVINCE
LA MUSE DU DÉPARTEMENT
ANNEXES
HONORÉ DE BALZAC PAR THÉOPHILE GAUTIER M. DE BALZAC, SES OEUVRES ET SON INFLUENCE SUR L LITTÉRATURE CONTEMPORAINE REVUE DES ROMANS PAR EUSÈBE GIRAULT DE SAINT-FARGEAU LA MORT DE BALZAC
Page 5
Copyright Arvensa Editions
LA MUSE DU DÉPARTEMENT
(1843) Honoré de Balzac LA COMÉDIE HUMAINE ÉTUDES DE MOEURS SCÈNES DE LA VIE DE PROVINCE
Retour à la liste des titres
Pour toutes remarques ou suggestions : servicequalite@arvensa.com ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
La Muse du départementen 1843-1844, chez Sauverain (4 vol. in- parut, 8), sous ce titre général,les Mystères de province. Ce roman entra dans le tome VI de laComédie humaine.
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Table des matières
Dédicace Première Partie – L'avant-scène des grandes résolutions I – Sancerre II – Le sandisme III – Les Milaud IV – Dinah V – Une manière de payer ses dettes VI – Comment une femme devient supérieure à bon marché VII – Où le caractère de M. de la Baudraye commence à se dessiner VIII – Conduite exemplaire des amants de Dinah IX – Intérieur de beaucoup de ménages X – Comment Dinah devint femme de province XI – Histoire de bien des poésies et poésie de l'histoire XII – Comment la révolution de Juillet en produisit une chez Dinah XIII – L'amour prémédité
Deuxième Partie – La faute XIV – Les deux passions XV – Savantes manœuvres XVI – Le diable emporte les albums XVII – Une innocente conspiration XVIII – Le procureur du roi se pique XIX – Histoire du chevalier de Beauvoir XX – La Grande-Bretèche XXI – Histoire d'un croc où M. Gravier se pose assez crânement XXII – Le journaliste se révolte XXIII – Où M. de Clagny montre son innocence XXIV – Une plaisanterie faite sous l'Empire XXV – Déclaration indiscrète XXVI – Une charge qui devait avoir peu de succès XXVII – Le roman marche XXVIII – Le roman est du bon temps d'Anne Radcliffe XXIX – Où M. de la Baudraye se révèle tout entier XXX – Une conversation autorisée par le code-hommes XXXI – Le sentiment va vite en voiture XXXII – Services que se rendent les amis de collège XXXIII – Où les femmes vertueuses apprendront à se défier de l'organdi
Page 8
Copyright Arvensa Editions
XXXIV – Comme l'organdi prête XXXV – Où M. de la Baudraye se sent bien vengé du beau Milaud de Nevers
Troisième Partie – Une double chaîne XXXVI – Le journaliste vu de près XXXVII – Comme on se moque du véritable amour XXXVIII – Un mariage comme il s'en défait souvent XXXIX – Une perle XL – Sancta Simplicitas XLI – M. Bixiou remplira le rôle de Géronte XLII – Autre lune de miel XLIII – Un premier pli de rose XLIV – Essai sur la fécondité littéraire XLV – Un billet de faire-part XLVI – Où M. de la Baudraye se montre superbe à sa femme qui se montre e débardeur XLVII – Les fourches caudines des femmes qui aiment
Quatrième Partie – Commentaire sur l'« Adolphe » de Benjamin Constant XLVIII – Une lutte secrète XLVIX – Le moment de la morale a raison L – Deux personnes qui ne devaient être séparées que par la mort LI – La comtesse de la Baudraye devient une femme honnête LII – Un souvenir LIII – Une idée LIV – Un dénouement horrible mais vrai LV – Cette fable doit vous apprendre que...
Page 9
Copyright Arvensa Editions
Dédicace
À MONSIEUR LE COMTE FERDINAND DE GRAMONT.
Mon cher Ferdinand, si les hasards(habent sua fata libelli) du monde littéraire font de ces lignes un long souvenir, ce sera certainement peu de chose en comparaison des peines que vous vous êtes données, vous le d'Hozier, le Chérin, le Roi d'armes des ÉTUDES DE MOEURS ; vous à qui les Navarreins, les Cadignan, la Langeais, les Blamont-Chauvry, les Chaulieu, les d'Arthez, les d'Esgrignon, les Mortsauf, les Valois, les cent maisons nobles qui constituent l'aristocratie de la COMÉDIE HUMAINE doivent leurs belles devises et leurs armoiries si spirituelles. Aussi L'ARMORIAL DES ÉTUDES DE MOEURS INVENTE PAR FERDINAND DE GRAMONT, GENTILHOMME, est-il une histoire complète du blason français, où vous n'avez rien oublié, pas même les armes de l'Empire, et que je conserverai comme un monument de patience bénédictine et d'amitié. Quelle connaissance du vieux langage féodal dans lePulchre sedens, melius agens ! des Beauséant ! Dans leDes partem leonis ! des d'Espard ! Dans leNe se vend !dDes Vandenesse ! Enfin, quelle coquetterie dans les mille détails de cette savante iconographie qui montrera jusqu'où la fidélité sera poussée dans mon entreprise, à laquelle vous, poète, vous aurez aidé.
Votre vieil ami, DE BALZAC.
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.