Le roi Henry IV tome I

De
Publié par

Nouvelle édition de Le roi Henry IV tome I de William Shakespeare augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.
Publié le : mardi 18 février 2014
Lecture(s) : 6
EAN13 : 9782368418154
Nombre de pages : 188
Prix de location à la page : 0,0007€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www. arvensa. com
Tous droits réservés Arvensa Editions
ISBN Epub : 9782368410042 ISBN Pdf : 9782368410295
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L’ÉDITEUR
Notre objectif est de vous fournir la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa. com
Pour toute autre demande, contactez :
editions@arvensa. com
Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez en être informé et bénéficier d'une version toujours actualisée de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site :
www. arvensa. com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture.
Arvensa Editions © Tous droits réservés Arvensa® Editions
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA EDITIONS NOTE DE L’ÉDITEUR
LE ROI HENRI IV (1)
BIOGRAPHIE CITATIONS
Page 5
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
LE ROI HENRI IV (1)
Date de la première édition, 1597 ; date probable de la représentation, 1597. Traduction par Émile Montégut, 1869
Page 6
Copyright Arvensa Editions
[819]
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Présentation
Personnages
Acte Premier Scène I Scène II Scène III
Acte Deuxième Scène I Scène II Scène III Scène IV
Acte Troisième Scène I Scène II Scène III
Acte Quatrième Scène I Scène II Scène III Scène IV
Acte Cinquième Scène I Scène II Scène III Scène IV Scène V
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES LE ROI HENRI IV (1) Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
Table des matières
Page 8
Copyright Arvensa Editions
William Shakespeare : Oeuvres complètes PIÈCES HISTORIQUES LE ROI HENRI IV (1) Retour à la table des matières Retour à la liste des pièces historiques Retour à la liste des titres
Présentation [820] P É M AR MILE ONTÉGUT
La première édition connue de ce drame est de 1598. Cinq autres suivirent rapidement, quatre du vivant de l'auteur, la cinquième à la date de 1 622, un an avant la grande édition in-folio. Ce grand nombre de réimpressions à dates si rapprochées témoigne de l’immense popularité dont a dû jouir ce drame qui réunit en effet toutes les conditions d'un spectacle populaire, tant par son caractère que par le choix de ses héros. Le patriotisme, la verve comique, la vaillante bonne humeur, une mâle noblesse sans dédain pour la commune humanité et s'exprimant de préférence dans le langage populaire, telles sont les qualités qui brillent dans ce drame à leur plus haut degré d'excellence. Pour ce qui est des personnages principaux, ils appartiennent à ces variétés de héros qui ont été de tout temps plus particulièrement chers au coeur du peuple, les téméraires d'une part, les bons enfants de l'autre. Hotspur est de la race du chevalier Roland et de Richard Coeur de Lion ; le prince Henri possède cet assemblage de vices et de vertus qui, plus que toute autre chose, a rendu populaire notre Henri IV. Quant à la représentation, il faut selon toute vraisemblance la rapporter à l'année 1597.
Il faut que le succès de cette pièce ait été bien grand, puisqu'il semble avoir remis en honneur un vieux drame informe, nomméLes fameuses victoires du roi Henri V, sur lequel Shakespeare a fondé quelques-unes des scènes du sien. Ce vieux drame que la troupe d'Henslowe avait joué encore en 1595, fut réimprimé en 1598, l'année même où parut la première Page 9
Copyright Arvensa Editions
édition de l'Henri IVShakespeare. Rien de plus absurde, comme de composition et comme conception, que cette oeuvre qui n'embrasse pas moins que les deux règnes d'Henri IV et d'Henri V, véritable parade populaire de baraques foraines. Et Cependant, Shakespeare en a tiré quelque chose au moyen de ce même procédé par lequel les fées et les magiciens tirent un carrosse doré d'une citrouille, et par lequel Dieu, selon l'expression du Psalmiste, fait fleurir le désert comme une rose. Il y a pris non des caractères et des situations, mais des indications. La scène du vol sur le grand chemin s'y trouve ; mais combien grossière ; et-maladroite ; Shakespeare n'a eu garde comme le vieil auteur d'accepter avec la crédulité populaire la complicité du prince Henri ; consultant non la tradition, mais la nature, il a fait de cette affaire une farce d'étourdi en belle humeur. Quelque débauché qu'il soit, le prince Henri ne perdra pas le sens moral, au point d'aller gratuitement, inutilement, contre tout bon sens, commettre un crime bas et vil ; mais voler les voleurs afin de restituer le larcin aux gens volés, voilà une aubaine pour un espiègle tout-puissant ! La scène capitale du vieux drame, est la scène en cour de justice, conséquence de cette belle’équipée de grande route, dans laquelle le prince Henri frappe au visage le Lord grand juge qui l'a fait arrêter. Avec le bon sens du génie, Shakespeare n’en a fait aucun usage, et s'est borné à mentionner cet événement dans le secondHenri IV. Il a parfaitement compris qu'un tel fait, historique ou non, présentait un spectacle violent et grossier que le spectateur ne pardonnerait pas, et qui enlèverait toute sympathie au prince Henri. Enfin Shakespeare a puisé dans le vieux drame les indications de la scène de reproches du roi Henri à son fils et de la scène de l'enlèvement de la couronne dans le secondHenri IV. En général le vieil auteur anonyme a suivi la tradition sur les relations du prince Henri et de son père. Ce qu'il y a d'étrange dans cette vieille production, c'est que le prince Henri est présenté comme capable de tout sans perdre l'estime de l'auteur. Mais Shakespeare, mieux éclairé, s'est contenté de nous insinuer que le prince Henri n'aimait pas son père et de nous faire sentir pourquoi, par l'opposition de leurs caractères. Rien ne ressemble moins à la nature franche, ouverte, loyale du prince Henri que la nature tortueuse, dissimulée, louche, cruelle d'Henri IV. Le prince Henri, avec la sincérité de son caractère, ne pouvait point ne pas reconnaître que, quels que fussent les torts de Richard, les moyens par lesquels son père lui avait pris la couronne n'étaient pas d'une très scrupuleuse loyauté ; peut-être un grain
Page 10
Copyright Arvensa Editions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.